vendredi 30 novembre 2012

240.000 dans le groin..

Il est assez difficile d'expliquer ce qui n'est pas explicable. Lorsque vous jouez des tournois, vous rêvez d'avoir des rencontres énormes, AA vs KK, de prendre un pot monumental. Comment expliquer alors quand cela arrive que vous gâchiez tout cela?
Petit retour en arrière..
Nous attaquons le day 2 du WPT Mazagan, je suis à l'average avec mes 58200 jetons. 4 niveaux de 90 minutes plus tard, j'ai toujours 60.000 lorsque nous partons en dinner break, alors que l'average est à 120.000
Le retour va être assez grandiose, Je commence par prendre un joli coup au monstrueusement fort Victor Choupeaux, en payant ses barels avec deuxième paire. Puis arrive Darcourt à la table, qui raise dés sa première main. Je call de blind avec A6 de coeur, et Choop paye aussi. Flop avec deux coeurs, je check raise le boa à 20.000, payé par Choop. Un coeur turn et tout va bien!
Je vous passe le fait que je vais recevoir les As, me permettant de prendre 25.000 au gallois Jérémy Nock.. puis je vous passe également le flip contre Brian Benhamou, puis quelques coups plus ou moins tendus.. ( ah oui j'ai aussi payé un raise de Darcourt avec 56s pour floper 743!).. et bref je me retrouve avec 240.000 jetons à 25 minutes de la fin de la journée..
Et arrive donc le coup qui a fait coulé pas mal d'encre, et qui revient à un abandon de jetons chez moi!
Nicolas Dervaux vient d'arriver et raise à 5400, payé par Nock. Omar Karib 3bet à 16500 et j'ouvre donc AA. Aie...
Mettez vous maintenant à ma place, 6 mois que j'ai l'impression de ne pas gagner un coup, et j'ai donc 25000 à encaisser gratos, et donc 20% de chance de perdre 120.000.. J'ai décidé de shove! et ai donc annoncé "240.000" ! Glups! Raoul est content, Marguerite court se noyer dans l'atlantique..
Et là le problème, c'est que je suis un peu en mode panique, je pense que c'est le fait d'avoir eu 3 heures de shoop hors de position qui m'a un peu fatigué nerveusement! et donc je vais clairement dire un truc du style "Je suis énorme, je fais pas 240.000 sans être énorme". Je tripote nerveusement mes cartes et Darcourt pense que j'essaie de les montrer à Nicolas pour le faire folder!! Ca c'est bien sur involontaire, mais le ton est un peu monté..
Je prends au passage une pénalité d'un tour, puisque j'ai suggéré aux autres joueurs que j'avais AA. Suis assez d'accord, ça doit me servir de leçon.
Toujours est il qu'au lieu d'un potentiel 125000 jetons j'ai assuré 25.000, on en pensera ce qu'on veut, mais après 8 heures de jeu assez éprouvantes..
Je suis 4ème en jetons avec 271500, pour une moyenne à 175.000. Reste 25/146 joueurs..On passe à 1500/3000 ante 500, niveaux de 90 minutes toujours..
Reprise demain à 13h..
Vous pouvez voir le seat draw chez poker52 ici

jeudi 29 novembre 2012

Petit, mais costaud

Le WPT Mazagan est victime d'un paradoxe. L'endroit est magnifique, la salle de jeu est splendide, mais comme l'accès ici est quand même particulièrement compliqué, peu de joueurs ont fait le déplacement. Du coup c'est une sorte de WPT confidentiel que nous jouons, et qui a juste atteint 146 joueurs, dont la quasi totalité des meilleurs français.
Bien sur, je respecte ma tradition worldpokertourienne, et je fais ma photo avec Kara! Maintenant elle a pris l'habitude, donc c'est rapide!

J'ai joué le 1b, et le parcours a été clairement fait en 3 temps
Etape 1 : Niveaux 1 et 2 : Comme un porc tu toucheras..
.
Au bout de deux heures j'ai quand même vu les 4 préniums, AA, KK, QQ et AK. Alors bien sur ça aide, surtout à une table de calling stations marocaines. Du coup mes 30.000 sont devenus 37000, tout va bien!

