vendredi 30 septembre 2016

Dublin, du vin, du boursin.

Bon je dois confesser un certain laxisme sur ce blog. Je me demande d'ailleurs assez souvent si celui ci ne vit pas ces tous derniers billets, mais bon, vu que je joue très peu je n'ai pas grand chose à raconter. Et puis je ne suis pas sur d'avoir encore des lecteurs après tout ce temps.
fin juillet j'étais allé à Divonne y faire le DSO, puis RAS jusqu'au gros week end prolongé du 23 septembre ou j'ai retrouvé la fine équipe smallbalocheuse à Dublin.
Avant toute chose, je ne dirais qu'une chose.. Rincy tu nous manques vraiment beaucoup. Je chanterais même une version hardcore de Destacké tiens..
Bref pas de Rincy éventé, pas non plus de demoiselles plus ou moins fraiches ( HHOOUUU sortez le) telles que la BAZ ( je vous laisse traduire aisément, heureusement qu'aucune blogueuse ne s'appelait Isabelle!), mais c'est avec un grand plaisir que je retrouvais des revenants tels que le Celte louche, Raoulvolfoni ou GUM, ainsi que les actifs semi retraités Mad Thorgal Lessims Ricardoc et of cours son altesse Stefal 1er
Stefal 1er, roi des belges.
Un petit mot sur Stefal, vous le voyez sur cette photo un peu rouge, c'est à cause d'un mélange Arabiata + serveuses charmantes.
..
Bref, premier tournoi pour moi un 50€+50€ (bounty) + 20€ (rake qui fait pas semblant de raker)
.
Je vais monter des méga tonnes, mais sans faire trop de victimes malheureusement. En tous les cas ça se finira en grosse boucherie chevaline avec Adrien Guyon à la 8ème place, quasiment en table finale donc.
Place au main event, et une table assez sympa, 100% française. Je vais avoir un très très gros rush, en mode "Jésus activé". Genre je floate avec J10 sur K93 et boom la Dame. Durant 1 heure c'est assez indécent, quoi que je décide ça tourne bien. Bon accessoirement quand on a l'impression qu'on est assis sur un concombre de mer et qu'on sait qu'on va chatter ça aide. Tiens je vous donne un coup qui a fait tilter mon adversaire..
De grosse blind ( je rappelle bien sur que le WPO c'est du short handed) je vois tout le monde passer et la sb relancer à 800 sur 150/300. Je call avec A9♠s
Flop 864, mon adversaire check et j'en fait de même.
Turn 5 qui me donne une ventrale, mon adversaire check et je bet donc 900, sur lequel à ma grande surprise mon adversaire me sur relance à 2300. Une chose est certaine, mon adversaire n'a pas de 7 dans sa range ( je pense qu'il cbet flop, et surtout il lead turn) donc je call pour aviser ( chatter).
River As, nous checkons tous les deux et je gagne river face à sa paire de 2. Admettons que l'as ne tombe pas j'aurais évidemment betté river, mais c'est une autre histoire..
Bref je monte des tonnes et lorsque nous partons en pose repas j'ai quand même 68.000 devant moi pour une moyenne à 28K.
Et bien sur quand tout marche comme dans un rêve, on finit par avoir un réveil brutal...
Tout d'abord je suis transféré à une table ou ça 3bet beaucoup plus. 2 bonnes heures se passent, j'ai devant moi 80.000 jetons, et relance Roi ♠ Dame♠  au bouton pour 1800 sur 400/800. La grosse blind, un ruskof qui a 35.000 soit la moyenne paye. Flop D  8♠  3. Je  cbet a 1300 et me prends un check raise ultra violent à 10.000 ! Vue la taille du check raise je n'ai aucun doute sur le fait que je suis devant, et histoire éventuellement qu'il ne paye pas un flush draw je lui fait faire la présentation de Raoul en lui mettant tout dans le groin.
au bout de environ 1 millième de seconde il call avec 10 7♥.
Turn 10
River 10♣
Je vous laisse imaginer le pourquoi du seau..

A partir de là c'est plus le même tournoi, je passe le day 1 avec un très frustrant 43.000 jetons soit quand même 20 blinds..
Pour ne pas traumatiser mes lecteurs je ne vous donnerai pas le sort de ces 20 blinds le lendemain, sachez juste que K♣ 4 ça gagne pas en resteal AIPF contre AQ, même quand le gars qui a cette main a relancé les 4 premières mains.
.
Le reste du séjour, ce sera un moment mémorable lors d'un tournoi subtil ou je pensais avoir un sacré edge : le tournoi déglingo de minuit! :


1 stack énorme de .. 1 jeton, une structure facile à appréhender, un swap avec le maitre de la matière Lessims, et des adversaires bourrés, je pensais vraiment que j'allais m'imposer. Finalement ce sera une grande déception avec une élimination d'entrée.
.
Il me restera les tournois d'Irish et d'Omaha, mais ceux ci bien que rebuyés une fois ne feront que confirmer ce que je savais déjà : Les tournois, c'est que de la chatte!
.
Bon avant de vous quitter je suis obligé de vous soumettre ce dessert au nom évocateur découvert à l'aéroport de Dublin... Avouez quand même que ça a de la gueule!