lundi 30 décembre 2013

Le retour de Marguerite

Comparer Marguerite à un Jedi n'a rien d'étonnant. Marguerite a la prudence et la sagesse de 10 maitres Yoda, et le moins que l'on puisse dire, c'est que j'en aurai besoin.
Car je dois avouer une chose, en ce moment.. je joue comme un véritable débile. Sur une échelle de 1 à 100 de la nullité je crois que j'atteins facilement les 98.
Ma coach Marguerite, qui est connue pour avoir déjà foldé AA sur AK986 après un 5 bet préflop de son adversaire, car celui ci pouvait tout à fait avoir 75 en main (elle était d'accord pour dire que 10-7 était très peu probable), m'a regardé joué ces deux dernières semaines et ça lui a fait prendre 10 ans d'un coup.
Elle m'a demandé, à juste titre, si j'avais été naturalisé suédois, ou si j'avais perdu 20 ans. Quoi qu'il en soit, c'est vrai que depuis que je suis revenu de l'unibet open ( une réserve scandinave dont on ne ressort pas indemne) je fais absolument n'importe quoi, que ce soit en live ou online.
.
J'ai joué par exemple vendredi soir le 250€ de l'ACF, ou nous partons avec 50.000 jetons, mais sur des blinds 150/300 ante 25. Je vais monter en jouant tranquillement à 160.000 pour une moyenne à 75.000, avant de commencer mon opération "Let's spew".
Je relance en début de parole 98 de trèfle, et suis payé par Sandrine de grosse blind. Sandrine c'est elle qui a Enghien le mois dernier flopait toujours top paire au moins contre moi. Bref, elle donkbet sur K86 avec deux carreaux. La plupart des joueurs qui font ça ont souvent soit le draw à carreau, soit un roi pour se situer. Les bons joueurs eux auront un brelan. Bref je call, dans le but de profiter ensuite de toute scary card. As turn, mon adversaire continue de miser. Tant mieux, parce que maintenant un raise de ma part montrerait beaucoup plus de force qu'une mise suite à son check. Elle finit par call, et sur une rivière qui ne change rien je lui envoie une très grosse salve, qu'elle finira par call avec K8 en main. J'ai clairement tout faux sur cette main. Déjà je ne me suis pas attaqué du tout à la bonne personne, j'aurais du abandonné dès le flop, et surtout j'ai totalement raté ma lecture sur la qualité du donkbet.
Le tournoi se passe, assez mal, mais je suis à l'average à 25 left, quand je reçois A5 au bouton, pour un raise automatique, payé par la grosse blind. Flop 972 avec un tirage couleur à coeur (j'ai l'as de coeur), et nous checkons. Sur l'as de pique mon adversaire check, je bet, et me fais reraisé!