Etape 2 : Niveaux 3 4 5 6 : Ca va être très long!

Alors vous me direz qu'on peut jouer sans carte. Évidemment, sauf que tous les coups sont bien sur relancés, et que ça coûte finalement assez cher de lacher deux trois blinds par ci par là..
Mon ami Laurent François fait tilter un marocain en lui passant un énorme bluff, un autre nous fait un show hallucinant à chaque fois qu'il gagne un gros coup, bref, le folklore local te rappelle ou tu es.
.
Nous partons pour la pause repas, mon tapis a fondu sans discontinuer, j'ai alors 21000, mais j'ai décidé quoi qu'il arrive de tenter des choses lights. Je n'en aurai presque pas besoin, vu l'enchaînement qui va suivre..

Etape 3 : Niveaux 7 8 : Des bons spots et du jeu tu retrouveras!

Pendant que ATRC s'entoure d'un harem à Paris en profitant de mon absence, je reprends le jeu en petite forme. A peine sommes nous revenus que j'ouvre 85s utg +1 et raise. Payé par la calling station marocaine qu'avait bluffé Lolo, mais il abandonnera sur mon cbet. Un peu plus tard il limpe, je l'isole avec 108s, il paye bien sur, et donk bet sur un flop A86. Je paye dans la foulée, et finirai par gagner face à .. QJ!
.
Mon tapis est alors revenu à 27000, plus très loin du stade de départ, lorsque Stéphane Gérin ouvre à 1400, payé par Patrick Sacrispeyre puis par le marocain. Je squeeze à 4700 avec deux valets, payé uniquement par le marocain qui abandonnera sur mon cbet. A peine le temps de ranger mes jetons que Patrick Sacrispeyre min raise à 1200 payé par le marocain et que j'ouvre AK! 4000 chez moi, call du marocain qui abandonnera sur mon cbet..
.
Un peu plus tard on reprend les mêmes et on recommence. Une ouverture early payé deux fois (of course par le marocain) et j'ouvre AQs hors de position, envoyant une belle tonne de jetons. Tous passent, sauf le marocain qui commence à gromeler des choses en arabe. Il finira par jeter KQ face up.
.
Nous approchons de la fin de la journée quand survient ce coup ou je trouve les as, raconté par Mathieu Sustrac pour poker 52 :

La moyenne pour D8

Fred Brunet alias D8 vient de trouver les Flèches au meilleur moment. Alors qu’il reste 30 minutes de jeu lors de ce Day 1B, un joueur UTG relance 1300 jetons et se fait payer par son voisin de gauche, Laurent François. Patrick Sacrispeyre paye aussi au bouton. Fred ouvre donc [ah] [ac] et porte les enchères à 4,6k… provoquant un fold massif.
Ce coup lui permet de remonter à 46k, tout proche de l’average…
Et le pire c'est que sur la main suivante j'ouvre les 10, et un gars a qui il ne reste que 6125 ouvre à 2000. Je raise alors à 6125, ce qui a le don de l'énerver! "Tu mises 8000 je m'en fous, mais pile mon tapis ça ne se fait pas, ça veut dire que c'est personnel!".. Il payera avec A7 et je gagnerai le coup.
Bon je comptais jouer light en fin de day1 mais je n'en ai pas eu besoin! Un seul 3bet tendu quand même, et assez idiot à la réflexion. Bruno Benveniste min raise à 1200, j'ai fait 3200 avec 109s. Assez stupide, mais il a abandonné sur mon cbet ensuite.
.
Au final je termine la journée un peu au dessus de la moyenne, à 58200. Il reste 81 joueurs.
Voici mon seat draw, avec un peu de tout, Kzouls restant bien sur l'énorme menace (en plus il m'avait busté du dernier wpt Marrakech)



TOMI Jean Baptiste             58600 12 1
 HARVEY Charlie               44700 12 2
 PECHEUX Erwann            46500 12 3
 CAZALS Aubin                125800 12 4
 HAIRABEDIAN Roger      19400 12 5
 FELICIAGGI Jean              40800 12 6
 BRUNET Frederic              58200 12 7
 MUSSET Fabrice               38400 12 8
 NAU Frederic                     21200 12 9

Vous avez peut-être vu sur mes tweets (en haut àdroite!) que j'utilise "monstack" pour donner l'évolution de celui ci. Je le fais car je suis en partie stacké. N'hésitez donc pas à quitter sur le lien que je redonne au départ du tournoi, il est ensuite valable toute la session.

