mercredi 26 mars 2014

King5 : Le glaive contre la nageoire

Mon équipe s'était qualifiée pour le King5 de Winamax dès le premier round, et nous espérions bien faire la même chose pour l'ouverture du second.
D'ailleurs Jessy prend un départ canon, volant a peu prés tous les coups en se construisant une image bien dégueu qui lui permettra de bien rentabiliser le moment venu un AQ vs As bouse avec un As au flop.
Notre joueur inconnu ( Identité secrète) double d'entrée sur un gros coup de skill, AA vs QQ c'est plus facile, et nous avançons tous assez sereinement.
A 22 heures pour la deuxième pause tout le monde est là, même si nous perdrons rapidement Mafia du 30 dont la paire de valet va malheureusement se fracasser contre une des plus grosses préniums du pouker : Q6s. Ben oui, mais c'est suited.
Pas grave, nous sommes 4 en jeu, Zedko et moi à la moyenne, Identité Secrète bien au dessus, et JMO dans les premiers de son tournoi.
23 heures, nous sommes toujours 4, bien installés au classement général entre la 20ème et 60ème place..
Et là, c'est le drame..
Attention ça pique. Jessy commence par perdre un flip, mais rien de grave il est toujours bien  au dessus de l'average et reçois les As! Un mec va craquer et payer le 4bet shove avec paire de 10 en main. Bien joué, le 10 au flop lui permet de remporter le coup et un pot monstrueux. Au même moment notre joueur 2 reçois AK, quand un mongole ouvre 3200 ( 800/1600) en milieu de parole. Tout dans le groin pour 21.000 payés dans la foulée par ... A10!
L'adversaire fera quinte river..
Assez rude parce que la stratégie était simple, Zedko et moi on se contentait d'être vivant, les autres allaient prendre les gros points!
Du coup Zedko va vite sauter, un adversaire défendant sa blind avec 73of ( une main très puissante au royaume du pouker), battant le K7 de mon partenaire.
Et je me retrouve donc seul avec un objectif très simple : Faire 31ème, le résultat qu'on a calculé pour arriver aux 800 points salvateurs.
Je vais avoir à ma droite un tiroir caisse. Le mec a un tapis oscillant entre 8 et 14 blinds mais ça ne l'empêche pas de limper une main sur deux. Vu que je suis derrière j'aurai donc la possibilité de Shove mes 12/13 blinds assez souvent, me prenant au passage une bordée d'insultes par ce joueur là qui foldera toujours.
Nous sommes 205 restants, et un gars open shove 19.000 au cut of sur 800/1600. Il me couvre légèrement et je paye dans la foulée avec paire de 10. Je perdrai le flip vs AJ car le tableau va se former, cruel.. KKQ3Q..
Bref je ne sais pas combien on termine, je dirais vaguement vers la 300ème place.
La semaine prochaine, on les aura! ( Mais bon.. si on pouvait s'arrêter de déchatter ce serait pas mal..)



samedi 15 mars 2014

Unibet Open de Copenhague, tant de choses à dire..