C'est absolument là que Marguerite est appelée à ma rescousse. Car en fait, je ne bats absolument rien, et je dois fold.. Sauf qu'une idée "géniale" ( traduisez pourrie) m'a traversé l'esprit. Call et tourner ma main en bluff si un coeur venait à la rivière. D'ailleurs c'est parfait puisqu'un petit coeur tombe river, mais mon adversaire annonce all in immédiatement! Bon ça c'est pas un signe de force, j'en suis convaincu, et je finis par call. Mon adversaire semble dégouté par ce call, au moins j'ai fait une bonne lecture. Et il montre une main très moyenne, qui en plus avait de la showdown value et ne nécessitait pas du tout cette agressivité river, un 8 de pique... et un as de trèfle! Et là je me rends compte.. un peu tardivement.. que je ne suis pas capable de battre n'importe quel as de mon adversaire!
Au niveau spew c'est pas mal. Quand je mucke mon adversaire a du mal à en croire ses yeux, mais il a bien gagné le coup!
.
Marguerite aura à nouveau l'occasion de tomber dans les vaps lors du tournoi deepstack de dimanche. En gros j'ai 19.000 pour une moyenne à 17.000, on joue le 3ème niveau, et un joueur est compétent à la table ( un étranger, environ 25 ans, aucun rapport avec le profil type de l'acf : le vieux riche calling station)
.
Bref, un seul jouer a éviter. Sauf qu'il limpe (il a du se rendre compte que c'était le seul move usuel de l'Acf!), suivi par deux autres à 200, et je reraise donc tout ça à 600 avec 62 de trèfle. Je sais bien que les 3 vont me payer, mais ça devrait du coup être plus simple de voler le coup derrière. Et puis moi si j'attends les préniums...
Les 3 me calls, et checkent sur un flop sympa 10 7 4 avec 74 de trèfle! Je fais mon cbet à 800, et me prends en retour une salve à 2300 chez le jeune étranger. Reraiser chez moi n'aurait pas de sens (vu que mon adversaire pourrait à nouveau reraiser air pour représenter brelan, et que je ne pourrais pas payer), donc je call, pour voir une doublette du 7 qui ne ne devrait pas changer grand chose, sur laquelle mon adversaire check. Pas trop difficile de se douter qu'il m'a check raisé avec pas grand chose, et qu'il ne bat plus désormais grand chose de cohérent (comme JJ par exemple) chez moi. Je mise donc 3500, mais il call assez vite. Le 2 de trèfle tombe river, et après avoir regardé combien il me reste (11.000 environ), il me met à tapis. A nouveau Marguerite aurait du être là pour me dire que je ne battais absolument rien. C'est d'ailleurs ce que je me suis dit en payant, mais j'ai payé, pour voir en face sans grande surprise A8 de trèfle..
No comment.
.
Et Online? C'est juste pire. Je fais des moves de super spewtards, et comme en plus je ne suis vraiment pas heureux en ce moment, ça ne pardonne pas. J'ai réussi à passer hier sur le main event de wina de 170.000 à 0 en 4 coups alors que la moyenne était à 60.000, en réunissant toutes les qualités du fishs online : calling station (bon faut dire qu'avoir deux fois AQ vs AK sur un board avec un As était pas drôle), calls trop light des shoves des shorts, et manque évident de patience.
.
Bref, 2014 ce sera le retour de Marguerite aux affaires, un poker plus zen, sans chercher à remporter tous les coups!
Sur ce je vous souhaite un bon réveillon, et une très bonne année 2014!

