mercredi 31 août 2011

Un an d'arjelisation.

grosso modo, cela fait un an que j'ai basculé du coté obscure de la force comme tout le monde ou presque sur le .fr
Le 31 août 2010 correspond à mon retour de Split, et à mon inscription sur Pokerstars.fr. Cela correspond grosso modo également à l'abandon pour moi de ma room fétiche à l'époque sur le réseau ongame. Peu de temps plus tard j'allais ouvrir un compte sur eurosportbet, compte qui me permet d'ailleurs de jouer de temps en temps le tournoi du soir, le fameux Super9 que je me dois de remporter en 2011 pour cocher un de mes objectifs!
Le bilan est simple a tirer, je suis légèrement perdant en cash game, genre 2500€ au total (dont 800 ce mois ci arghhh), et correctement gagnant, sans plus, sur les mtt.
Une petite image tirée de Sharkscope vallant mieux qu'un long discours autant vous mettre ces deux graphs en mode léger brag (mais vraiment léger parce qu'il n'y a pas de quoi fouetter un cat)

.
Le graph Pokerstarien est plus inquiétant..  On dirait que j'ai fait un cash out.. (quel fish ce Fred..)

On peut noter que suite à un gain correct, ça part parfois un peu en sucette! J'ai ainsi joué une grosse quarantaine de tournois depuis ma 7ème place si frustrante sur le night on stars du 10 août. Pour une grosse gamelle généralisée..
A retenir : Suite à un gros gain, ne pas croire qu'on est devenu Phil Ivey, et essayer de ne pas faire n'importe quoi ensuite..
A propos de gain correct, je me suis bien vu faire un énorme truc sur le SuperLundi d'Ongame (c'est la petite droite sur le premier graph). 400 joueurs au départ sur un tournoi à 150€, c'est le genre de truc qui fait du bien à la bankrolle si on le ship! J'ai eu la surprise de voir que Gum le jouait aussi, il a d'ailleurs terminé itm ce qui est plutôt sympa dans la mesure ou il ne doit pas le faire souvent. Autant ces derniers temps j'étais pas très content de mon jeu et de ma jolie capacité à spewer quand il ne faut pas, autant je crois que si je jouais tous les tournois comme celui là je vois pas ce qu'il pourrait m'arriver de mal! Seul Victor Shoooooooy Choupeaux avait plus que moi lors du passage de l'itm, j'ai ensuite bien ciblé mes spots pour monter du jeton. Lorsque le joueur que je craignais le plus a busté 12ème, je me suis même mis à croire qu'à la place de shiper le S9 j'allais le faire sur le Super Lundi! Une tf bien gérée pour passer a 400K, une phase à 8 interminable, et finalement deux coups assez standards pour me buster du tournoi à 6 left avec un gain de 2350€, aussi sympathique qu'ultra frustrant! Les deux coups standards? Je pars all in préflop aprés un 4 bet avec les dames, payé par AQ qui touchera un as au turn, pour un pot gigantesque, avant de perdre un genre de 60/40, le tirage quinte par les deux bouts de mon adversaire rentrant à la rivière, pour un autre pot a 400.000 jetons. Et au passage à avec une fin à 5 heures du matin, j'étais frais hier au taf!
Mais bon, si je continue à jouer comme ça, je n'ai peu de doute sur le fait que le S9, voir le SL, seront dans la popoche..
.
Retour sur le cash game..
o my fucking god, que se passe t il?
Un début de mois, grosso modo avant d'aller me faire marabouter à Lille par un vieux sorcier vaudou qui abhorre le cash game, et son jeune padawan rouquin, tout va bien et je monte a peu près à +1800€ sur 20.000 mains. 10bb/100 mains, on peut dire que c'est sympa, j'en demandais pas tant.. Il est vrai que je run bien, les appels à Jésus permettant de compenser les situations compliquées.
Et puis soudain, c'est une abomination intégrale, les set up s'enchaînent..
Vu que je suis tenace, je vais continuer tout de même à jouer, mais je vais revoir certains axes de ma stratégie. Je vous tiendrai au jus..
Ma courbe en cash game sur ce mois d'août..  On dirait du Rinceventisme primaire, ou le cours de la bourse, ou la bankrolle d'Eiffel, enfin ça fait mal aux yeux!