Nous reprenons dans ..48 minutes, pour des niveaux de 90 minutes! Nice!

samedi 24 novembre 2012

Pire que le livetard, le liveconnard..

Je l'ai rencontré! LE connard, l'abrutit de base, le mec que tout le monde a envie de buster lors d'un tournoi. Le gars qui a un égo tellement surdimentionné, qui se prend pour le centre du monde, qui donne son avis sur tout, qui sait tout, qui a tout vu, qui comprend tout, mais qui bien évidemment n'a jamais fait un résultat de sa vie.
Bref, je l'ai rencontré..
Mais avant d'en arriver là, une petite histoire sympathique ( pour mon moral)..
Jeudi je vais passer l'après midi à Clichy pour y faire le tournoi à 50€ de l'après midi. C'est peut etre la 3ème fois que je le fait en 4 ans, mais la structure n'est pas si dégueu que ça. 6000 jetons, des rounds a peu près mesurés, bref jouable.
Sauf quand on a rien à se mettre soue la dent, comme dirait Eve, et à 20h30 il a fallu quelques miracles pour que je sois encore là. Ben oui, a force de resteals qui ne sont plus lights mais ultra lights, on se fait payer de temps en temps, et alors ben.. faut chatter. Donc je chatte tranquillement, et me retrouve donc à 8 left pour 6 payés, muni de ma première main, il serait temps, une paire de 9. Un mec ouvre AK, inutile de dire que ça s'excite, un roi au turn, et je suis donc out..
Je rentre chez moi un peu dépité ( vous connaissez le discours habituel..) et lance le Speed for cash de Barrière.fr. 2h35 plus tard, here is le petit message bien sympathique que je n'aurais jamais eu si j'avais passé mon flip à Clichy!
Première victoire sur le site, en passant un gigantesque bluff à la bulle, puis en passant le 20/80 qu'il faut à 5 left. 25€ bien rentabilisés en tous les cas!
.
Hier soir, vendredi donc, je retourne à Clichy pour y jouer le 150€ deep stack.
Et là arrive à ma droite un mec que j'ai déjà vu plusieurs fois, que j'évite comme la peste habituellement. Mais là il est directement à ma droite, je sais que ça va être atroce de supporter toutes les conneries qu'il va dire, je mets donc mes écouteurs mais le gars parle de toutes façons trop fort...
Ah ben oui, parce que quitte à être un connard, autant que tout le monde puisse en profiter, tables annexes comprises..
Alors une description du personnage s'impose. Disons 45/50 piges, gros, plein de bagouses assez voyantes, et l'obligation de parler tout le temps.

1/ Commenter tous les coups je ferai
Les coups ou je suis impliqué bien sur je les commente. " Je suis énorme là, venez pas ça sert à rien, ou alors attendez vous à pleurer".
Les coups ou je ne suis pas je vais bien sur les commenter aussi. Lui il a rien c'est sur. Toi tu trembles on le sait tous que t'es énorme. Toi tu crois qu'on a pas compris ton petit jeu encore? Toi ci, toi ça....

