mardi 31 mai 2011

La vie parisienne!

Ce post sera assez court! Je vous avais laissé avec devant moi le day 2 du 1000 euros de Wagram. A ma grande surprise j'avais le deuxième stack pour débuter ce jour, et tout se passera bien puisque je transformerai mes 109.000 en 180.000 jetons en deux heures. Je vais malheureusement perdre 115.000 d'un coup contre le deuxième tapis de ma table. AKs chez lui.. AK chez moi, mais il fera couleur dès le turn.. Burk.
Ensuite j'assurerai l'itm mais perdrai la confrontation qu'il fallait absolument gagner un table finale! Terminé 10ème, mais bonne expérience, et petit itm au passage.
.
Une fois rentré chez moi je vois dans le lobby un tournoi de PS débuté depuis 50 minutes avec un fomat assez drole ; du 4 handed! Déjà qu'en 6 max ça bouge, alors j'imagine bien que là sur en plus un 50 rebuy ça va être comique!
Ce tournoi sera grandiose pour moi. Je monterai très vite une tonne, pour finalement au bout de quelques heures prendre la deuxième place du tournoi.
Histoire d'immortaliser cet itm je vous fait un pic à la Stefal!



.
Je suis actuellement à Juan les pins, plus de poker durant 1 semaine. Un peu dommage vu ma série en cours!

dimanche 29 mai 2011

Un bon week end..?

C'est bien le poker quand la forme (chance) revient!
Je suis tout d'abord aller jouer le très sympathique tournoi deepstack de Clichy vendredi soir. Nous partimes 31 avec 12.000 jetons, et je vais me hisser en table finale grâce à un petit coup de pouce final.
Ce tournoi avait tout de même curieusement commencé, puisque je sortais du mariage de mon cousin, et que le moins qu'on puisse dire c'est que j'étais vraiment pas frais comme un gardon. Un violent mal de tronche qui m'a obligé à courir à la première pause acheter du pandaramol à la pharmacie du coin.
C'est d'ailleurs curieux ce qu'on peut trouver à 23h30 comme clientèle dans la pharmacie de Clichy...!
Bref le coup assez chatard pour arriver en TF, c'est juste que je gagne V10s vs R9, un bon 42/58 des familles.
Ensuite un début de table finale effroyable, ou je passe de 80 à 40K en perdant plein de petits coups, ce qui m'obligera à quelques vols suspects. Mais vu que je regagnerai un 40/60 tout ira bien!
Mon gros coup de malmoule aura lieu à 3 lefts, quand un brelan runner runner me privera d'un chiplead monumental pour le heads up. Oui mais bon, devrais je oublier aussi que j'avais craquer AJ avec A2 juste avant!?
.
Bon, finalement nous dealerons à 2, je prends 1250€ et le ticket pour un tournoi à 500€ qui aura lieu les 3-4 juillet. (je laisse à mon adversaire 1850 et le ticket pour le tournoi à 200€, vous notez donc que je me fais bien enfler, puisque la répart égale aurait du être 1400€ vs 1700€, mais comme je ne pouvais pas être là pour le tournoi à 200€ et que j'imposais le 500, j'ai laissé quelques plumes!)
.
Hier soir je pouvais donc jouer le day1 du traditionnel 1000€ du cercle Wagram (dernier week end du mois). Très beau tournoi avec une structure juste énorme ( pas d'ante durant les 8 premiers niveaux par exemple). Nous étions 90 inscrits, dont une grosse partie des pros français habituels. Un tournoi totalement card dead pour moi ( je crois que c'est la première fois que je ne vois aucune paire, et aucun AK), mais alors que nous attaquons la dernière heure et que je suis sous la moyenne je vais connaitre un rush extraordinaire! Look at this
1/ Un joueur relance à 4200 quand je suis de blind engagé de 1000 avec un tapis de 30.000. Je décide de payer avec Dame Valet suited, et une joueuse qui avait limpé paye aussi. Nous checkons tous les 3 un board V85 avec deux piques, et lorsque le 9 de trèfle donnant un board avec double tirage flush rentre à la turn je donk 8K, payée par la joueuse. Un 8 de pique plus tard je check et elle mise mon tapis! Je prie pour qu'elle ait juste raté le flush draw à trèfle, et paye battant son 76 de trèfle! ouf! 60K
.
2/ Je relance en milieu de parole KQ. Un mec ultra volubile ( traduisez spécimen très courant dans le milieu du poker look vieux beau sicilien ) paye de blind, et sur un board K high il me check raisera all in sur le turn, avec K2! 82K
.
3/ Mon voisin le chip leader va me tenter un bluff à 21K sur une rivière dangereuse, mais je décide de pas le croire et me voila passant nettement les 100K!
.
Nous repartons à 18 heures. J'ai 109K pour un average à 61K, et nous sommes encore 29 dans le coup.. Il y aura 10 places payées ( de 1800€ à beaucoup plus!!). Et pour vous convaincre de la qualité de la structure.. les blinds seront 1000-2000 ante 200!

vendredi 27 mai 2011

Fier d'être JAQKisé!!

Peut être avez vous fait attention aux quelques publicité qui entourent ce blog. Depuis peu il y a JAQK, une marque de vêtements haut de gamme, qui s'adresse aux joueurs de poker. Peut être avez vous vu également le dernier post du celtique louche qui interviewé un des fondateurs de la marque.
Je ne vais pas vous en faire des tartines, ce n'est pas mon genre, mais sachez juste que je suis assez flatté d'avoir été contacté par ces messieurs, parce que franchement les vêtements sont d'une qualité remarquable. La gamme (pour le moment uniquement masculine, mais c'est supposé changer d'ici peu) se divise en 3 parties.. Une estampillée poker, une "Connaissez vous JAQK?" et une bien plus sobre, que je porte actuellement et qui a fait vraiment sensation lorsque j'étais tout à l'heure au mariage de mon cousin! Même Franck Dubosc et Dominique Farrugia qui étaient là m'ont regardé avec envie! ( photo finale de ce post)
Bref, si vous souhaitez allé découvrir ce qui se fait sur leur magasin en ligne, filez vite ici !
..
Sinon bien évidemment je continue à jouer au poker. Je jouais hier le day 1a du FPT à 500€.. Quelle cata.. J'ai réussi un exploit... a savoir sauter dés le level 1 ! Des fois je me dis qu'il y a du Rincevent en moi.. Bon il y avait aussi du Murlocq, puisque après avoir perdu plusieurs coups vraiment pas heureux ( 10 10 vs Q8s qui fait quinte sur un flop immonde 567, 4 à venir, puis 88 battu par AQ, puis brelan de 6 flopé qui se fait crushé par une flush au turn de mon adversaire...) je tente un ultime flip qui m'aurait fait repasser un peu au dessus de la cave initiale. Mais mon AK perdra bien sur face à deux valets.. Normal
Je joue beaucoup online, avec un résultat assez satisfaisant. Vous aurez bientôt ma courbe de cash game du mois de mai, avec une stat incroyable : Je suis à +2000€ en NL100 et à -1500€ en NL50 sur la même période! J'ai vraiment du mal avec cette p... de "basse" limite.
.
Sinon ma spécialité en ce moment ce sont les sats. Je n'arrête pas de me qualifier pour le Super 9 d'Ongame, et le stars on Night à 100€ de PS pour des montants bien plus faibles. C'est assez sympa!
Ce soir je jouerai le 150€ de Clichy, en espérant y faire mieux que ma 7ème place frustrante de vendredi dernier. Et surtout demain je vais m'aligner sur le 1.000€ de Wagram, leur tournoi majeur qui clôture chaque mois. On m'a dit que la structure y était bonne..
A bientôt, et n'oubliez pas d'aller faire un tour chez Jaqk....

Jaqk'style....!

dimanche 22 mai 2011

Longue journée de mtts ce dimanche..

Beaucoup de poker online aujourd'hui pour moi. Je viendrai faire des edits de temps en temps, histoire de signaler si quelque chose d'interessant se passe!
Ce qui est sur, c'est que j'ai déjà un joli itm, en faisant 3ème sur 92 d'un 20€ rebuy sur PS. J'aurai notament sorti Mylène Cogan sur un flip.. Comme quoi dès fois je les gagne. Mais à 3 lefts je vais malheureusement perdre QQ vs A10 puis un flip pour sortir avec un gain de 550€.