(l'action D8 visée par une opa)





 A noter que pour finir avec le bilan du mois d'août, après un mois de live très agité, avec beaucoup de hauts et de bas, je termine à +850 euros... C'est mon 4ème mois consécutif positif (même si les autres tournaient plus à 1600-2000€, mais aout est plombé par le Sat PPT), cela n'est pas non plus pour me déplaire, même si les sommes récoltées ne pourraient en aucun cas me permettre de vivre intégralement du jeu. (on me pose souvent la question...)
Sinon bien sur, je souhaite tous mes voeux de bonheur à Cyril et Chal qui se sont déclaré leur flamme sur une plage de La Baule. La naissance d'un petit Ch30K est d'ailleurs prévu d'ici peu..

lundi 29 août 2011

Le 400€ mensuel du Cercle Cadet

Je n'avais jamais mis les pieds au cercle Cadet. Autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré. Franchement les vieilles histoires que le cercle avait il y a 3 ans du temps du Concorde sont bien loin.
Bref je venais jouer le 400€ deepstack, tournoi organisé chaque fin de mois. Nous étions 169 au départ, avec pas mal de gens connus (genre Antoine saout, mais les habituels Gloub, Greg Ravise et compagnie étaient là..). J'ai même eu le plaisir de croiser deux des meilleurs bridgeurs français qui étaient là, même s'ils ont malheureusement vite sautés.
Mon tournoi démarre très bien puisque je vais doubler au bout de 10 minutes! Au moins ça c'est fait! Je relance à 200 avec deux valets, et me prends un 3bet à 700 que je call. Flop J82, et mon adversaire mise.... 5000!!!!!!!! Une seconde plus tard tout est au milieu, et ses KK s'inclineront logiquement. Je suis donc à 30.000 jetons.
.
Ensuite c'est grind time, et je vais monter à 50K en deux heures, quand la moyenne sera a peine à 20K, inutile de dire que tout va bien. Et quand tout va bien il y a une chose que je sais très bien faire, ma spécialité : le spew!
Je trouve A10 en milieu de parole et relance(600), payé par le bouton et la grosse blind. Flop 10 9 5, mon Cbet (1300) est payé par le bouton et 3 bet cher (5500) par la blind. Je décide de 4 bet à 13.000 jetons, mais me prend un 5 bet shove immédiat en face. Je folde donc face au brelan de 5 affiché en face, qu'il me montrera d'ailleurs.
Un peu plus tard je reperds encore 15000 sur un flip face à un short, puis me faire toujours sur relancé quand j'ai des merguez, bref l'horreur
Il reste 5 minutes avant la pause d'une heure, je poste sur Face Book : c'est la cata, j'ai 16K et me fait défoncer
5 minutes plus tard j'aurai ... 78000 jetons pour une moyenne a 25.000!
Alors attention, la chatte machine va être emprunté à Kof, ça vaut le déplacement..
Meurtre en 3 temps!
1/ Je call en position un mec avec RJs. Vu qu'il cbet pas je le fais sur un flop 655. Il paye mais abandonne sur mon shove turn! Ouf.. 20K
2/ Un mec mise 1200 que je paye avec J10s de blind. Il Cbet sur un flop A high mais m'apportant mon tirage couleur. Je fais une très grosse connerie en le check raisant all in, ce qui affiche vraiment mon jeu. J'aurais du le check raisé à 6000, puis envoyé éventuellement mes 13000 restants derrière. En tous les cas mon adversaire paye, mais je vais chatter ma flush à la rivière... 40K
3/ Dernière main qui est la suivante, suis donc de SB, et gros débat a venir. Le leader mise 1200 que je paye juste avec AKs.. Ben oui veux pas jouer hors de position contre lui un gros pot. Sauf que là, la grosse blind shove ses 35.000 jetons! Insta fold du relanceur initial, et je pense que le spot est ultra EV+ pour un squeeze light chez mon adversaire. En effet le leader a relancé très souvent et foldera presque toujours, et il n'y a presque aucune chance que j'ai une grosse main en small blind en ayant just call. Fort de ce raisonnement je paye donc avec AK, pensant voir deux merguez en face! Sauf que les deux merguez s'avèreront être une paire de Rois!! Bon pas très grave puisque le flop sera QJ10!
Gros débat car les joueurs du coin me dira que le mec qui shove ici a forcément les as ou les rois, perso je suis pas du tout d'accord..
En tous les cas je me retrouve leader de ma table !
Les quelques heures suivantes seront un grind continus? Ben non pas du tout! Une totale re gamelle que j'aurai largement pu m'éviter..
Je suis monté à 90K quand on me donne gentiment KJs, que je raise à 4200. Un mec qui a 200.000 (le leader du tournoi je pense) paye en position et nous avons un flop sympa! KK8.
Pour ne pas faire un check un peu suspect je cbet à 6500 qu'il paye.
Turn 7, et je check pour lui faire un violent check raise mais il check aussi..
Turn 2, je value à 10.000 et me prend alors un insta reraise à 35K dans les dents!!!
Vous faites quoi vous??
Mon problème c'est que j'ai clairement fait une ligne de jeu qui dénie le roi, donc j'ai payé... Mon adversaire retournant 77 pour full trouvé au turn..