lundi 23 décembre 2013

Les vieux de la vieille : un tournoi à l'Acf

Je crois que j'ai fait le grand écart ce week end. Je suis passé d'un quart de finale de coupe de France au bridge ou j'étais opposée avec mon partenaire à la paire numéro un mondiale ( rien que ça) à un tournoi à l'ACF ou j'ai pu voir les plus gros stéréotypes de ..euh... disons livetards comme on en trouve parfois à l'Aviation. Et le contraste est assez étonnant.
Revenons quelques instants à la veille.. Vous savez probablement que je joue au bridge a assez haut niveau, et j'avais la chance d'être qualifié pour la phase finale de la coupe de France, les 16 dernières équipes en lice. (Nous avions passé 7 tours pour arriver là, avec des tirages au sort assez favorables il faut bien le dire!)
Bref, un 8ème de finale contre notre première grosse équipe du parcours mais ça passe, avant de tomber malheureusement en quart contre l'équipe que personne ne voulait rencontrer, composée de 4 champions du monde et de 2 vice champions du monde. Inutile de dire qu'on s'est fait découper, et que cette équipe a remporté la coupe sans problème derrière. Mais quel pied de jouer la paire numéro un mondiale Fantoni Nunes (deux italiens). Des gens qui ont un sens des cartes indescriptible, une précision d'horloge, une capacité à trouver des lignes de jeu que je ne pourrais trouver qu'après 5 heures d'analyse, un soupçon de chance éventuellement quand il le faut, et une tenue de table évidemment parfaite.
Bref, le lendemain je me rendais à l'Acf pour le 200 deepstack. Je n'ai rarement entendu autant de conneries à une table. Les commentaires sur les coups qui viennent de se dérouler sont eux aussi assez hallucinants.
Bon je vais vous en sortir dans ce post, ne vous inquiétez pas!
Le tournoi part très bien pour moi puisque je vais avoir une première livraison, sur une belle rencontre en ma faveur. Un gars open, il est payé à ma droite et je squeeze hors de position avec 99. Flop J93 on est bien!
Je rappelle qu'on est sur un niveau 50/100 avec 15000 de tapis. Je cbet et suis payé par le relanceur initial, qui paye également ma mise sur un J turn. Je me dis que vu le profil ultra calling station des gars de l'aviation ( tous plus de 45/50 ans à ma table) autant miser cher, et j'envoie donc 5000 dans un pot de 3000 quand une brique est tombée river! Mon adversaire ne réfléchit pas vraiment à la situation, ne se demande pas ce que je peux avoir, et shove avec AJ me permettant de doubler. Il est très difficile, même impossible je pense, de folder sa main river. Reraise n'a en revanche pas de sens, il pouvait perdre que 7200 au lieu de 15000.
A ma table une joueuse. Pourquoi les joueuses de l'ACF sont elles généralement nulles? Je ne sais pas. Mais celle là ne fait pas exception à la règle, et annonce donc fièrement des concepts assez drôles à la table : les grosses cartes ça ne gagne jamais, faut jouer les petites. En plus elle fait un nombre de quintes assez hallucinantes et du coup elle monte des jetons. Mais bon, arrive le drame pour elle, quand elle paye une mise puis 3 barels d'un joueurs avec J4! sur un tableau 946Q2. Ballot en face il y avait les rois.
Mais bon, comme elle le dira si bien, si il avait eu AsRoi elle gagnait.. No comment!
Vient ensuite le passage des séries. Toute bonne discussion de livetards se doit d'évoquer les séries. Vous avez deux types de séries..
1- Le joueur n'a jamais de jeu avec ce croupier là, donc ça sert a rien qu'il joue quand le gars est là. Et il est tout content de jeter toutes ses mains en disant à chaque fois au croupier 'Pff t'es vraiment noir toi". Au cas ou on est ait pas compris c'est donc répété à chaque fois.
2- La série 'c'est toujours la flush a carreau qui tombe". Permet d'expliquer en plus ensuite qu'on a payé 2 barels hors cote avec son draw hauteur 4 à carreau parce que "les carreaux sont en forme"! Et bien sur il y a toujours un gars pour rappeler que hier à la table d'Omaha une couleur à carreau a gagné 10 coups de suite.
.
Bref, j'écoute tout ça d'une oreille distraite, et on me donne une paire de rois de grosse blind. La dame totalement nulle relance au bouton alors que ce n'est pas à elle de parler. Bon du coup le mec avant fold, et elle raise à 600, payé à ma droite par un mec qui passe sa vie à se lamenter. A mon avis il vient de Jérusalem. Bref je squeeze à 1900, la dame paye évidemment, et le mec fold en maugréant.
Sur un board 982 intégralement à carreau elle mise 2200, alors qu'elle est au bouton! Je lui signale que c'est à moi d'enchérir, et elle répond un genre de "Ah oui ben faites ce que vous voulez", vu le profil je mise assez cher, et elle m'insta envoie la boite de 15.000 dans les dents. Elle montre un magnifique A9 noirs, et je passe a peu près à 48.000 jetons pour une moyenne a 18000!