En revanche j'ai déjà sauté sur le 100€ Omaha de la room à 18h.
.
Je me suis inscrit au tournoi de Heads Up à 100€ qui vient de débuter à 19h, et comme nous ne sommes que 34, il y a 2 malheureux qui sont en train de jouer un tour suplémentaire!
.
Je joue également depuis 16 heures un tournoi deep stack sur PS. 20.000 jetons au départ! Bon ben suis un peu sous la moyenne, après avoir perdu une tonne sur un set up..
.
A 20h30 je joue sur PS le 50€ short handed.
.
A 21 heures ce sera le Super9 d'Ongame, le 50€ Omaha et Holdm de PS, et le 50€ de Chili pour lequel j'ai été "invité", ayant jouer plus de 1500 mains raquées dans la semaine.
.
Un petit mot au sujet de ma soirée de vendredi.. J'étais allé joué le deepstack de Clichy. 12.000 jetons, 165€, et une très jolie structure, dans une belle ambiance. J'ai beaucoup aimé!
Malheureusement pour moi, à 7 left je vais sortir sur un coup assez rude. Un joueur qui a 60K mise 7K que je 3 bet pour la moitié de mon stack avec deux 10. Soit 19K. Il paye..
Flop parfait pour moi 887, j'envoie donc mes 20.000 restants, et mon adversaire décide qu'il est engagé et paye donc, pour toucher son Valet...
Standard...
.
Bon... je viendrai faire un petit point de temps en temps....!
.
19h55.. J'ai sauté dès le premier tour du tournoi de Heads up.. Mais dire que j'ai un peu les boules est un euphémisme! Je prends un bon départ et au bout de 100 mains je suis à 6000/4000 et reçois une paire de 6. Sur un pot 3 bet nous aurons un flop AK6! Mon adversaire a K2 qu'il ne lache pas.. et touche un autre K au turn! Bingo pour moi, sauf que la rivière assassine sera un 2.. Quelle horreur..
Sur le mtt appelé "TRIOMPHE", le deepstack à 30€, suis 102eme sur 306 restants avec 66.000 jetons.
.
20h55.. Je suis très très bien dans le TRIOMPHE, puisque la moyenne est à 90.000 et que j'ai une tonne grâce notament à cette main que je viens de jouer...



.
Le short handed a 50 euros se passe normalement, j'ai clement Thumy a ma table. D'ailleurs je l'ai aussi sur le 50 Omaha Holdm qui vient de démarer à 21h
Les autres tournois attaquent aussi, j'en joue donc 5!


Joli non?
.
Edit 21h55 La bulle n'est toujours pas atteinte après 6 heures de jeu dans le deepstack Tromphe de PS. Je suis leader avec 580.000 jetons, quand la moyenne est à 149.000, nous sommes encore 133 en course. Autrement dit tout va bien! Sur les autres tournois suis toujours en course, mais RAS, je vivote. Aucun jeu sur le Super9, suis habitué...
Le Omaha Holdm est en fait un rebuy à 50 euros sur PS. Je prendrai juste l'ad on, suis pas mal...

C'est beau 5 tables en pause non??!...

.
22h55. Ca commence à se préciser dans le triomphe. Dommage que mes jolies QQ se soient pris un vent face à AJ, et que surtout a tapis préflop mon AKs ait perdu contre A10 qui flope son p.... de 10. Mais sinon ça se passe pas mal et j'ai dans les 700.000 pour une moyenne à 290.000. Nous sommes encore 67, je suis 6ème. Pour rappel c'est un tournoi à 30€ ou nous étions presque 1000 au départ.
Le Super9 j'ai enfin eu une main, QQ, et suis tombé sur les rois!
Sur le 50 rebuy Omaha Holdm suis très bien mais on est encore très nombreux!
Sur le 50 short handed, l'average est à 25.000 et j'ai un peu plus, grâce à un doublage récent. Un mec mise au bouton, je shove de grosse blind et il call avec RD. De façon incroyable mon A5 tient! ( rigged??)
Sur le 50 de Chili, un 25.000 garanti quand même, je dois être à la moyenne avec mes 11000.. Je grinde tranquillement...
.
23h55 Vraiment dur dur dur. Suis 14ème sur 27 restants sur le triomphe. Peu de jeu, des gros tapis à la table, et une habitude de perdre tous mes flips. Avec 500.000 jetons je me sens short!
Sur le PLO, NLH j'ai laissé pas mal de plumes sur un gros coup d'omaha et suis donc un peu sous l'average. Il y aura 15 places payées ( 3500 euros à la gagne et 250 au 15ème)
Sur le short handed j'étais bien, me suis pris deux horreurs et ai sauté ( QQ vs AJ tapis préflop pour un pot énorme, As river bien sur, puis A9s chez moi contre A9of en bataille de blinds, il fera flush aussi! Comme quoi l'avantage du suited...)
Sur le chili je ne vois que dalle, alors je survis..
Bon bien sur c'est le Triomphe qui doit bien se passer maintenant.. L'heure a venir va être décisive.. Premier prix a dépasser les 1000€ sera 6ème..
.
00h55 On peut dire qu'on approche du money time dans le Triomphe. Suis pas au mieux, mais rien n'est fait, comme le montre la photo suivante, ou je suis 8ème sur 13 restants sur les 983 de départ. Dans le Chili j'ai commencé à relancer un peu, on approche de la bulle.
A noter que sur le Omaha Holdm j'ai sauté sur un tirage raté.. normal!



.
Edit 1h40 : Après 9h40 de jeu (!) nous attaquons la table finale, après avoir été 10 joueurs environ 1 heure!, je suis a peu près à la moyenne. Ce qui est sympa c'est que sur PS on peut voir des le lendemain tout le replay cartes ouvertes de la TF. A noter qu'on a passé la bulle sur le chili..

Voici la jolie TF...

.1h55 Première partie sympa, je passe de 2 millions à 2.6 millions, grâce à un vol, un 3 bet hors de position, et surtout un squeeze -resteal un peu couillu... A voir sur le replay!
Nous sommes 8..
.
2h15 Je passe les 5 millions de jetons en leur marchant dessus. Faut dire que je touche vraiment beaucoup! Nous sommes toujours 8 mais j'ai pris de l'avance..
.
2h20 Je passe les 6 millions. Déjà que j'avais du jeu là je viens d'avoir les as! Suis en mode relance une main sur deux, c'est drôle.... Nous sommes 7
.
2h23 8 millions, le double du second.. une boucherie! Faut dire que j'ai encore eu les as! On ajoute quelques relances ou cbet bien respéctés et tout va bien! Y a un short que je protège bien sur! gniark gniark!
.
2h31 Tout va plus vite maintenant, nous sommes 4. On est deux nettement détachés, ils veulent dealer, je veux pas!
.
2h44 nous ne sommes que 2 et sommes en train de dealer. Un genre de 4000 chacun et 500 au gagnant...
.
2h55 Xième pause. Au fait j'ai fait une place sans intérêt dans le Chili, alors que Raoul avait une tonne de jetons! Dans le heads up je mène légèrement.. mais y a de l'action!
Je pense que mon prochain édit sera le dernier!
.
3h17 Ca y est ! Tournoi gagné! J'ai vraiment connecté mes flops, c'était un régal! Histoire de faire du stéfalisme je vais m'empresser de mettre la dernière image!




.

jeudi 19 mai 2011

Que PB aille se faire enculer!

C'est quoi qu'il raconte le Patrick? Qu'importent les cartes, l'important c'est ce que vous en faites?
Ok, ben qu'il prenne les miennes alors...
Je lui donne avec grand plaisir.
Pas compliqué, rien du début à la fin. Alors j'ai fait ce que j'ai pu! Et pourtant j'avais une table marrante, avec le pauvre Mama qui est arrivé avec 20 minutes de retard pour se prendre un carré de dames dans les dents. Et deux phénomènes du club poker qui entouraient le croupier et qui avait le 6 bet shove light assez facile! ( Bon J5s je trouve que c'est light..)
.
Pour ma part je vais monter à 45000 je sais pas trop comment. Ah oui, un premier coup raconté par club poker (ici) ou je profite d'un flop qui ne peut en aucun cas interesser un relanceur préflop ( En gros j'ai RV, le flop est 235 et je vais donc chek raisé cher avant d'envoyer une grosse bassine à la turn, un 3 qui double). Puis surtout en me mettant très en danger. Un joueur relance et est payé deux fois. Je décide de payer avec deux merguez à pique. Le flop me donne un flush draw, je payerai donc les 3000 jetons demandés. Quand le turn m'apporte en plus le tirage quinte je shoverai pour donner un énorme mal de tête à mon adversaire.
Enfin, je décide de payer une relance de Jimmy" Thiness "Guererro avec J9s. Je trouve un tirage quinte sur le board et vais payer son Contibet. Rien au turn mais il check, et je toucherai mon tirage river.
Bref, tout va bien, et enfin je touche un jeu, une paire de 9. Je relance à 1400, trouve un payeur. Puis le joueur de blind que j'ai semi bluffé juste avant m'envoie les 16000 qu'il lui reste. Je suis sur d'être soit devant (s'il a une petite paire) soit en flip, et décide de payer. Il show deux figures, et en touche une bien évidemment.
Fallait que je kiffe cette paire de 9 parcequ'il n'y aura plus rien en 9 niveaux de 50 minutes.
.
Alors après j'entends les gens parler de leur tournoi "Un moment le mec me 5 bet quand j'ai les as, c'est quand même bien parceque j'avais pas pris beaucoup avec les rois 10 minutes avant..."
"Et toi ça se passe bien? Oui ça va, mais j'ai vu du jeu, 3 fois les as et deux fois les rois quand même!"..