Je perds une tonne sur ce coup, mais je pense que s'il bet le turn je suis out..
Le temps de reperdre un coup à 10K derrière, tout va très mal..
Bref j'ai alors 30K, un peu sonné, et suis changé de table..
Il reste une heure de jeu, et a nouveau je vais avoir un rush de folie...
Tout d'abord un mec raise et est callé, j'ai donc un bon spot de squeeze. En plus j'ouvre les Dames! Mon squeeze est payé, mais on adversaire abandonne sur mon Cbet. J'ai alors 45K, quand je vais avoir une énormissime livraison! L'utg ouvre à 5500, payé par la small blind. Je complète de grosse blind avec 86 de coeur, et ai une erection légitime en découvrant un flop sur réaliste 5 7 9, dont deux coeurs!! Le SB check, j'en fait autant et entend "10.000" puis "payé"! Miam! Le temps de reraiser à 23.000, d'entendre tapis à ma gauche (avec deux valets, y en a qui croient au père noel..).
Au final nous stoppons le day 1 alors que nous ne sommes plus que 27 joueurs à 3 heures du matin. J'ai alors 128.000 jetons, un peu au dessus de l'average.
.
Reprise le dimanche 15h, ma table est assez passive, les gros stacks n'étant pas là! C'est bien de chatter un peu! Vais faire 3 premières heures parfaites, grindant tranquillement jusqu'à 300.000 jetons. Au passage un coup assez joli, alors que nous sommes 16 et que donc la bulle est passée:
J'ouvre en milieu de parole A5 pour 11.000 et suis payé par le bouton (un jeune assez bon) et la blind (un jeune scary par l'enjeu qui a 70.000de tapis). Nous checkons le flop D10 10, puis la turn un 2. La river est une Dame très rassurante pour moi, et alors que la blind et moi avons checké, le bouton envoie 40.000 jetons au milieu! Vu qu'il n'a jamais de Dame ici je vais toujours payer. Le SB folde en se lamentant, et je call donc, mon adversaire n'ayant pas mieux que le board avec une paire de 5 en main! Ca va vous sembler impossible mais le blindeur a jetté un 10!
.
Bref tout va bien, nous sommes 12 en jeu, il est 19h, j'ai 290.000 quand l'average est à 210.000, je vais devoir donc sortir ma botte secrète : le spew!
J'ai été assez sage depuis une heure (facile j'ai été card dead presque intégralement ce jour 2) quand le deuxieme en chips de la table raise au bouton. De grosse blind j'ouvre A8s, et décide de le 3bet cher a 48.000 (il a fait 14.000). Généralement ça va souvent le faire passer, sauf que là il paye, et ratant totalement le flop KKQ je ne veux pas y laisser plus de plumes..
Ensuite un short a ma droite boite pour 70.000 jetons. Je sais pas trop ce qu'il me prend, je fais une horreur en callant avec AJs, peut être dans le but de rattraper le coup précédent. Je perds logiquement contre AK et me prépare à une suite de tournoi beaucoup plus douloureuse. Surtout que fasse au même joueur je vais refaire une très grosse faute : Il raise à 22.000 que je décide de payer avec A10s (?). sur un flop très bon A83 avec deux trèfles je décide de checker derrière son check, parce que je sens un éventuel traquenard. Un 3ème trèfle tombe au turn, il check a nouveau. Cette fois plus de doute, je suis devant et envoie 30.000 au milieu qu'il paye très vite. Turn évidemment une saloperie de trèfle, et je me prends 40.000 dans les dents m'obligeant à passer lamentablement.
Lorsque nous ne sommes plus que 10, deux tables de 5 donc, ma situation est très inconfortable puisque je navigue au mieux à 100.000 pour une moyenne a 260.000. Au moins ce qui est bien, c'est que je suis peu attaqué de blind, puisque mes adversaires ont bien compris que j'avais le resteal shove assez facile. Les blinds sont alors à 5000-10000 (notez la structure géniale de ce tournoi, on joue quand même a peu prés le 22ème niveau, et ceux qui sont à l'average ont encore 26 blinds), et je survis durant le main par main pré table finale (et pause repas invité par Cadet) à coup de Push en serrant les fesses.
Puis vient le coup fatal, je suis de small blind, et tous foldent quand j'ouvre A4 de carreau. Pas besoin d'autant pour envoyer mes 79500 jetons au milieu. Mon adversaire (le jeune qui m'avait mis la mise de 40K avec 55 en main sur un board QQ10 10 2) me paye avec A5, pour ce qui devrait donc être un split. Le flop sera terrible, 2 3 4 !
Je sors donc 10ème /169, ce qui est à la fois un bon résultat (plutôt joué pas mal en exploitant des schémas de jeu classique, mes Vols-Cbets souvent respectés), et un très mauvais (je prends 1.000€ alors que la gagne était à 15.000€, je fais deux erreurs cruciales contre mon voisin de droite).
En tous les cas je loue la qualité des croupiers et de l'organisation, il n'y a vraiment rien à dire de mal, c'était parfait. Le champagne offert à tous les finalistes, plus moi parcequ'une heure de main par main je l'avais mérité, j'avoue que ça c'est classe aussi!
.
ps.. Vous n'avez peut etre pas lu mes 2-3 derniers posts, because je n'apparaissais pas sur les blog lists...