.
Deux bonnes heures passent, j'ai toujours 45.000, mais la moyenne est à 28.000, reste 32/60 joueurs.
Il y a a la table un vieux monsieur, très gentil d'ailleurs, qui a un sonotone, bref le parfait contre exemple de ce qu'on peut trouver à une table de poker. Evidemment quand il joue un coup, il limpe. Bon ce n'est vraiment pas le seul de la table, mais le niveau à l'ACF est vraiment affligeant. Toujours est il qu'il limpe UTG, imité derrière lui par un autre joueur, et j'ouvre les As! Ouaouuuu!
Je venais le coup d'avant de bluffer un gars sur un board avec deux dames, en shovant la river. Et comme il avait passé en me montrant sa main j'avais montré mon bluff. Bref j'ai une image de bluffeur, et avoir les As à ce moment là est plutôt une bonne idée. J'isole assez cher puisque ces gens là sont capables de moves incroyables, comme payé une blind puis 20 sur un squeeze all in, je l'ai revu dimanche), et mon adversaire initial paye. Je dois avouer qu'il va très bien jouer le coup. Flop K72 sympa. Je sais qu'un genre de KJ va y laisser des plumes. Mon adversaire paye mon bet, mais sur le turn (8) il me check raise! Diable!! Je sais que chez ces joueurs là ce n'est jamais un bluff, mais je sais aussi qu'avec un K en main ils sont capables de se croire nutsé. Je décide donc de payer, le pot fait alors 18.000, et mon adversaire shove ses 15.000 restants sur une river insignifiantes. J'avoue que j'aurai facilement foldé contre un joueur quelconque, mais contre un gars de 80 piges j'ai pas réussi! Mon adversaire retourne 77 pour brelan flopé, et je dois avouer qu'il a parfaitement joué le coup, notamment en check raisant le turn, lui donnant un sizing parfait pour shove la river.
Coup assez effroyable, car je passe alors à ... 6500 jetons!
Avec pas mal de réussite je vais remonter. D'abord après 3 limpes à 1000  je shove de blind mes 6500, avec AK en main. Je suis payé par 55 puis par QQ!! (admirez les limps quand même). Un roi turn me fait tripler.
Puis un peu plus tard contre un mec trop actif (un jeune of course) je décide de me rebeller, et resteal shove avec Q5s. Bad timing il me paye avec deux 10.. mais je chatte une Dame pour repasser à 30.000 jetons.
.
Il va y avoir un joli fold de mon adversaire expert en mur des lamentations. Un fold que je trouve pour ma part insensé mais qui lui a donné raison. Le cut off open 1600, il paye au bouton, je fold de SB et la grosse blind mise 10.000! La parole lui revient, et après beaucoup d'hésitations il jette les valets face up, son adversaire montrant les dames. Bon le commentaire de Mister mur est moins bon.. "Je joue que deux cartes, j'ai que 4% de gagner!"..
.
Nous ne sommes plus que 18, je suis nettement en dessous de la moyenne, mais il n'y a pas encore urgence. Et je reçois .. AA!
L'utg limpe 1600, 3 limpeurs derrière lui, et j'ouvre donc AA de grosse blind avec un tapis de 26.000.
J'ai plusieurs options, et décide de ne miser que 5000, histoire d'avoir plus de chance de prendre un gros coup, quitte à buster.
L'UTG me fait un new york back raise directement à tapis! Au moins c'est clair! Bon là j'ai le call facile, mais je pense que j'aurais callé any two vu son sizing et la taille de mon stack. Bref il montre paire de 7, ça me rappelle un très mauvais souvenir, et la première carte du flop sera a nouveau un 7.
Bien joué...
.
Une nouvelle fois je quitte un tournoi de l'Acf face à un joueur qui aura joué de façon.. hasardeuse. Disons que je suis habitué... C'est quand même assez incroyable la population de ce cercle. Les mecs ne savent jouer que leurs cartes, sont incapables d'élaborer un plan de jeu, ne mettent jamais l'adversaire sur une range de mains. C'est juste l'endroit le plus nul qui existe. Alors bien sur, c'est une population aisée, les joueurs sont assez sympas, mais franchement quelle faiblesse.. Je comprends le carnage que peuvent y faire Laurent Polito ou Alex Reard quand ils viennent y jouer. Je suppose que pour le 500€ du mercredi c'est différent quand même..
Je finirai par un coup qui m'a littéralement abasourdi. Un gars d'une grosse soixantaine d'années, qui a joué assez serré mais a du faire deux bluffs qu'il a claqué sur la table pour gagner deux coups, dispose de 30.000 quand c'est la moyenne. Le mec a un égo à la Hellmouth..
Un short stack qui a quand même 13.000 shove devant lui. Le mec a insta call pour la moitié de son stack, avec 4 joueurs derrière avec ... 43 de pique!!!!!!!!
.
Bon sur ce.. je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année. Au niveau poker je fais ma première année négative depuis longtemps, (-8K€, rien de grave), j'espère que 2014 sera meilleure!