Moi c'est 7 2 qui suit 8 3..
Enfin bon, je vous passerai le reste de ce tournoi sans intérêt, ou tombé à 10 minutes de la fin à 17300 jetons je vais faire un move idiot, probablement dicté par la frustration de ne rien avoir eu entre les mains. Je shove direct mes 17 blinds (et mon M de 12) avec A9 de coeur, payé par AQ..
Ciao le Fred.
.
Je jouerai demain soir vendredi le 10.000 jetons de Clichy...
.
A noter, pour me redonner un peu le moral, j'en ai besoin, que j'ai fini hier 5ème d'un 10 rebuy sur PS pour un joli gain. Et j'ai fait une xieme place sans intérêt au Super9, perdant deux flips consécutifs à la 20ème place. Just routine. Il y a parfois du Murlock en moi...!

mardi 17 mai 2011

France Poker Tour, J-2 à Paris

Lorsque j'ai appris que les qualifiés des étapes qualificatives lives, organisées par winamax, joueraient principalement le day 1a, je me suis dit que c'était probablement une bonne idée que de faire la même chose. Oui mais voila, si j'ai eu cette très bonne idée, je ne suis pas le seul! Et alors que je m'attendais à jouer un panel de joueurs assez faciles à agresser je vais donc me retrouver au day 1 avec une bonne partie de la clique de ClubPoker.
J'ai au moins chatté un truc, puisque je serai table 12, siège 4 : Lorsque je serai de grosse blind, le bouton ne sera autre que ... Mama.
Bon, autant annoncer à mon ami Mathieu que ma grosse blind, il peut toujours la regarder, l'admirer, lui trouver un coté alléchant, mais même pas en rêve il aura le droit d'y toucher! Je suis quand même bien content d'avoir chatté la position sur lui, ce sera quand même moins compliqué. S'il me laisse quelques spots j'essaierai de les prendre!
Ce tournoi s'annonce vraiment comme LA grosse fête du poker. 4 day 1 au programme (2 par jour!), et étant un lêve-tôt bien connu je serai donc heureux de m'aligner sur la session du matin, à 10 heures. Je sais pas mais j'imagine que Mama n'a pas vraiment réalisé à quoi il s'engageait en prenant son ticket! La dernière fois qu'il s'est levé avant midi c'était à Marrakech, lorsqu'une promesse de petit dej à la vodka lui avait été faite par Xewod et AnotherK. (La véracité de cette histoire est assez difficile à affirmer. Une femme de ménage noire de 32 ans qui travaillait alors au El Saadi aurait affirmé que Mama ce serait jetté sur elle en sortant de la douche à 10 heures du matin. Pour éviter tout scandale la direction de l'hotel avait décidé de la muter au sofitel de New York)
Bref, ce tournoi sera une grosse fête, et si les 4 day 1 sont pleins, ce sera tout de même au final un price pool d'un million d'euros qui sera proposé, pour un gain à 250.000€ à mo.., euh.. au vainqueur.
Nous partons avec 30.000 jetons et des levels de 50 minutes (ils passent à 60 au day 2), et je compte bien sur essayer de monter petit à petit, si mon bouillant voisin du siège 2 m'en laisse l'opportunité.
Je retrouverai également avec grand plaisir Chal, qui est également inscrit pour le day 1a.
J'espère que tout se passera bien, et que j'aurai l'opportunité de vous faire un joli post vendredi, pour vous dire que je suis accepté au day 2 de Paris!
.
Sinon, j'ai joué hier 3 heures en mode zombi devant mon ordi, et je peux vous le dire, c'est pas une bonne solution! Quand on est malade et qu'on a pas la tête au jeu, autant rester coucher! En tous les cas je vais attaquer la deuxième semaine de course chez Chili, et j'espère pouvoir augmenter mon volume de jeu et les gains qui iraient avec.. On verra plus tard!

mercredi 11 mai 2011

Débuts sur Chili.. épicés!

Je ne joue provisoirement plus sur Ongame. Bon il faut dire que le niveau y est bon, et que ma bankrolle stagnait. Et je suppose que vous serez d'accord avec moi, mieux vaut une bk qui monte!
.
Pourquoi Chili? Parceque le trafic y est très fourni. Euh.. non, c'est pas pour ça! Mais faut avouer quand même que les offres de rake back sont interessantes, et assez amusantes à suivre en plus. Des courses aux mains raquées permettent d'engranger pas mal de bonus assez facilement.
.
Bon, y a quand même un énorme point noir, le trafic. Impossible de multitabler 6 tables de NL100, je dois me contenter d'un mixe, 2NL100 ( si tout va bien) et 4 NL50. Le départ a été absolument gargantuesque, avant d'attaquer une jolie série bien immonde de chez immonde, ou j'ai accumulé grosses fautes et set ups imparables.
La courbe de tout cela..



.
Vous me direz que si je reste sur 5500 mains pour 350€, ça fera une somme correcte à 500.000 mains, mais bon..
.
D'un autre coté il y a les tournois! Je n'en ai joué que deux
Tout d'abord j'étais qualifié, grâce à mon nombre de mains jouées, pour un 20€ rebuy. Assez amusant, je ne me suis rendu compte que c'était un rebuy quand on m'a demandé si je voulais un add on!!! Ca c'est de l'onservation.. 4 heures plus tard d'un tournoi assez bien maîtrisé j'ai pris la 6ème place (sur 160), lorsque mon AK est tombé sur des misérables rois.
J'ai également perfé sur le "high roller" ou j'ai pris la deuxième place! Bon, on se calme, le high roller chez Chili c'est un 30€ (!, j'aurais appelé ça un lowhigh roller), et nous étions... 3 participants!!! Et oui, ça c'est du price pool...
Je saute deuxième alors que mon adversaire avait bien chatté un 20/80 qui l'aurait fait sortir peu avant!

Je vous laisse, c'était un post express, je vous donne juste ma dernière main jouée hier, celle qui a fait déborder le vase...!




.

lundi 9 mai 2011

Anecdotes des blogueurs, qui qu'à fait quoi!