dimanche 28 août 2011

Lost in translation? : Je traduis! ( au secours!)

Bon, j'entends souvent des néophytes me dire un truc du genre : Ohlala vous les joueurs de poker quand vous parlez entre vous, notamment sur Face book, nous on comprend strictement rien à ce que vous dites!
Comme je suis devenu un maitre incontestable de la traduction, je vais vous expliquer dans des termes très simples tout ce que vous devez savoir...
Il y aura autant de structure dans ce qui va suivre que dans une peinture de Dali, je traduis au fur et à mesure les expressions tels qu'ils me viennent Halliday.
.
Shove : Ce dit des joueurs qui ont passé les 50 ans.
"Et la il shove direct la river" : Le vieux se baigne
.
All in : Appel désespéré amoureux
"Et j'ai crié, ALL IN, pour qu'elle revienne": standard de la chanson française.
.
3 bet : Joueur particulièrement stupide
" Et là il me 3 bet cet enfoiré " : Mon adversaire mange du foin 3 fois par jour.

Avoir  les nuts : bouffer du chocolat aux noisettes
"Suis allé voir le film Twix again à Moscou, c'est super" " Oui ben moi j'ai préféré Twix peaks"... Affligeant!

Floater : Jouer l'Ept Deauville
" Quel temps il fait? Il floate" : Quel temps il fait? On est à Deauville

Jouer oop, ou hors de position : 100ème position du Kamasutra
"Oh là là Aline, elle fait toujours tout hors de position" : La soirée a été chaude, puis j'ai crié, pour qu'elle revienne

Fold équité : Grosse interrogation sur le profil de son adversaire
" Et qui t'es d'abord toi? "

Price pool : cours de la volaille
" Le 27 août 2011 le price pool est à 2euros 22"

Fish : joueur aimant particulièrement les aquariums
" Quel fish ce mec, il m'a payé 3 barrels avec paire de 2". : Pfff j'avais rien et j'ai perdu

Squeeze : Mot prononcé par les joueurs lorsqu'ils sont pris en photo par la presse.
"Allez, un petit squeeze, c'est pour fishmag! "

Deal : Arrangement entre joueurs refusant de gagner. Pour les joueuses ont dit Delle
" Allez, on est plus que 28 pour 10 payés, on deal?"  "Je me chie dessus, on partage?

ITM : In the merde : ce dit quand on se retrouve dans le pétrin
"Je me retrouve sur la rivière avec hauteur 4, suis vraiment itm là.." J'ai paire de 4 sur board AAKK2. Simple non?