Bon ok, c'est pas la sirène de Copenhague, mais on prendra celle de Disney pour celle ci.
J'aurais énormément de choses à dire sur le (très beau) tournoi que nous avons joué ici. Ce fut un perpétuel cauchemar pendant 10 des 11 niveaux que j'ai joué, pour un niveau au contraire absolument hallucinant.
.
Étant en liste d'attente, j'entre dans le tournoi au début du second niveau. Pas bien grave, mais je vais vivre une lente agonie, à ne jamais rien connecter quand je rentre avec des merguez, et surtout en perdant un bras lorsque je recevrais les Dames.
Un vieux qui joue tous les coups ( quand je suis arrivé il avait doublé mais il a tout redonné à un jeune qui avait la flush max sur un tableau avec 3 carreaux, il avait pas vu qu'il y avait une couleur possible et s'est engagé dans une bataille de relances avec la quinte max!) open, je le 3bet avec donc mes dames et il paye. Flop tout à coeur et il check. J'aurais vraiment du me méfier car il donkbettait tous les flops.
Bref il a flopé flush avec KJs, et je vais y laisser deux barels dont un que j'aurais vraiment pu éviter.
Nous allons au diner break (à 17h50.. je ne plaisante pas), et je suis déjà semi en tilt car je ne vois que des 54of à longueur de temps. Mon tapis est alors proche de celui de départ.
Première main au retour du break, je raise K9 au cut of, et un gars me paye. Flop 982, mon adversaire paye mon Cbet. Un as tombe au turn et il paye mon deuxième barrel. Je check après lui sur la dame river, et il montre Q10. Là je suis même pas en tilt, j'ai juste envie de prendre le premier avion et rentrer à Paris. J'ai 25.000, la moitié de l'average.
C'est alors que va arriver l'heure magique.
Un joueur hollandais connu relance à 1200 et se fait relancer à 4000 par un joueur. J'ouvre les As en grosse blind et décide de just call, mais le relanceur initial abandonne. Je vous passe les détails mais sur un board final d'un genre de K8733 je prendrai 12.000 à mon adversaire.
5 minutes après le même adversaire relance, et je suis donc au bouton pour payer avec A10. Enfin les mains commencent à arriver, ça aide.
La blind paye, flop AK3 avec deux carreaux ( j'ai l'as de carreau), et suite à leur check je mise 2500, qu'ils payent. Ils paieront également 5000 sur un petit carreau, et c'est un immense plaisir de voir le valet de carreau à la river me donnant la main max. Tapis 13.000 pour le relanceur initial qui montrera la dame de carreau.
Je vais alors une série de 5/6 mains de suite jouables : A10, 99, V10s, KJs, 55. Bref je peux me défendre, attaquer mes adversaires, prendre des jetons. Je m'offre même un squeeze contre un joueur très large, que j'avais relancé des mains comme A3 par ex. Cette fois il fait 2200, il est payé par un gars qui a mon stack, et je place une relance avec 53of à 7400 qui les fait coucher. J'ai passé les 100k, plus du double de l'average, le moral est plus que revenu.
Sauf qu'ensuite je vais enchaîner les fautes.
Une très grosse quand je relance un gars avec 99 en main. Du coup je dois fold sur son 4bet.
Une grosse quand je relance avec deux merguez un mec parce qu'il m'avait semblé qu'il allait jeter sa main avant de la jouer. En fait il me 4bet très vite.
Une grosse quand je fais ma calling station avec 3ème paire, mon adversaire mise une tonne river se polarisant, mais en fait il avait juste la deuxième paire sur un tableau dangereux. Bien joué.
Puis ce coup vraiment horrible pour mon image.. : J'ai alors 70.000, je n'ai pas gagné un coup depuis 2 heures, et je reçois AJ au cut of. Problème, en small blind un irlandais agro, et je sais qu'il va 3bet.
Donc je fais 2400, il fait 5200 comme prévu, j'avance 12200 devant moi, et après une grosse réflexion il m'envoie 22.000 se laissant 20.000 derrière. Voilà qui n'était pas prévu du tout. Bref l'accumulation de jetons perdus depuis 2 heures m'a fait fold, et il a montré 54of.
.
Une journée absolument atroce que je conclue avec un pâle 41000 jetons.
Le day 2 va être un cauchemar total puisqu'en 2h10 de jeu ma meilleure ( et seule) main sera A9.
Au milieu d'un nombre de 54of ou 63of je vais avoir un peu de bol avec Q10 en main. Un limpeur, je shove mes 18 blinds mais suis payé derrière par AK. Je passe le 40/60, mais reperds tout la main suivante en relançant A6s en milieu de parole. Suis payé par un gars et le flop tombe Q55. Un très bon flop puisqu'il ne touche pas sa range, mais mon adversaire paye mon cbet avant de checker la turn As de trèfle. Maitenant je le mets soit sur une dame, soit sur une petite paire, et je suis donc devant mais préfère contrôler si par hasard il a un 5. Un roi River, il mise très vite 15.000 soit la valeur du pot. Je call assez confiant, il a bien une paire, mais c'est une paire de 5 pour carré flopé.
.
Les poubelles reprennent de plus belle, je fais un 3bet shove avec A2s quand même, le gars fold et je lui montre le 2 pour la forme. Ce mec là, un bon scandinave, a quand même open a peu près une main sur deux, et quand on a vu sa main à l'abatage il avait toujours une main du top 30. Moi qui voyais ça ça me rendait vraiment fou! Bref il open utg+1 la main suivante, j'ouvre A9 soit ma meilleure main, je lui mets TDLG, il paye avec AK, genre sa 10ème prénium de la journée, et je suis donc out.
.
Il y aurait sûrement pas mal d'enseignements à tirer, notamment du spew habituel quand j'ai trop de jetons, mais là suis un peu désabusé pour le faire. Je ne prends presque plus de plaisir quand je joue, et c'est une donnée vraiment importante.
.
Ce soir la party en boite, on va boire pour oublier!