Vous connaissez les 12 anecdotes, reste plus qu'à savoir qui a fait quoi! Personne n'a essayé de trouver la solution( mis à part mr4b et Kof par mail), et je vous comprends, c'était vraiment trop difficile.. D'ailleurs quand je m'en suis rendu compte en constatant que les deux lascars avaient été très loin du compte...
Je sens que je vais chambrer de façons totalement injustifiée, avec la plus parfaite des mauvaises fois.. Inutile de dire que ce chambrage facile ne reflète en aucun cas la réalité!
1/ Le double lot, avec deux télés gagnées au lieu d'une, concernait Lessims, aka Sharkfisher. C'est pour l'instant son seul itm, et vu le niveau du joueur on peut supposer que cela le restera.
2/ La rencontre avec un acteur célèbre dans les pissotières niçoises nous venait de Mr4b. Lorsqu'il s'est aperçu qu'il en avait une plus petite qu'un gars pourtant circoncis, il a décidé de fuir dégoûté à Malte. Normal
3/ Le cri du golfeur au fond des bois, pour une anecdote vraiment très bien écrite, était suisse puisque concernait Lesage qui nous gratifiait d'un eagle.
4/ Notre vacancier aussi noir que le charbon, qui retrouvait son collègue de bureau à l'autre bout du monde, était le roi Rincy 1er. De toutes façons, passer des vacances catastrophiques ne le changeait pas beaucoup, lui qui est habitué aux sessions effroyables. Il y avait un peu de xewodisme dans son récit, ça a pu vous mettre sur la mauvaise piste..
5/ L'apprentissage du casino honteux, ou l'art de jeter sa cendre dans le trou de la boule, était du à la distraction d'Up and down. Voila qui ne paraissait pas simple à trouver..
6/ C'est bien sur Kof qui dans son enfance tentait de vendre un colis rempli d'excréments à la kermesse du village.
7/ Je suppose que beaucoup d'entre vous on reconnu King Yoan, lorsque celui ci croyait appeler Titi en prenant l'accent belge, une fois.
8/ Le bricoleur du dimanche, qui nous a fait une belle table de poker totalement injouable, dont la feutrine allait irrémédiablement teindre les chemises croisées malencontreusement était Celtic Touch. Je pense que la qualité du récit pouvait le laisser envisager. Si Xavier avait signalé également qu'il avait busté très vite ça aurait été un indice (Murlock n'étant pas dans les anecdotes), mais il ne l'a pas fait.
9/ Qui donc s'est retrouvé à payer une amende 400 euros suite à une soirée portugaise mouvementée? Une scoumoune pareille ne pouvait être que Xewodienne, et je suppose que ça ne vous a pas échappé!
10/ Le dalaï lama, à ne pas confondre avec son frère Bernard Lama, a rencontré.. Mama. On pourrait croire que c'est l'inverse mais non, c'est bien sa sainteté qui a souhaité rencontrer Mama, afin de savoir comment on peut approcher la sagesse en multipliant les bulles.
11/ Le joueur insupportable, qui hurlait "Quelle lecture" après chaque coup remporté, nous a vallu une anecdote grandiose de Stefal 1er. Je le remercie de m'avoir consacré un tel billet! Je pense qu'après l'avoir lu vous vous êtes exclamé "Quelle lecture!"
12/ C'est donc Titi qui a eu le privilège de clôturer la série, lui qui a vainement tenté de poster le 100.000ème commentaire sur son forum. Il est vrai que Titi doit déjà poster 4725 commentaires par jours sur les blogs divers, alors si en plus il doit surveiller les compteurs..
.
Bon ben avouez que c'était pas si dur que ça!!!!!!
Sinon ce dimanche c'était MTT live. Nous sommes allé jouer avec Florence le tournoi deep stack de l'Acf. Alors qu'elle va se prendre horreur sur horreur, ma sortie à moi sera très jolie. Je n'ai quasiment pas joué en une heure, et sur des blinds 100 200 je profite d'un limpe collectif pour squeezer à 1200 avec AK. Un payeur, il faut dire il a une bombe pour payer 12% de son stack, J4 de trèfle. Flop K64, et ma calling station ne lachera pas ma mise de 2500 jetons.. Alors quand le turn lui donne un tirage couleur, impossible de lui faire coucher, malgré ma mise de 5200 et tapis. Flush qui rentrera bien évidemment.
Nous partons ensuite faire la boucherie turbo de Clichy. Ambiance sympa, mais nous ne serons pas gagnants de ce loto, en s'inclinant 16 et 17ème du tournoi..

jeudi 5 mai 2011

Anecdotes des blogueurs, dernière partie

devant vos yeux ébahis, je vais désormais vous donner les 4 dernières anecdotes des blogueurs.
Vous avez déjà pu en lire 8, et pouvez probablement en attribuer quelques unes à des blogueurs célèbres..
Ne reste plus qu'à identifier les autres..
Je vous rappelle que les 12 blogueurs concernés sont
Mr4b (1), KingYoan (2), Titipoker (3), Sharkfisher (4), Mama (5), Up and down (6), Xewod (7), Stefal (8), Celtic Touch (9), Kof (10), Lesage (11) et Rincevent (12)
Ont été publié les histoires
A : Double lot
B : Rencontre insolite
C : Le cri du golfeur au fond des bois
D : Le vacancier noir charbon
E : Un apprentissage honteux
F : Les enfants sont parfois blagueurs
G : Comment être ridicule, une fois
H : Chez Casto, y a tout c'qui faut
.
.

Voici maintenant les 4 dernières perles!........ enjoy

I) : Un verre ça va....

Nous sommes fin 2009. Pour mon 1er déplacement poker, je découvre Villamoura : très charmante station balnéaire située au sud du Portugal.
Un petit peu perdu dans un pays et un milieu qui m'étaient alors complètement étrangers, j'ai rapidement sympathisé avec deux Français qui disputaient le tournoi.
L'un d'eux partageait d'ailleurs le même hôtel que moi, situé à deux ou trois kilomètres du casino. Devant rester une semaine sur place, nous avions décidé avec ce dernier, de louer une voiture commune afin de ne pas être dépendant des taxis et de limiter la marche à pied:-)
Un soir, après le tournoi, nous décidons tous les trois de nous rendre dans « le coin des bars ». En cette période de l'année, il faisait encore très beau et il était tout à fait agréable de siroter quelques pintes en terrasse. Les bars étaient collés les uns aux autres, l'ambiance était vraiment festive et méditerranéenne à souhait...
Discussion bien grasse de mecs entre eux : mes deux acolytes n'avaient d'yeux que pour les petites Portugaises aux alentours. « Non mais mate moi celle-là ! », « Tu as vu cette bombe ? », je vous passe la suite...
Après deux ou trois bonnes heures à picoler, l'un des deux me dit : « Je n'ai plus de clopes, je vais aller voir pour en acheter dans un des bars ». Les minutes passent... une demi-heure s'est écoulée et le gars n'est toujours pas revenu. Un peu inquiet, je me demande où il peut bien être ! Surtout que les lieux étaient remplis d'Anglais passablement éméchés, et que par expérience, je sais qu'ils peuvent avoir la droite facile dans ces circonstances, d'autant plus face à un Français (lol).
Ne sachant pas dans quel bar il était allé chercher ses cigarettes, je commence à faire la tournée des grands ducs. Et puis, au bout du 4 ou 5ème bar, je me retrouve dans une antre de la musique techno. Les méga-watts m’explosent les tympans. Je me fraie un passage jusqu'au comptoir. Et là, je tombe nez à nez avec mon type : torse-nu, débout sur le comptoir en train de se dandiner corps contre corps avec un autre gars, le tout agrémenté d'un roulage de pelles des plus dégoulinant.
Je suis figé, nos regards se croisent : incrédule, une gène incommensurable m'envahit ! Il remet son tee-shirt et nous filons vers la sortie du bar. Croyant à peine à la scène à laquelle je venais d'assister, je ne trouve d'autres mots que : « Mais qu'est-ce c'est que ce bordel ? ». Sans réponse hormis un rire nerveux, nous retrouvons le 3ème laron à notre table quelques dizaines de mètres plus loin.
Toujours troublé, je décide de m'enfiler un pinte de bière cul-sec avant de partir. Je demande alors au gars qui était resté à la table s'il peut conduire. Il n'avait pas bu, et puis après tout il avait loué la voiture avec moi. Il refuse ! Prétextant qu'il n'avait pas conduit depuis longtemps et qu'il ne se sentait pas de prendre le volant dans un pays étranger. L'autre (le danseur fou) n'avait pas le permis et était de toute façon bien plus saoul que moi.
Me voilà donc « obligé » de conduire. À peine j'avais parcouru 200 ou 300 mètres, que je tombe sur un barrage de police. Les flics me font signe de me ranger. Ouille ! Après avoir soufflé dans l’éthylomètre, mon taux s'élève à 0.51 grammes d'alcool (au Portugal comme en France le taux maximum autorisé est de 0.50). J'essaie de négocier en disant que je dépasse de très peu la limite, mais rien à faire ! Je suis alors bon pour payer 400 € d'amende immédiatement sous peine de me faire embarquer et de me voir confisquer mon permis et mon passeport.
Celui qui avait refusé de conduire me dit alors très sérieusement : « Mais quelle idée aussi de prendre le volant quand on a bu ! ». L'autre à l'arrière complètement ivre était quant à lui pris d'un fou-rire innarêtable. À ce moment précis, je les regarde tour à tour dans les yeux et suis à deux doigts de les étriper dans la bagnole.
Je finis tout de même par aller au distributeur de billets le plus proche pour retirer l'argent que je remets aux policiers pour pouvoir terminer ma nuit dans mon lit... Morale de l'histoire : il vaut mieux boire seul que mal accompagné:-)
.
J) Le jour on j'ai rencontré le dalaï Lama

Décembre 1999. Je suis en Inde avec toute ma famille. Mon père a probablement voulu nous éviter la grande catastrophe qui s'annonce : le bug de l'an 2000 ! Bref, la vie est belle, je manque la fac (comme d'habitude) et mon frère ses cours de terminale. Nous sommes à Benares qui s'appelle désormais Varanasi et le pérriple a commencé depuis quelques semaines. La madre n'en peut plus et décide de se faire un après midi luxe au plus grand hôtel de la ville. Il faut dire que nous sommes en mode routard...