2/ Comme un veau je beuglerai
Même dans les tournois à 50 euros il est possible qu'un joueur qui gagne un coup lache un Yes, ou sert le poing. Après tout le poker est un jeu qui s'apparente parfois à un bras de fer, et ce n'est pas franchement génant. Mais il y a des limites quand même..
GC ( Gros Connard) limpe 100, tout comme 4 autres limpeurs, et un mec squeeze à 800
"Toi t'as rien, t'essayes de me voler, payé"
Le flop arrive tout à carreau, et étant hors de position GC check, laissant à l'agresseur le soin de miser.
Alors tout s'emballe, check raise chez GC, reraise, all in call
K5 de carreau chez GC vs J8 de carreau chez le squeezeur qui est drawing dead.
Je vous dis pas le show..
GC se leve, beugle comme un veau, tend les bras en avant comme s'il venait de marquer à la 92ème minute de la finale de la coupe du monde, et là nous gratifie d'une magnifique tirade emprunte d'une grande humilité!
" Oui qu'il est beau ce check, ah comme je l'aime ce check! Allez moi quand je gagne un coup c'est 15.000, je fais pas dans le détail, je t'avais donné 2000 pour t'appâter, ah comme il est beau ce check!"
.
Je crois vraiment que le mec est limite d'avoir un orgasme à la table.
IL se retourne alors vers la table de derrière, hèle un ami et lui dis ' J'ai 30.000, c'est trop facile!, suis super bien!"
..
Mieux vaut entendre ça que d'être sourd..
.
Vu que monsieur commente tous les coups, il commente également les miens! Je raise en EP avec A10, et décide de payer un reshove à 4400 ( j'avais ouvert 800, ma décision est tendue). Je suis donc un fish d'avoir relancé A10 en début de parole, et encore plus d'avoir payé avec une main dominée ( AQ en face, le flop sera Q108).. GC ajoute l'argument fatal : Tu vois t'es content, t'as touché et t'as perdu.. Puis un gros rire bien gras..
.
Envie de meurtre, je me contente de lui répondre qu'il comprend vraiment rien à ce jeu, même si c'est sûrement faux, ça soulage! Il se contentera de me dire que lui ne joue pas A10 en début de parole, et il joint le geste à la parole en me montrant les sièges d'ou en revanche je serais autorisé à relancer!
.
Un peu plus tard un jeune mise A4 UTG contre lui qui est de blind, et finalement il remportera le coup sans mise ultérieure, dévoilant ainsi sa main, et s'attirant les foudres de GC. " A4 UTG vraiment n'importe quoi, mais j'ai payé juste pour connaitre ta main, maintenant je la connais, ( je suis génial)"
.
Ce jeune là va se rebeller, lui dire qu'il parle énormément mais qu'il n'y a rien derrière, lorsqu'il perdra 3200 en tentant un bluff oser contre un autre joueur. Il se fait bien sur critiquer par GC, qui lui expliquera que son bluff était idiot, et ça provoquera donc la réponse.
.
Bref ça n'en finit pas, mais à force de renter dans des coups incertains, GC va finir par passer de 35 à 30 puis 25 puis 20000, quand il relance AQ et se fait payer. Sur un board A87 il fait son Cbet et se fait relancer à Tapis! Inutile de dire que ça sent pas bon, mais il va payer et se heurter à A8, pour buster lamentablement 72eme sur 100, sous les acclamations de la table!
Le gars qui a payé avec A8s est bien sur traité de gros poisson, et que de toutes façons "seul un bad beat pouvait le sortir du tournoi!"..
.
Quant à moi ça va pas être terrible, notamment parce qu'un marocain ( faut que je m'habitue au style loose, j'ai wpt mercredi moi!) m'a payé un gros 3 bet avec K2s, battant mon AKs avec un 2 au turn, vu que je n'avais pas mis de barrel sur QJ3, un flop particulièrement immonde
Bref alors que la moyenne est à 32.000 j'ai 12.000 devant moi de grosse blind. Tous passent et la petite blind raise à 2500 sur 500/1000/100. Vu que 8 fois sur 10 il n'a rien, et que même s'il a je ne serai pas toujours payé j'ai shove mon 65of, payé par AQ.
End of the day!