.


mercredi 11 décembre 2013

Unibet Open de Riga, un séjour bien sympa

Je suis donc allé passer quelques jours à Riga avec mon ami Bertrand, qui allait disputer à l'occasion son premier tournoi live. Le circuit Unibet est vraiment particulier, on ne peut le dissocier des fiestas qui l'accompagne. Et qui dit fiesta à Riga dit.. s'en mettre plein les yeux!
.
Nous arrivons donc jeudi 5 décembre, regardons un peu la salle de tournoi ou se joue le day 1a, faisons connaissance de la délégation française et décidons de faire l'impasse sur le satellite du soir pour aller manger entre frenchies avant la première soirée (opening drink, j'aime bien le nom..)
.
Un restau assez avant gardiste, puis donc une première soirée ou en en prendra plein les yeux. Oh my God que les filles sont belles.
.
Quant à la ville de Riga, nous prendrons quand même heureusement le temps de nous balader un peu, c'est tout à fait mignon. Dommage que la température soit pour le moins fraiche..



 Bon, le tourisme c'est bien beau, mais on est pas là pour ça!
Nous attaquons le tournoi à 20.000 jetons pour des blinds 25/50 et une structure assez sympa, en tous les cas au jour 1. J'ai Steven  Moreau 2 places à ma droite, et je vais surtout toucher comme un véritable porc durant les deux premières heures. 3 fois les dames, 1 fois les valets, 2 fois As Roi.
Le problème, et il est de taille, c'est que je ne gagne strictement pas le moindre coup! Du coup mes 20K sont transformés en 10K au bout de 1h40 de jeu. C'est assez rageant, mais finalement je relativise car sur un coup ou j'ai les dames, un danois fantasque s'est contenté de flat mon 3bet avec AKs, je pense que j'aurais pu y laisser mon tapis vu que le roi au flop m'a bien sur permis de m'en tirer vivant.
Il faut savoir que s'il y a bien une particularité d'un Unibet Open, c'est que c'est agressif. Vous savez quand vous ouvrez un pot que vous allez être relancés.
Mon premier gros bol d'oxygène arrive peu avant la première pause. Je suis de grosse blind avec AK.
L'utg, mon voisin de gauche donc, open 800, payé à ma droite par la small blind. Je squeeze à 2200 payés les deux fois. Le pot fait 6600, et il me reste 7800 jetons. Flop J82 avec deux carreaux. La small blind  prépare 3500 mais finalement ne les joue pas. J'envoie donc une grosse salve et tous passent.
.
Mon coup charnière interviendra peu après le retour de pause, j'ai alors 18k devant moi et ouvre à 375 sur 75/150 avec 98s. L'italien à ma gauche 3bet à 800 comme il le fait toujours, et un gars qui a 20K call au bouton. Je call aussi et découvre un flop sublime! 9 8 2 ! Miam.
Comment rentabiliser désormais? J'aurais le choix du check raise, mais ça montre vraiment beaucoup de force, et décide donc de donker 1700! Parfois les donkbets on les reraise juste pour le principe, et si l'italien folde assez vite, le joueur au bouton me revient dessus à 4000. Je call juste, admire un splendide 3 au turn et check pour le laisser miser. La suite est rapide, 6000 chez lui, tapis à 13.000 chez moi, il call dégouté car il sait qu'il est derrière et montre QQ. Brique river, et je passe à 38.000 pour une moyenne à 25.000!