Coin Flip : Avoir peur dans les pièces carrées, ou, jouer au flipper avec un canard
Là vraiment je trouve pas de phrase explicative!

Jouer le "main par main" : Ce dit quand il ne reste plus de filles dans le tournoi
"Bon ben ça y est on attaque le main par main" : Merdeeeee Aline a sauté

La bulle : Langage des fishs
"Ca y est c'est la bulle" : J'ai encore eu zéro en math..

Tournoi Ladies : Tournoi sans queue ni tête!
Ce bon mot assez misogyne mais tellement bien trouvé vient du bridge, ou les épreuves féminines sont totalement critiquées par les bons joueurs qui n'y voient pas le moindre intérêt. D'ailleurs les meilleures joueuses françaises n'y participent souvent pas, sauf gros sponsor, car elles ne veulent surtout pas aller se frotter à ce genre de champs. C'est d'ailleurs le cas de ma partenaire.

Voila, j'espère que cela vous aidera à comprendre le langage parfois curieux des joueurs de poker!




vendredi 26 août 2011

Les fishs (moi) sont de sortie ce week end

Voila une affiche qui correspond bien à toutes nos attentes de joueur de poker, à savoir espérer nager parmi un réservoir à fishs! Malheureusement, on fait souvent partie de la meute, surtout lorsqu'on a un nom qui commence par R.
.
Ce mois d'août (à ne pas confondre avec le mois d'out, ou on touche tous ses tirages) va s'achever pour moi avec un week end copieux.
Tout d'abord ce soir le traditionnel tournoi de Clichy, qui pour l'occasion sera débarrassé de sa horde sauvage venue y jouer le 8 dernier. Horde dont s'était d'ailleurs extirpé un fourbe lusitanien voleur d'enfants, de petites vieilles et de blinds innocentes.
.
Ensuite je jouerai demain pour la première fois au cercle Cadet, ou est organisé un joli tournoi à 400€ sur deux jours. Vu qu'en ce moment mon niveau de jeu est proche du néant, j'ai l'intention de m'imposer une rigueur nouvelle dans le choix de mes mains de départ. Tant pis si je suis intégral card dead, je folderai..
Enfin, si j'ai busté du tournoi samedi, je jouerai comme d'habitude dimanche le deep stack de l'Acf, tournoi qui m'avait vu remporter 3000€ la dernière fois que je l'ai joué, le 10 août dernier.
.
Au niveau online ce mois n'aura finalement pas été folichon du tout. Après un départ tonitruant, j'ai peur de finir carrément dans le rouge en cash game, puisque je suis repassé sous la ligne rouge hier soir lors d'une session effroyable. Si je finis vert ce sera un vert dérisoire, genre +150€ en 35.000 mains, pour un salaire horaire inférieur à celui des femmes de ménage pakistanaises bossant chez les talibans afghans. Il me reste quelques jours pour finir vert, mais cela m'amène à m'interroger sur la vraie question qui tue, et qui hante les forumeurs divers et avariés : Peut on battre le rake sur le .fr ?
.
Franchement ce problème ne concerne pas les top players. Bien sur qu'un Artplaie ou un Jessie vont battre le rake, mais qu'en est il des autres joueurs, moi par exemple.
Je prends mon exemple du mois d'aout, ou j'approche donc les 35000 mains jouées. je suis très légèrement négatif, alors que j'ai payé a peu près 2500€ de rake!
Au passage vous en connaissez beaucoup vous des loisirs ou on vous demande 2500€ de cotisation par mois!?
Bref c'est assez démotivant. Je joue en NL100 sur PS, je pense être au niveau moyen des regs dont je fais d'ailleurs partie. Bien sur qu'il m'arrive de sauter en faisant n'importe quoi, mais dans l'ensemble je me maintiens.
Si bien que j'en arrive à un paradoxe assez étonnant : Mon objectif comptable (je parle pas des objectifs de niveau..) n'est pas simplement de voir ma bankroll progresser, mais mon objectif est de voir mes VPP (les points de fidélités) progresser, avec en vue le statut de SuperNova, qui offre grosso modo un rake back de 44% net. ( a noter que tant qu'on est pas SN le rake back est à 32%)
Ma bankrolle, qui stagne entre 3 et 5K€ sur Ps n'augmente significablement donc que lorsque je fais un résultat sur les rares mtt que je joue.
Et le plaisir dans tout ça? Euh....  j'avoue que le cash game ça ne me fait pas plus fantasmer que ça. Bien sur que lorsque vous etes en good run c'est assez plaisant, mais c'est tellement répétitif que dans l'ensemble c'est vraiment chi euh, embêtant. J'ajoute toujours 2 tournois à mes 7 tables de cash, afin de rendre le jeu plus attrayant...
Bon, a part ça j'espère vraiment que mes posts vont ré intégrer les blog lists des autres blogueurs, puisque l'avant dernier billet (en mode n'importe quoi time) n'a pas été consulté!
.