vendredi 16 novembre 2012

FPS Paris : Veni Vidi Perdi

Particularité de ce day 1d, la table est infestée de qualifiés Pokerstars. Alors c'est sur qu'à première vu j'ai une bonne table puisque très random, mais finalement tous les pots seront âprement disputés.
A ma gauche une charmante demoiselle qui me dit qu'elle est incapable de jouer en tournoi car pas assez patiente, mais qui joue parce que son copain joue aussi ( ça elle me le dit pour pas que je la drague, je connais la technique)
Du coup elle perd vite une tonne, passe un flip pour revenir à jeu, et à partir de ce moment là va gagner tous les coups dans lesquels elle sera impliquée.
Quant à moi j'ai eu AKs dés la première minute de jeu. Un magnifique As Roi de coeur. Un qualifié PS bet 300 utg, il se fait 3bet à 850 au bouton, et je 4bet 2150 de grosse blind. Payé par le bouton, et nous admirons un flop 987 tout à pique. Une légère envie de vomir, mais je me dis surtout que je risque de me faire floater ou reraiser en semi bluf avec l'as de pique, et decide juste de check fold.
Je vais la regretter durant 6 niveaux cette belle main, puisque je ne verrai absolument plus rien. Pendant ce temps là ma voisine empile les pions. A un moment un mec raise à ma droite et je call avec J10. ( J'avais 3bet et gagné le coup juste avant avec 84of, main avec laquelle je pouvais facilement abandonner sur un 4bet!, mais J10 offre un certain pouvoir défensif).. La miss call aussi, mais elle call tout. Flop KQ2, le gars check à ma droite et j'aurais clairement du m'engouffrer la dedans, sauf que je ne l'ai pas fait. Du coup sur le 6 turn et son recheck je bet, mais la miss ne lachera plus son sublime 63of ( wtf le call préflop!)..
.
Bref je navigue dans les 21/22000, touche une paire de 7!, OUAOOUUU c'est bizance, et regarde passer les oiseaux. Puis, au 6ème level, le gars à ma droite min raise à 800 sur 200/400/50. Je call avec 97 de pique, dans le but de floater derrière, voir même de faire des dégats si je touche. La miss call ( obvious), et les deux blinds callent, ce qui semble assez courant lorsqu'il y a un min raise, qui donne de grosses cotes aux blindeurs.
Flop incroyable 10 de pique, 8 de pique, 6 de pique. Il est là papa! Quinte flush! Ah non merde c'est pas le 7 de pique, c'est le 8 de carreau, j'ai confondu. Quoi qu'il en soit, ma main est plutôt sympa, puisque même contre un carré de 8 flopé j'ai encore 2 outs! Sinon j'en ai une tonne contre tout le monde : les piques, les valets et les 6.
Les deux blinds checkent, le relanceur initial également, et je bet donc 2300 en semi bluff, mais également pour value!, puisqu'il est fort possible que je finisse énorme. La charmante voisine paye, normal, la petite blind se couche et la grosse blind a qui il ne reste que 10.000 shove après grosse hésitation. Fold à ma droite, reshove chez moi pour jouer en 1 vs 1 mon flip contre la blind, et avoir une chance de prendre en plus une tonne d'argent mort, et ... hésitation de la fille. Bon j'ai vu qu'elle était grosse calling station, mais quand même, c'est 20.000 au milieu là! Elle paye finalement avec 85of! Au passage une main magnifique pour payer un raise préflop. Le blindeur a Q10, je comprends qu'il ait hésité à shove!
Je joue donc pas mal de cartes, mais aucune ne viendra, et la river sera même un 8 pour donner un carré à la demoiselle qui passe alors les 75.000 jetons. Elle avait 12.000 au bout de 30 minutes.
.
Bon, est ce que j'ai joué normalement ou pas j'en sais rien. Ce qui est sur c'est que si j'avais pu monter un peu de jetons avant au lieu de folder toutes mes bouses, j'aurais pas été obligé de shove hauteur 9!
.
Le soir je jouais le tournoi m&ms d'anne sophie, et je vais buster très vite. Zara open, je la 3bet pour la forme avec 98 de carreau ( la plus belle main du monde), et elle paye. Flop du genre 853 avec deux carreaux, que demande le peuple!? Bon ben elle avait 33 en main, easy game..
Parallèlement je jouais un tournoi deep ( et long..) sur winamax à 20 euros en Short Handed. prés de 400 joueurs, je serai toujours dans le top 2, mais à 25 left je vais perdre deux fois QQ, puis un pot gigantesque de 880.000 alors que la moyenne est à 320.000, puis un flip pour m'enlever mes derniers 120.000 jetons! (oui j'avais pris vraiment une tonne d'avance.. mais les mtt...)
Bref, c'est toujours pas pour maintenant!
.
Ce soir j'hésite, peut etre le 150 de Clichy, peut être le 400 de Cadet, peut être rien et direct à la soirée PS qui a lieu dans une boite du 8ème.. On verra bien!

lundi 12 novembre 2012

Raoul est laché!