Nous, on se demande bien se que l'on va pouvoir faire. J'avise dans notre guide une cité qui a abrité une université bouddhique il y a des millénaires. Je rêvais d'aller à Dharmasala, la terre d'exil du Dalaï lama, mais cela ne sera pas possible. Bref j'ai réussi à convaincre et nous voila en route vers Bodhgaya, l'endroit où le Bouddha a atteint l'éveil. Sur place, un arbre aux vertus magiques, des vestiges archéologiques et pas mal de temples. Le long et inconfortable trajet en bus est l'occasion de faire de magnifiques rencontres mais aussi de prendre la chique indienne pour la première fois puis de cracher rouge. Surprise, alors que nous approchons de la ville, la densité de gens augmente. Et la densité normale étant déjà énorme, je vous laisse deviner la cohue.

On ne comprend pas. La ferveur est tout de même de plus en plus perceptible. Et la lumière apparaît. Pardon, le Dalaï lama. On vient d'infliger un 3 outers au destin. Par le plus grand des hasards, nous nous retrouvons à Bodhgaya le jour où sa Sainteté vient faire son pèlerinage... pour la première fois depuis des années. Il est là, à quelques mètres et l'atmosphère est indescriptible. Nous avons conscience de vivre un moment anormal et magique, un sentiment renforcé par le hasard qui nous a fait atterrir précisément ici et aujourd'hui. Un moine qui tente de s'accrocher à un mur pour apercevoir son chef spirituel semble moins serein...
.
K) Quelle lecture!

La première fois que je l'ai croisé, il proposait son aide à l'organisateur pour préparer les stacks pour le tournoi. Ensuite, je l'ai eu quatre heures à ma table le lundi.
Assurément un bon garçon.
Assurément un gars serviable.
Mais qu'est-ce qu'il est lourd!

Mesdames et Messieurs, voici "le Nordiste Palois" ou le gars possédant la meilleure lecture au poker.
Tout à commencé dès la première main. Ils sont à deux dans le coup et après une turn 8hQsJcJh, notre ami Nordiste relance au-delà de la valeur du pot. L'autre se couche et le chti abat QJ pour un full en annonçant: "J'ai préféré relancer fort car le deuxième cœur me fait peur". Silence
tout d'abord poli autour de la table avant que l'un de nous ne s'aventure: "Euh, ton full bat une couleur, tu sais." Réponse: "Euh, attends, euh oui mais de toute façon, c'est la même chose, je ne pouvais pas lui prendre plus ... et puis il pouvait croire que j'arrachais".

Le ton est donné. Et pendant trois heures, nous avons dû subir les leçons de poker de notre nouveau professeur qui a également la particularité de dealer comme un croupier professionnel ou plutôt avec l'idée qu'il se fait d'un croupier professionnel: emphase, claquage de cartes et de jetons, gestes théâtraux.
Notre ami a un avis sur tout mais le problème est qu'il se trompe une fois sur deux.
De temps à autre, il quitte la table pour aider les organisateurs puis revient, satisfait du devoir accompli. Son voisin de droite en profite pour demander: "Quelqu'un peut-il le sortir? je n'en peux plus!"
Je l'ai joué le lendemain sur le main event. Alors que j'avais 4600 jetons et qu'il avait ouvert le coup à 1200, je balance tapis avec QJ. Il a 3400 à ajouter (il a plus de 30k) pour un pot de +/- 6500 avec les blinds et les antes. Et j'ai eu droit à un cinéma extraordinaire qui a duré plus de
cinq minutes. Je vois ses lèvres s'agiter. Incantations? Non, probablement des calculs de côtes. Le Nordiste a du lire le dernier Negreanu.

Finalement, il se décide et paie. Je montre docilement ma main et il hurle. "Quelle lecture! Je savais que tu étais derrière! Oui, c'est bon ça!". Je n'ai toujours pas vu sa main qu'il garde précieusement dans les siennes. Il faudra encore attendre un moment avant qu'il ne jette sur la
table KJ. Pas vraiment beau tout ça! Tout Santa Susanna est au courant que nous avons un bon lecteur en notre sein. Hélas, il n'a pas lu le sabot qui m'offre une quinte et de nouveaux espoirs.

Quelques mains plus tard, je le relance à nouveau à tapis avec AhQs et j'ai de nouveau droit au même scénario accompagné de clignements non contrôlés de l'œil droit. Notre ami serait-il énervé? Finalement, il paie après avoir foudroyé du regard un joueur ayant osé demandé le time.
J'abats mes cartes et rebelote: hurlements. "Quelle lecture! Je suis devant. Allez, c'est bon ça". Comme il n'abat toujours pas ses cartes (j'ai comme des envies de meurtre), je me dis qu'il a AK et il montre fièrement AcQc.
La tablée est médusée et un ptit jeune se risque: "Tu es devant?". Et notre Nordiste de donner la leçon: "Bé oui, mes cartes sont assorties, j'ai deux pour cents de mieux. Allez couleur". A ce moment, je ne rêve que d'une seule chose, que quatre piques ou cœurs atterrissent sur la table
mais le miracle ne viendra pas.

Finalement, nous aurons une ultime confrontation. Face à de nouveau AQ, j'aurai une fois de plus droit au méchant slowroll avec 88. "Quelle lecture" a-t-il de nouveau dit!.

Rien ne viendra me sauver et tout l'hôtel sera au courant de son génie tant son cri fût perçant, accompagné d'un mouvement de bras, poing serré de champion olympique.

Je lis la compassion dans les yeux de mes partenaires que je salue. Je glisse à l'un d'eux particulièrement empathique un: "Je trouve qu'il est très délicat dans la victoire". Il me sourit, complice.

J'ai la patience d'attendre que le chti fasse ses deux tours de tables et ses trois culbutes pour lui serrer la main et entendre un inévitable: "Désolé, that's poker".

Il m'a fallu un petit moment pour digérer la soirée pourrie.

Ce matin, au petit déjeuner, je me sentais bien jusqu'au moment où je croise mon ami qui me sourit, me tend la main et me demande: "Et alors toujours en course?".
Et moi comme un con de répondre: "Bé non, c'est toi qui m'a éliminé".
Je l'ai quitté, le laissant à sa ... réflexion.
.
L) C'est ballot!

En voilà une en rapport avec le poker. Je suis sur un forum de poker, et ,1ère semaine de mars, je lis un post du boss mettant au défi sa communauté de poster le 200.000ème post avant le 1er avril. Si tel est le cas, plus de 1.000 € seront offerts (des paliers à 45,00 € à des messages déterminés à l'avance par lui, et 2 superbes tickets pour les gros tournois du WASOP (320 €et 525 €). Le 1er symboliquement pour l'auteur du 200.000ème post, l'autre par un tirage au sort (les 20 plus gros posteurs gagnent 1 ticket/jour de postage).
Sachant comme un organisateur est heureux quand une organisation réussit je me mets dans l'idée de trouver de quoi poster et faire poster près de 8.000 messages en 3 semaines.
Je passe des nuits presque blanches, je passe des heures au travail à répondre à n'importe quoi pour que ce compteur monte, j'organise des jeux à la con comme je les ai appelés (mots enchaînés, histoire sans fin, ...), d'autres en chaînent par les blagues à gogo, le jeu des images, le qui est-ce, .... bref, en deux semaines, je poste plus de 1.000 messages. Le compteur approchant du 200.000ème une semaine à l'avance, (à l'origine d'après les statistiques cela devait être atteint à la mi mai)... plus de 20 membres préparent leur 200.000 ème article, et ont l'oeil rivé sur le compteur. Le vendredi 25 mars à 11h40, il manque une vingtaine de messages, le compteur stagne, se mortifie, puis rebat à faible allure.... 199.995, 199.996, .... on compte, recompte, et la vingtaine de membres envoient leur post dans une poignée de secondes. Devine quoi, mon post est enregistré le 200.001ème, car le 200.000 message st un simple "non" d'un membre du staff qui ne voulait même pas participer au challenge.... LE jour du tirage au sort, (le 1er avril), sur la quinzaine de lots, j'en ai remporté royalement ..... 0 alors que certains avec moins de tickets que moi en ont emportés jusqu'à 3....
J'ai quand même grapillé un crédit à 45,00 € en postant (une connerie).
.
Vous avez donc 12 blogueurs, et 12 anecdotes! Ben y a plus qu'à me proposer en com la formule magique! Je vous remercie par soucis de lisibilité de m'annoncer par lettres croissantes. Exemple vous pouvez me proposer la solution A7 B8 C12 D1 etc.... Je vous remercie évidemment de jouer le jeu, et de ne pas regarder dans les commentaires les solutions proposées! (ben oui on peut imaginer que si A a fait 7 il va dire A7.... y aura qu'à copier!)
J'espère en tous les cas que vous vous êtes bien amusé en découvrant tout ceci!