mardi 23 août 2011

ça bronze...

Une fois n'est pas coutume ce ne sera pas une affiche de film, mais bien mon minime (que perso je trouve très bien fait) qui bronze devant ma piscine pour vous dire "Vive les (courtes) vacances"..
Du coup peu de poker, même si je peux me faire quelques sessions de nuit de temps en temps..
Mon sat pour le PPT fut effroyable, je suis là plus en période de recharge de batteries..
Retour à Paris ce soir...
Et on repartira pour de nouvelles aventures..
Et dire qu'il y a un an nous partions pour Split...
Un peu de nostalgie...
.
Ps .. Je n'apparais plus dans les listes des autres blogueurs, si bien que mon post précédent n'a pas été lu non plus.. Je vais essayer de faire corriger le problème par mes amis informatichiens..

jeudi 18 août 2011

Totalement à la dérive

Bon y a pas que Rincy qui met des images un peu chaudasses pour attirer le gogolle googlien. Je suis sur que vous connaissez par coeur ce film ou Madonna passe son temps en bikini à se faire défoncer par une armée d'italiens en rut. Euh je m'égare (de Lyon pour moi ce soir! YES)
D'ailleurs inutile d'aller louer cette présumée daube chez votre vidéoclub, je vais vous faire un résumé du film, vous gagnerez du temps.

Adriano est séducteur assez nettement gagnant durant ce mois d'aout. Il multiplage toutes ses journées, et arrive donc à pécher dans ses filets les quelques touristes qui passent par là. Il faut dire qu'il est assez chattard, tous ses tirages rentrent! Même les plus improbables, comme cette petite polonaise à qui il fait les 2 outers dans la soirée. Bref, tout y va béné comme Adriano le répète sans cesse. Et puis là, tout va partir en brioche avec l'arrivée de la Madonne. Dès qu'il l'aperçoit, Adriano tombe totalement amoureux, et n'a plus la motivation pour aller pécher sur les plages. Plus aucun tirage ne rentre, c'est un véritable flop! Et quoi qu'il entreprenne avec Madonna, c'est la mauvaise décision.. Il l'invite à prendre un Chicken Clitori au restau grecque du coin, alors qu'elle est totale allergique au cl, au poulet. Il lui propose d'aller danser une salsa endiablée, alors qu'elle n'aime que le rock. S'il décide de la relancer dans un rock acrobatique, elle avait les nuts et le cloue au sol d'un uppercut rageur. Bref, c'est totalement injouable pour Adriano.

Alors que le mois d'âout avait si bien commencé, il ressemble désormais à ça..




.
Mais Adriano a de la ressource. En ce 18 âoût il propose à la madonne d'aller se faire voir ailleurs, chez les grecs par exemple, et lui quitte ses plages pour aller se ressourcer quelques jours dans le sud de la France! Au passage il fera le satellite pour le PPT qui a lieu à Aix, parce que ce sera pas pire que le reste! Il faut oublier la madonne..



Vous l'aurez bien compris, ce jeu est en fait une alchimie entre plusieurs facteurs : La chance, la patience, le skill, la confiance, et Olivier Besancenot.