Je commence à m'inquiéter sérieusement. En fait, je n'ai pas de nouvelles de Raoul depuis pas mal de temps. Je ne joue plus, et du coup mon coach a décidé d'aller se changer les idées, mais il ne me donne pas de nouvelles. Sachant quand même qu'il a la santé fragile, j'ai peur qu'il prenne froid.
Je me souviens ainsi d'une fois ou il était allé voir les blogueurs du nord, ceux qui habitent en Sibérie comme Kaviar ou Blacksuccube, il avait chopé une crève d'anthologie. En plus il était logé chez Kaviar qui n'avait pas d'eau chaude, ça ne l'avait pas aidé. J'avais gardé une photo de Raoul malade, veillé par Bichette la chatoune de son hôte..

Bref, je peux m'inquiéter à juste titre.
En fait Raoul est parti parce que d'une part je ne jouais plus, et d'autre part parce qu'il m'a dit que Ricardoc lui avait demandé de le coaché pour améliorer son jeu. D'ailleurs, je sais que la formation a bien eu lieu, puisque ces deux clichés datent de 10 jours, lors de l'entraînement du seul blogueur sportif connu à ce jour ( Non Zara, rouler des pétards n'est pas encore considéré comme un sport..)

Le tout dans le groin version course et vtt, ça a du bon. On connaît le résultat avec les demi finales de Ricardo au wpt national séries de Gruissan. Au passage j'avais joué le national séries de Cannes, et j'avais été horrifié par la structure lors du day3, je ne sais pas si ça a été corrigé.
.
J'ai appelé Ricardoc qui m'a dit que suite à son entraînement Raoul est parti sans donner de détails sur la suite de son programme. J'ai appris finalement  qu'il est allé voir Mama. Un sanglier dans le 12ème ça ne passe pas inaperçu, mais comme je vois que lors de ses derniers tournois AnneSophie a multiplié les TDLG pré flop, j'ai compris  qu'il y a eu un passage Raoulien du coté de la cour st Emillion. D'ailleurs, un paparazzi m'a adressé une photo de mama et Raoul, qui prouve bien qu'ils se sont rencontrés..

Sur cette image on peut noter qu'AS tente de séduire Raoul, espérant peut être plus qu'un simple cours appliqué au poker agressif. Il faut savoir que lorsque Raoul ne s'est pas soulagé pendant quelques temps, il a les burnes vraiment affolantes..

Mais bon, je ne sais pas du tout ce qu'il s'est passé entre eux, mais Raoul a fini par partir au petit matin, sans donner de nouvelles. Un informateur dont je tairais le nom, mais qui habite vers St Etienne, m'a tout de même rassuré en m'apprenant que Raoul est devenu rédacteur en chef du magazine Sanglier. Je me suis procuré le dernier numéro, celui là, pour voir de quoi il s'agit..

Dans "une vie de sanglier, quelle aventure", Raoul raconte son expérience de coaching avec Ricardoc. assez interessant il est vrai. dans "Tout pour réussir au poste, nos conseils pour réussir l'ouverture", il aborde le bet sizing à l'ouverture lorsqu'on est under the gun ou UTG+1. Très interessant. Enfin dans les nouveautés optiques il fait un comparatif entre lunettes pkwear, topsharks et autres qu'il y a sur le marché. Pas inutile.
.
Bon, je suis tout de même rassuré. Je sais que Raoul est fragile, il avait été terriblement affecté lorsque Marguerite avait ramené ceci du marché:

J'avais d'ailleurs passé un savon monumental à Marguerite sur ce coup là! Franchement c'était pas malin. Moi qui les avait amené au Jas, dans ma maison familiale au pied du Ventoux, c'était sûrement pas pour que Raoul se sente au milieu de cannibales.
.
a part ça je fais ma rentrée poker cette semaine, à l'occasion du France Poker Séries du cercle Cadet. Je jouerai (stacké pour 35% sur poker et associés) lors du day 1d, ce jeudi 15 novembre. Et dans 15 jours ce sera le WPT Mazagan.. J'espère vraiment que cela marque un nouveau départ..