mercredi 4 mai 2011

Anecdotes de blogueurs, part II

après vous avoir livré hier en pature les 4 premières anecdotes, intitulées de façon très originales A, B, C et D, je poursuis ma série envoyée par les blogueurs. Je vous rappelle qu'il s'agira au final de savoir à qui appartient quoi! Franchement si l'un d'entre vous arrive à me pondre un 12 sur 12, je serai vraiment impressionné!
J'espère que vous prendrez toujours autant de plaisir à les lire.......
.
. E) Un apprentissage pour le moins honteux!

c'est ma toute première fois au casino, j'ai une 20aine d'année, j'ai donc sorti mon plus beau costume pour faire le grand et ne pas paraitre ridicule...
A cette époque je ne joue pas au poker mais je suis attiré par la boule.
On peut encore fumer dans les casinos et je m'allume donc une petite seche. il y a du monde autour de la table, et je cherche un cendrier que je ne trouve pas...je m'éloigne un peu et demande alors à un serveur où puis-je jeter mes cendres, il me répond : "Monsieur, vous avez des cendriers autour de la table de la boule"...

Je retourne donc à la table, demande pardon aux personnes agglutinées, les génant alors qu'ils attendent la sortie de leur numéor fétiche et je jète mes cendres dans ce qui ressemble à un cendrier en bois...c'est alors que le croupier me regarde éberlué et s'écrie:
"Mais enfin Monsieur ce n'est pas un cendrier !!!! c'est là que l'on pose la boule!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" Rouge de honte, je tourne la tete et vois 2 enormes cendriers au coin de la table...
. F) Les enfants sont parfois blagueurs...

Il m'a fallu fouiller un peu dans ma mémoire pour trouver une anecdote ayant au moins un lointain rapport avec les cartes et l'argent, mais j'ai fini par me souvenir d'un épisode plutôt marrant. Lorsque j'étais adolescent, je passais mais vacances d'été dans mon village natal avec mes cousins à jouer au cartes (à l'époque ce n'était pas encore le poker puisque Patrick n'était encore qu'un chanteur de salle de bain) et bien sûr comme il fallait qu'il y ait un petit enjeu, le perdant se tapait toujours un gage à la con. En ce temps là, j'étais déjà le gros fish que je suis aujourd'hui et je me farcissais souvent les défis les plus débiles.


Donc suite à une énième défaite, me voilà obligé de concocter un superbe paquet surprise à maître aux enchères lors de la traditionnelle vente de la grande fête du village. Bien sûr, c'était une figure imposée et je n'ai pas vraiment eu le choix des ingrédients du coli. Cela allait des excréments en tous genres au verre pilé, bref une belle boîte 30 par 30, bien pleine.


Cette vente est un peu le point fort de la journée, tout le village est là, c'est un peu le moment ou l'organisation récolte quelques de fonds pour l'année suivante. Quand arrive enfin mon lot, le "commissaire-priseur" joue le jeu à fond et fait monter la sauce. Pris par le jeu, 3 acheteurs se lancent dans un petit jeu de surenchères et nous de notre côté, on jubile de notre blague.
Oh je crois que c'est de la porcelaine, lance le vendeur alors qu'un des acheteurs semble abandonner le coup.
Et là, mon cousin me donne un coup de coude alors que je suis entrain de me bidonner.
Je crois que c'est ta mère qui est entrain de remporter la vente, me dit-il, mort de rire.
Le temps de la chercher dans la foule, et j'entends déjà le petit marteau tomber avec la phrase finale : adjugé vendu à la petite dame au premier rang. Et là je vois ma mère se lever le sourire aux lèvres, pour aller chercher son bien. J'ai à peine le temps de la rejoindre qu'elle est déjà entrain de régler son achat. J'essaye rapidement de la dissuader d'ouvrir et je lui explique qu'on est à l'origine de la blague, mais sa curiosité l'emporte.


Je vois encore sa tête lorsqu'elle comprend la supercherie. Je crois qu'elle n'a pas vraiment apprécié l'humour puisque j'ai eu comme punition de rembourser l'achat sur mon argent de poche. C'est donc la partie de carte qui m'a coûtée le plus cher, je ne me souviens plus combien, mais je sais que j'ai mis plusieurs semaines à m'acquitter de ma dette

. G) Comment être ridicule, une fois!

C'est le weekend du FPT à Paris.
Nous sommes vendredi matin et Titi arrive avec sa femme Gigitte vers 9h mais je ne les rejoins dans paris que vers midi. Je décide néanmoins de passer un coup de fil a 9h pile pour prendre des nouvelles de mon amis belge.
Je compose le numéro de portable de Titi et décide de lui faire une blague en prennant l'accent Belge

Qqu décroche:
"-Allo" (une voie de femme)
-Moi croyant que c'est gigitte qui a décrocher: (je prend l'accent belge très prononcé) "Allo Gigitte une fois? Pourrais-je parler a Titi poker une fois?"
-la femme: "..."
-moi tjrs avec l'accent belge, "Je voudrais parler a thierry une fois, enfin je croi que c'est son prénom une fois"
-la femme "vous devez faire une erreur monsieur, il n'y a pas de thierry ici"
-moi tjrs avec l'accent" vous etes arrivé a quai numéro septante houite, une fois?"
-la femme "monsieur vous faite erreur"
-je me rend compte que je ne suis pas au bon numéro...je reprend ma voie normal "Ah pardon excusez moi madame"
-la femme "Mais vous n'avez plus votre accent?"
-Moi "euh non, j'appelais pour faire une blague, au revoir et désolé"

Je regarde le numéro que j'ai composé et je comprend qu'en fait j'ai oublié de composé l'indicatif belge +32 devant le numéro de Titi qui commence par un 04, ce qui en france correspond à un fixe dans la région Lyonnaise....

Mort de rire, j'ai rapellé le bon numéro.

. H) Chez Casto y a tout c'qui faut..
J'adore le poker. J'ai toujours adoré le poker.
Je déteste le bricolage. J'ai toujours détesté le bricolage.

Le contexte étant planté, voici l'histoire. Il y a quelques années ma passion ayant dépassé ma haine, je décide de me construire une belle table de poker à moindre coût.
Je consulte quelques forums, admire quelques photos, dessine quelques plans. La table de mes rêves hante mes nuits et bientôt chaque heure de mes rares vacances.

Ne souhaitant pas dépenser trop d'argent pour ce nouveau gadget, je récupère. Une vielle porte par ci, du cuir par là, etc... De la même manière, je réussis à emprunter quelques outils : une scie sauteuse par ci, une perceuse par là...

Un truc m'appartient néanmoins : les tréteaux ! Deux beaux tréteaux en bois clair sur lesquels je vais disposer la porte foncée. Le porte est plus large que chacun des deux tréteaux, aussi je fais attention de bien la centrer pour ne pas la voir chavirer au premier assaut de ma jolie scie.
Je suis seul dans la pièce et je vais commencer mon chef d'oeuvre, mon bijou, ma table. Je dessine un magnifique ovale sur la porte, les chutes sont minimisées, c'est étudié. La scie chante et longe le trait doucement et régulièrement... Un peu plus dur par moment, mais je continue jusqu'à...Jusqu'à...Jusqu'à ce que je ramasse les deux morceaux du même tréteaux ! Oups...Moment de solitude... Papa bricole...

Bref, quelques minutes, heures plus tard, la table est là sous mes yeux. Enfin le plateau. Je vais y agrafer une magnifique feutrine verte , un beau tapis de chez toto sur lequel glisseront les cartes de titi. (titi c'est le copain de ma tata). Quelques ronds de cuirs découpés et posés délimiteront les zones de chaque joueur. Tin que c'est beau...

Quelques jours plus tard, tout le monde est là. Comme pour une inauguration, tout le monde s'est bien habillé. De belles chemises blanches... Enfin, ça c'est au début de la partie... Putain de feutrine à deux balles qui déteint jusque sous les ongles. Les avant-bras tout vert, on termine cette interminable partie sur ce tapis qui ne glisse pas sur cette table trop étroite pour être agréable...