1- La chance... Ca semble relativement évident. Quand vous flopez un brelan toutes les 3 mains, quand vos tirages rentrent aussi facilement que 6 Fredys dans la Ciccolina, évidemment vos sessions se passent plutôt bien! Ce fut a peu prés mon rush de départ, ou quelques appels, en PCV, à Jésus m'ont permis de marcher sur l'eau. Dans le même ordre d'idée, si dans la rue on vous appelle kof, c'est un peu bon signe pour vous.. ( je vous renvoie d'ailleurs à l'Evangile selon Matthieu, 3; IV : Et le seigneur tendit à Carlos sa main et lui dit " A partir d'aujour'hui tu seras le roi, et ta chatte légendaire s'étendra de Faro à Lisbonne")



2- La patience... Quand les bons spots sont pas là, il faut attendre et encore attendre. C'est particulièrement vrai en tournoi live, ou on ne joue qu'une misérable main toutes les 3 minutes. Si vous avez la même patience qu'un joueur d'echecs adeptes des siciliennes, vous irez loin. Si a coté de vous Stefal est le joueur le plus loose du monde, vous allez également vous en sortir. Si en revanche passer 12 minutes sans intervenir dans un coup vous parait être aussi ennuyeux que regarder un Le Havre Tours, alors vos chances de perfer sont faibles




3- le skill.. Ben oui le poker n'est pas un jeu de hasard. Encore faut il avoir des lignes de jeu claires. Lorsque vous en prenez plein la tronche il est assez difficile de ne pas douter. Prenez l'exemple de Titi par exemple. Dernièrement, alors qu'il jouait ses 24 tables simultanément, dont la moitié à l'aveugle puisque son deuxième écran ne marchait pas, il s'est fait 3 bet alors qu'il avait KK en main. Comme à chaque fois que ça lui arrivait ces derniers temps il y avait les As en face, il s'est contenté de payer, pour finalement avoir une ligne passive de checks jusqu'au bout et encaisser une somme dérisoire contre deux dames. (remplacer Titi par D8 pour avoir l'histoire réelle)



4- La confiance : C'est la résultante (oui bon ce mot oit pas exister, mais Ségolène elle a bien inventé ses mots alors en tant que grand fan je fais de même!) de tout ça, et c'est juste le truc le plus important de tout. Que vous ayez le niveau d'Ivey ou d'un super fish , la confiance va tout changer.




Je reviens à ma session d'hier, absolument effroyable en terme de niveau de jeu. Il faut dire que j'ai eu quand même 3 fois les dames, et tout est parti préflop a chaque fois. Une fois contre un joueur fantasque qui avait AK, et qui a hit river, et deux fois contre les as. Du coup ça m'a totalement empêché de jouer par la suite. Plusieurs fois je n'ai pas osé envoyer la purée dans des situations nettement EV+. Le pire du pire, c'est quand sur la fin de ma session je me prends un 3bet de pucelle (genre 7euros sur mon raise de 3), alors que j'ai AK. je vais juste call mon adversaire qui a A10, qui bien sur chopera un 10 au turn après nos deux checks. Je paye sa mise et croit faire flush river, alors que j'ai un carreau dans mes coeurs.... Super.. déjà que je suis nul, en plus j'y vois rien..



Bon, besoin d'une petite pause, faut dire que j'ai énormément joué ces derniers temps ( témoin le nombre de mains jouées). J'ai quand même quelques motifs de satisfaction, comme hier par exemple une nouvelle TF dans le Super9. Ça finira par rentrer un jour ce p.. de S9.




Je reprends le cash game la semaine prochaine, avec la motivation d'un bûcheron canadien devant un cyprés tagué "les bûcherons sont des pédés!"



Sinon bien évidemment je remercie Xavier et sa petite famille pour leur accueil toujours très sympa dans le chnord. Même s'il aurait pu moins me massacrer aux echecs!! Mais je l'aurai un jour! Nous étions allé boire un verre (enfin, 2 bouteilles) dans un endroit qui s'imposait de lui même : Chez Fred!




.Ne me demandez pas pourquoi mon blog ne reprend que la partie droite de la photo, je sais pas! en tous les cas cette soirée avec un vieux pervers belge lubrique qui n'a fait que parler torchon serviette et clitoris à la pauvre serveuse, Laure qui avait l'air habitué, Xavier et Christelle qui avaient abandonné les mioches à une tresseuse professionelle , ce fut une soirée vraiment sympa sous la pluie lilloise..