C'est le moment que Steven choisit pour ouvrir un pot, quand j'ouvre KK!
Je 3bet parce que le danois fou a déjà passé sa main et qu'il ne pourra pas squeezer.
Un tour plus tard Steven ouvre à nouveau, et je découvre encore KK! Cette fois mon danois est de blind donc je call juste, mais il n'y aura pas de squeeze et je reprendrai un petit pot..
Le pauvre Steven va encore lacher quelques plumes contre moi, quand il raise ma grosse blind depuis le bouton. Je défends avec 97 de carreau, et toucherai ma couleur à la river.
.
Bref, tout va bien à ce moment là, on joue depuis 4 heures de jeu, j'ai touché comme un porc, j'ai 50K pour une moyenne à 30K.
Mais, il y a un mais.. je ne toucherai plus la moindre micro main durant les 5 niveaux d'une heure qui vont suivre, et comme je suis un gros débile qui ne sait pas attendre, je vais y laisser des plumes, en tentant des choses plus ou moins border line. Du coup je ne joue plus un seul coup sur les deux dernières heures, et termine très frustré avec 22500 jetons pour une moyenne à 48.000.
A noter que mon ami Bertrand est également qualifié mais short.
.
Nous reprenons sur des blinds 600/1200, et je passe d'entrée de 22500 à 15.000! Super départ. J'ai callé un raise avec QJs, surement pas une bonne idée, et raise fold mon bouton sur le shove de la blind qui était pourtant très short ( mais ce très short faisait 60% de mon tapis!)
.
C'est un joli coup de chattage qui va me relancer. Le cut off à ma droite open à 2500, je shove 15.000 avec A9 et suis payé par la grosse blind (pas bon signe du tout!) qui montre deux 10! Mon adversaire est obnubilé par le fait de ne pas voir d'As sur le board et hurlera un YES! sur le tableau 9 J Q 9 2. Je lui fais remarquer qu''il y a 2 neuf au board, il se calme d'un coup!
.
Ensuite je suis transféré de table et remonte petit à petit, en recommençant à tenter des choses. Par exemple :Un mec actif relance, il est payé à sa gauche, je squeeze avec A6s, et ils foldent. Mais le temps passe, je vois vraiment pas grand chose, est obligé de fold, et me retrouve à 34.000 pour une moyenne à 75K, c'est pas glorieux.
.
Quand arrive le coup clé qui va tout changer, le genre de coup qu'il faut absolument passer dans un tournoi quand vous êtes short! Tous passent et sur 1600/3200/ je sais plus l'ante, je shove mes 34.000 au bouton avec KJ. Je suis payé par deux 10, et la première carte du board est un troisième 10 ne me laissant guère de chances! Mais au final, 10 Q 5 2, j'attends un de mes 8 outs à la river qui arrivera bien gentiment! As de pique, merci beaucoup!
.
Je réalise bien sur que j'ai du passer pour arriver là un 80/20 (98 vs QQ sur 9832), un 30/70 (A9vs 1010) puis un 50/50.. Il en faut de la réussite en tournoi! D'un autre coté si je n'avais pas perdu mes 4 paires de dames peut-être que je n'aurais pas eu à prendre ces risques..
.
On me change de table, je me retrouve à celle d'xxxTheArtiste Amaury, de la team Unibet. Pas vraiment le temps de faire grand chose, et on me retransfère en table télé. Pour y retrouver la très jolie croupière que voici..