Ce sera la seule et unique partie.

La table est là pour qui la veut, dans la cave, près d'un morceau de tréteau et d'un vieux chiffon blanc, enfin vert...

Signé : Monsieur Bricolage.

Vous connaissez désormais 8 histoires sur 12. J'imagine quand même que tout doit commencer à se mettre en place, mais aussi à bien vous embrouiller! Good luck..
Demain midi, vous aurez les 4 dernières..

mardi 3 mai 2011

Les anecdotes des blogueurs, part I

Je vais vous livrer en 3 posts les 12 anecdotes concernant les blogueurs, et vous aurez le plaisir, déjà de les lire, mais ensuite de déterminer qui a bien pu subir quoi!
Impossible de tout mettre sur un seul post, il serait particulièrement long, c'est pour cela que j'ai décidé de morceler un peu..
En ce qui concerne les histoires, on peut dire que certaines ont directement un lien avec le poker, certaines un lien avec le jeu, mais il se peut que certaines n'aient aucun lien directe avec notre univers.. Certaines anecdotes auraient mérité un post à elles toutes seules sur le blog de leur maître, et dans l'ensemble l'humour est plutôt présent!
Voici tout d'abord les 12 blogueurs qui ont joué le jeu!
Il est évident que je ne vous les donne pas dans l'ordre des histoires qui suivront!
.

1- mr4b
2- KingYoann
3- Titi
4- Lessims ( sharkfisher)
5- Xewod
6- Mama
7- Up and down
8- Stefal
9- Celtic Touch
10- Kof
11- Lesage
12- Rincevent
Bon courage pour l'identification! Vous pouvez bien évidemment mettre ce que vous voulez en commentaire, mais bien sur lorsque vous êtes sur à 100% de qui à fait quoi ne le dites pas! Lors du 3ème post, jeudi, vous pourrez me donner votre solution finale..
A) Double lot
Celà se passe fin décembre 2007, ma femme qui jouait assez souvent à cette époque joue un freeroll spécial Frenchies sur PS.com (sats + finale), et sort d'un field de 1000 joueurs en qualif, puis parvient à se hisser en demi-finale lors de la grande finale du freeroll.
A la gagne il y a un package PCA tout frais payés et les 10 finalistes remportent en plus une télé écran plat 107cm !
Complètement crevée elle me laisse la main à 3h du mat, et réalisant que ni elle ni moi ne pourrions de toute façon partir aux Bahamas dans les 2 semaines suivantes, j'assure la TF puis je m'envoie en l'air en étant bien content d'avoir gagné la télé.
3 semaines se passent, pas de télé ... je relance le support PS.com par mail puis par tel, et là le gars me dit qu'il va relancer la commande.
1 semaine plus tard, un transporteur se présente en bas de l'immeuble et me demande de venir l'aider ...
Je descends et vois le gonze avec un carton de la taille de la télé attendue, et le gars me dit "attendez, vous devez prendre aussi la deuxième ...!
Je lui dis qu'il doit y avoir une erreur mais il me dit que si je ne prends pas les 2, il est obligé par le réglement du transporteur de reprendre le tout sinon il se fait virer lol
Alors me voilà avec 2 télés, la deuxième est restée dans le carton au bout du lit pendant 2-3 mois avant qu'on ne la revende à un ami, c'était mon premier cash au poker online ;)

B) Rencontre insolite
Je participe pour la première fois à un satellite pour le PPT, a 1075€ par tête de pipe, pour le quel je me suis qualifié. Je vis un tournoi mitigé voir un peu dur avec notamment Solody à ma table, et un manque cruel de cartes jouables.
Arrive le premier break, bien évidemment attendu pour aller aux toilettes :) . Je sors le bazar et commence à me soulager quand tout à coup je me rend compte qu'à ma droite, faisant lui aussi son affaire, se trouve l'acteur nationalement connu, Michel Boujenah. Un peu surpris de le trouver ici, il porte le logo Partouche et joue le tournoi. Nous sommes cinq à utiliser les "pissotières", et tout à coup un jeune homme tourne sa tête vers lui, et se lui dit :"bah ça alors, je suis un grand fan. Si on m'avait dit que je vous rencontrerai pour la première fois dans les chiottes du casino de Nice, j'y aurai pas cru !"
Tout le monde éclata alors de rire, et Michel, tout en se la secouant, nous racontera comment se déroule son début de tournoi

C) Le cri du golfeur au fond des bois

Les parallèles sont nombreux entre le golf et le poker. L'un des points communs est dans la possibilité de compter sur le hasard pour battre des adversaires nettement meilleurs que soi. Par exemple la chance permet sur un trou de battre Tiger Woods (surtout depuis que sa femme lui a balancé un violent coup de driver dans les gencives!); de même il est possible de dominer Phil Ivey sur une courte session de poker.

Votre niveau lamentable vous remettra à votre juste place rapidement, mais l'espace d'un instant vous serez le maître du monde...

Je suis donc golfeur. Parfois je m'évade sur un parcours après une journée de labeur. En principe avec mon fils et/ou mon frère. Qui sont meilleurs que moi, je l'ai maintenant accepté (mon ego a mis du temps à l'admettre). Mais parfois je les bats, sur des deux ou trois-outers miraculeux golfiques, et c'est rigolo.

Un soir, il y a quelques années déjà, je suis pour une fois seul à faire un 9 trous, rapidement, juste avant le coucher du soleil. Mon swing est rouillé, je n'ai pas joué depuis un certain temps. Qui est incertain (le temps). L'orage gronde, et je n'ai guère envie de finir foudroyé sur le gazon (il faut se coucher au fond d'un bunker en cas de foudre paraît-il, mais cela ne marche jamais! Car quand l'orage éclate on court pour s'abriter. Et quand la foudre tombe c'est instantané (plus exactement à la vitesse de la lumière, bon c'est rapide quand même); et comme courir dans un bunker est totalement stupide, on meurt sur le fairway... Mais passons sur ces détails).


Donc je joue vite. Et donc mal. Bah je suis tout seul, personne ne peut se moquer de moi, j'ai même presque envie de tricher (mais je n'ose pas, car le Dieu du golf voit tout, Il est partout, et Il vous punit à la prochaine compétition si vous fautez: j'en ai déjà fait l'expérience...).

Dernier par 3 de ce demi-parcours. Je pose la balle sur le tee, pense à mon truc-magique (secret-défense), et la balle part. Pas mal d'ailleurs.

Le trou est en "aveugle". Pas parce qu'il faut fermer les yeux au moment de la frappe, non, non, mais simplement parce que l'on ne voit pas le green depuis le départ. Les golfeurs n'aiment pas ce type de trous, mais les architectes qui dessinent les parcours sont parfois un brin contrariants, ils sont payés pour rendre la vie des golfeurs impossible. Joli métier, sadiques!

Ma sensation au moment de la frappe est certes bonne, mais connaissant le green, le risque est grand que la balle roule en accélérant à l'impact et sorte du green (fort mouvement de pente absurde décidé par le sadique de service).

Je marche vers le green. Derrière, une partie de deux joueurs a coupé devant la menace orageuse, et ils attendent déjà pour jouer leurs coups. Ils attendront un peu: je n'aime pas ces individus qui ne suivent pas le parcours dans l'ordre des trous. Je vais même prendre un peu plus de temps pour putter que d'habitude: il ne faut pas me chercher quand ma carte de score est aussi désastreuse!

Je suis déçu: ma balle n'est pas sur le green... Comme je le pressentais, elle a certainement glissée dans le rough juste en contre-bas.

Je cherche. Je trouve pas. Je râle.

Jecherchejetrouvepasjerâle. Jecherchejetrouvepasjerâle.

Non di diou, bad beat... Balle introuvable, disparue, dissipée!

Les deux gugus qui sont au départ me font comprendre qu'étant "un fish avec une balle perdue au fond des bois", je me dois de les laisser passer. Cela m'agace grandement, mais je suis contraint de leur faire un grand geste de la main (comme ça...), pour qu'ils puissent jouer leurs balles et passer devant moi.

Je continue à chercher, vainement.

Les deux gugus (en fait ce sont deux gugusses au féminin, très bourgeoises (hu, hu, hu) d'une soixantaine d'années) approchent du green à coups de balles topées et grattées (les golfeurs comprendront). Au bout d'une dizaine de coups (sur un par 3!), l'une d'elle enquille enfin son putt, hu, hu, hu.