jeudi 11 août 2011

J'ai perdu le numéro de Jésus. :(

Hier encore, tout allait bien. Il suffisait que je m'assois à quelques misérables tables de cash game, et le temps avançant, on finissait toujours par me faire de jolies livraisons, qui en tous les cas compensaient largement les miennes..
Niveau cash game ce mercredi était très bon avec un +479€ qui venait terminer une session immenssissime de 276 minutes pour 2440 mains jouées ( et Ps me dit merci pour le rake, 177€ à se partager avec Sarko!)
En plus je faisais un monstrueux deep run dans le tournoi phare de PS, à savoir le Night on stars, tournoi à 100€ de buy in ou nous partons à 10.000 jetons, dans une très jolie structure. Je ne le joue jamais puisqu'il faut finir vers 4-5 heures du matin, mais je m'étais dit que ce jour là pourquoi pas... ( pas grand chose à faire au taf.... )
Bref, 471 joueurs au départ, et sur le coup de 3 heures du mat nous allons bientôt disputer la table finale, nous sommes répartit sur deux tables de 5 quand survient ce coup monumental, contre l'énorme fish de la table ( il en est à -10.000€ en 90 tournois joués, c'est un habitué des sit and go à 200€ je pense)..



.
Alors vous me direz bien sur que ça fait partie du jeu, que pour monter à 900.000 jetons j'avais réussi à passer entre les gouttes, et qu'après tout il me restait quand même pas mal de jetons après ce coup du sort, oui mais voilà, c'était vraiment plus pareil.. En plus j'aime autant vous dire qu'avec un million deux cent milles jetons en face de moi pour aborder la table finale, alors que l'average était à 400 milles, ça aurait été quelque chose...
Au final, encouragé par quelques potes noctanbules de Lille à Dakar, je finirai tombé très short sur un vieux flip des familles à la 7ème place pour 1300€ de gain, à des kilomètres du gain espéré donc.
Mon mercredi était en tous les cas très bon, le jeudi allait être cauchemardesque
Voila c'est simple, j'ai fait aujourd'hui 3 sessions de 752, 818 puis 858 mains, principalement en NL100, avec généralement deux tables de NL200. Donc environ 2500 mains sur lesquelles j'ai réussi à perdre 900€! Alors c'est sur que ma courbe de reprise de PS ( j'y rejoue donc en cash depuis le premier août) reste positive nettement, mais quelle baffe..


.
Plusieurs raisons à mon avis expliquent cela.
1/ J'étais peut etre un peu fatigué, le multitabling intensif fait faire des conneries. Le programme de rakeback de Ps est très correct, il devient même très bon dés lors qu'on a le statut de Supernova. Pour l'obtenir il faut que je fasse encore 85.000VPP, ce qui correspond à en gros à 11.000 euros de rake. J'ai 5 mois pour cela, ça me semble jouable..
2/ Me suis pris beaucoup de set ups, alors que quand Jésus était avec moi ça marchait bien mieux!! Certains contre celtic alors c'est pas grave puisqu'on check des mains monstrueuses.. Peut être que sur certains je peux limiter la casse, je sais pas, à vous de voir par exemple là dessus, ce sont les 4 mains qui m'ont couté le plus sur la dernière session de 800 mains..
Sur la première vous allez trouver ma ligne curieuse, je suis d'accord, mais quand je protège pas ma main je vois toujours une scary card tomber!! Sur la deuxième je fais la calling station de bas étage, mais dur de folder les rois!
Sur la troisième avec RD je suis parti en total brioche du au multitabling, je croyais que le relanceur initial était à ma gauche, alors qu'il était à ma droite ( et donc le 3 betteur à gauche). Sur la 4 c'est un set up, mais je peux encore coucher pré flop... Certains disent ( je pense à Jessy) qu'on peut pas coucher les dames préflop. Vous en pensez quoi?




.
J'aime beaucoup (enfin façon de parler..) la main qui va suivre, dans ma 2ème session sur 3, c'est une situation qui se reproduit plein de fois.. Alors set up, ou est ce que je dois lacher en partant du principe que mon adversaire n'aura jamais moins que moi la dessus, à savoir tptk...



.
Enfin bref c'est pas la joie, il y aura grosse pause à venir puisque demain soir nous sommes quelques blogueurs à nous retrouver, et que j'aurai la chance ensuite d'aller passer le week end à Lille avec un celte aussi louche que sympathique, ce qui nous permettra d'ailleurs de croiser le belge le plus célèbre du monde dont Rincy a trouvé une magnifique photo qu'il a mis sur son blog hier..
.
Mon imprimante remarche (je dis ça en clin d'oeil au pauvre Florent..), je me prépare une petite grille à 42 bulletins pas piqués des vers!