Et là j'entends: "Tiens c'est amusant hu, hu, hu, il y a une deuxième balle dans le tru, hu, hu!"...

Une deuxième balle? WTF?

...

YESYESYESYESYESYESYES, WEEEEEEEEEEEEE!! (Cri du golfeur au fond des bois).


Hole in one!!!! Mon premier trou en un!!!!

Les deux bourgeoises "huhuhulent"... Et bien qu'un peu sceptiques, seront mes seuls témoins de mon premier et unique trou en un (jusque-là) de ma "carrière" golfique!

Avec certes une grande joie, car de nombreux golfeurs n'auront de toute leur vie jamais le bonheur et l'adrénaline du "coup parfait", mais un peu frustré de ne pas avoir vu la balle tomber dans le trou...

Comme quand on gagne un énorme pot alors que l'on croyait l'avoir perdu, en se levant déjà pour partir de la table en maugréant, mais miraculeusement sauvé par une quinte runner-runner de l'espace, que l'on n'avait même pas espérée...

Depuis, quand ce genre de miracle m'arrive au poker en live ou même online, une petite voix se fait entendre entre mes deux oreilles (où se trouve mes trois neurones):

Hu, hu, hu...

D) Le vacancier noir charbon
Si la chèvre cristallise le summum du poissard, je suis à ma petite échelle généralement plutot bien classé et ca n'est pas qu'une légende.
Pour preuve, un récit de vacances.
Désireux de naviguer à l'étranger à moindre frais, j'avais missionné ma sister pour me trouver un plan par cher en Republique Dominicaine.
Celle ci travaillant à l'époque en agence de voyage n'eut aucun mal à me dégauchir une affaire. Si les spots de planche semblaient à l'autre bout de l'île, qu'à cela ne tienne le tarif était irrésistible...
A peine débarqué du bus devant l'hotel, je croise un collègue de boulot. Du genre de ceux que t'as pas envie de voir en vacance...
Commence bien.
Dès le lendemain, j'arpente la plage à la recherche de matériel pour naviguer.
Au bout d'une heure de marche dans le sable, soleil cognant, je trouve enfin le graal.
Le graal, le graal, j'exagère. Une cabiote avec trois vieux flotteurs en piteux état mais je suis décidé, n'ayant pas suer pour revenir bredouille.
Hop, une location, je me met à l'eau et découvre que... l'endroit n'est pas vraiment rêvé pour ce que je veux faire, truffé de rocher et de récifs coraliens.
Ca doit être pour ca que je suis le seul con sur l'eau.
Ce qui devait arriver arriva: je percute un récif du bout de l'aileron et fini à la baille. Surtout le pied planté dans un joli massif d'oursin.
Je rend le matos et me traine misérablement jusqu'à la route espérant trouver un gua gua (autobus local).
Nada, quedalle... je tente de marcher en couinant...
Finalement en voilà un qui déboule, ralentit, demande ou je vais... et ce fait la malle parce que le trajet est trop court...
Agonisant, je rejoins un estanco médical qui m'énlèvera les dizaines d'épines.
Et passerais une journée le pied dans un seau glacé...
Aventurier, je me lance avec d'autres dans un shunt des excursions organisées.
Gua gua jusqu'à un petit port de pêche ou nous louons un pêcheur qui nous emmène à l'île de Sauna.
Paradisiaque, nous arrivons seuls sur l'ile et nous envoyons des grands doses de vitamines (cuba libre).
Puis les hordes de touristes débarquent, se jettent sur le bar, frémissent d'envie de gouter les fameuses langoustes. Ils auront droit à des pâtes aromatisées à la langouste, nous observant la babine pendante alors que nous, nous dégustons des vraies langoustes. Nous n'avons pas les mêmes valeurs.
Puis, timing oblige, les hordes décampent libérant notre petit paradis dont nous profitons en mode lézard.
Pour ma part le bonheur touche à sa fin. Deux taons voraces trouvent mon pied à leur goût et je suis allergique aux piqures de ces bestioles.
Mon panard triple de volume rapidement et je ferais deux autres jours le pied dans un seau.
Animation de l'hotel. Heureusement qu'il y avait des vitamines!
Avec moi, les vacances c'est le pied!
.
Voila donc pour les 4 premières histoires... La suite dès demain!

lundi 2 mai 2011

Mais qui a tué le DSO?

Quand j'ai lu ce matin qu'Obama avait annoncé qu'il était mort, je pensais qu'il parlait du DSO. DéSOlé, mais ce n'est pas de ça qu'il s'agissait.
.
Retour tout d'abord sur mon séjour cannois..
C'est avec plaisir que je retrouverai Chal, mais également Murlock qui s'est demandé durant 3 jours ce qu'il faisait là! Raoul fit un passage éclair, nous ne mangions malheureusement pas aux mêmes horaires, Pitpoker vint me voir un quart de dixième de seconde. Dommage j'aurais vraiment bien aimé discuter avec lui! Je retrouvais également avec grand plaisir Eric ( Sumaton parfois dans les coms) et son ami Cédric dit le cat, tous les deux en provenance de l'Isère. Il y avait aussi le groupe très sympa de Loïc (Magic)... Bref, ce fut forcément sympa!
.
Mon DSO est vite expliqué. Un day 1 ou je me fais chier comme un rat mort, la faute à une ahurissante succession de poubelles. Du coup quand on ne voit rien faut chatter un peu, et c'est ce qui va m'arriver lorsque je craquerai les as adverses avec fifrelin, puis redoublerai en fin de journée en jouant un Roi 8s totalement suicidaire..
Je finis le day1 avec 95.000 lorsque l'average est déjà à 120.000.. Au moins c'est clair, la structure est du genre rapide..
.
Le day 2 est plus intéressant puisque je touche quelques jeux jouables, et parviens à grinder petit à petit ( des jeux jouables chez moi c'est une petite paire ou des suited connectors, ne croyez quand même pas que j'ai eu des grosses paires, faut pas déconner). Je finirai par dépasser pour la première fois l'average avec 260.000 jetons lorsque nous ne serons plus que 92, pour 80 itm.
Seulement voilà.. Alors qu'à Dublin la structure permettait de jouer, de tenter au moins 2 barrels en bluff, là ce n'est pas le cas. Et je fais l'erreur tragique de vouloir continuer à voler un ou deux pots par tour. Vu que je n'ai pas la profondeur pour faire un vrai Cbet ou surtout un deuxième barel, je vais dans le mur et finirai lamentablement 80ème, après avoir assuré l'itm quand même. Au moins ça me permettait de casser une grosse série sans résultat.. Une petite photo de club poker quand j'avais des jetons! ( au passage un gros bravo aux différents couvreurs, qui exceptés Murlock étaient vraiment bons!)


.
Mais bon, je me demande vraiment quel est l'intérêt de faire un DSO si on en assume pas le principe. Je sais que je vais faire le vieux con ancien combattant, je sais que Dublin c'était peut être exagéré, mais comment expliquer que nous n'avions attaqué la table finale à minuit pour une fin à 7h15 du matin, alors que nous étions 472 joueurs inscrits, alors que hier la table finale s'est terminée à 21h sur un deal à 7 joueurs alors qu'il y avait 50 joueurs de plus au départ!
.
Un énorme coup de chapeau à Eric-Sumaton- de la linipok. Il fait partie de ce deal et empoche donc 16.000 €, joli résultat.. Mais mon dieu que ce deal est grotesque! Comment le leader a t'il pu accepter un truc pareil? Il a préféré assurer 23K alors que la gagne en rapportait le double! Totalement incompréhensible, peut être avait il été coaché par un celte louche? ( là je fais appel à votre totale connaissance de la blogosphère et de son histoire!)
.
Bon, à part ça, avril fut un mois sans aucun intérêt. Je vais vous montrer une courbe qui stagne désespérément. Bon j'ai pas dit que c'était plat hein...!



.
Hier soir j'ai fait une courte session en NL200, juste deux tables. Je finis à jeu, mais j'ai joué comme une quiche. Heureusement, je gagne un énorme pot, en le jouant très curieusement préflop ( j'espérais un move du bouton en fait...). Probablement mon plus gros pot gagné jusqu'à présent... (je le remets à la fin si hand replay ne marche pas)




.
Bon le reraise final me semble évident avec l'as de pique, mais c'est clair que ça tourne bien!
.
J'attends encore une ou deux anecdotes ( Xewod.. Ch100K...) et je vous fais le post qui va bien vous faire marrer!
La main de cash au cas ou hand replay n'ait pas marché..