La table télé de l'Unibet Open
Je sais que quelques uns parmi vous qui me lisent on regardé cette table. ( Ricardoc, Blacky par exemple, liste non exhaustive..)
Je vais y  gagner 3 coups. Voici le lien de la table télé, j'arrive à 2h05, pour jouer 1h05 à la table.
Le premier je raise deux valets, payé par le gars que vous voyez sur la photo, mais qui va abandonner sur mon cbet.
Le second je suis de big blind avec Q10of, quand le bouton qui raise 100% de ses boutons relance. Je vais le check raiser sur un flop parfait Q108, mais il va fold dans la nano seconde.
Le troisième coup est assez similaire au premier, je raise une paire de 7 payé par le même gars, qui insta foldera sur mon cbet sur un flop comportant un roi. J'étais arrivé en table télé avec 73.000, je la quitte une heure plus tard avec 130.000, presque l'average.
Il y a 24 itm (nous étions 208 joueurs), et nous approchons de la bulle. Je vivote autour des 100.000 jetons pour une moyenne à 160K lorsque celle ci va sauter.
Je vais alors avoir un joli rush. Laurent Vigne ( joueur pro très connu de cash game, que vous avez pu croiser sous les avatars de La plume ou Albator par exemple, son compte rendu du tournoi ici est excellent, avec beaucoup de photos, je vous le recommande) shove ses 70.000 en small blind. (soit 7BB). J'ai KJs derrière pour un insta call assez facile. Il montre deux daubes, genre 64of, et je m'approche de 200.000 jetons.
Il ne reste plus que 20 joueurs, il va se passer un événement qui va m'influencer fortement. Un danois très bon raise 18.000, tous passent jusqu'à mon voisin de gauche qui shove ses 62.000. Le Danois va hésiter longtemps et finalement folder, ne rajoutant pas les 44.000 demandés!
La main suivant il ouvre UTG+1 à 18.000, se fait payer à sa gauche et j'ouvre deux valets, avec un tapis de 160k. ( blind 4000 8000 ante 500)
Deux solutions, squeezer à 55.000, ce qui montre une force énorme, et SHOVE pour souvent représenter AK, et être payé par 99 ou 10 10, alors que je ferai folder AQ qui a une grosse équité contre mes jacks.
.
Raoul me supplie de tout mettre dans le groin, je suis assez d'accord et envoie donc tout au milieu. A ma grande surpri consternation, je suis payé très vite par mon adversaire qui retourne deux dames. Pas de miracle derrière, et je suis donc out à minuit et des brouettes en 20ème place de ce très joli tournoi. Mon bourreau finira à la 3ème place le lendemain derrière le duo d'hollandais.
.
Qui dit minuit dit soirée Unibet, dans la boite du casino. Une boite assez hallucinante, sorte de labyrinthe aux multiples salles et aux multiples ambiances. Avec donc des filles d'une beauté sidérante. Et l'alcool à volonté pour les joueurs! Je vous passerai les détails de la soirée..
.
Le prochain Unibet Open a lieu à Copenhague, du 13 au 16 mars. Le buy in sera ramené de 1650€ à 1100€ à cette occasion. Il se trouve que je n'ai pas d'épreuve de bridge à ce moment là, je crois que je vais difficilement résister! :)( Edit : je n'ai pas résisté, j'ai pris mes billets d'avion!)



lundi 2 décembre 2013

Pas vraiment la rivière révée..

Que le po ker de tournoi est rude. J'en ai vraiment fait l'expérience au Barrière Poker Tour d'Enghien.
Je vous avais laissé en fin de day 1 avec un gros tapis de 270.000 jetons, pour une moyenne à 100.000. C'est vrai que j'avais eu un peu de jeu (deux fois AK et une fois les rois, plus 3/4 paires intérmédiaires dont deux avait flopé brelan!), ça m'avait bien aidé!
Le jour 2 va être beaucoup plus difficile, puisque je vais tenter de jouer trop de coups, alors que les cartes n'étaient jamais là.
Témoin par exemple ce coup contre une joueuse très faible, qui ne joue que fit or fold, ou je raise J2s en milieu de parole, qu'elle paye au bouton.
Flop que R103 que je cbet et qu'elle paye. Nous checkons tous les deux un 3 qui double, et l'As river me semble une très bonne carte pour bluffer le coup. Sauf qu'elle m'insta call avec AJ évidemment.
Le temps passe, je me maintiens à 300.000 jetons, alors que nous atteignons le dernier niveau. J'ai réussi à prendre pas mal de jetons sur des mains que j'ai 3 bet, et je vais vraiment pas m'arrêter là. Le 3bet c'est quand même plus rentable que d'ouvrir un pot..
Un mec ouvre au bouton un peu cher, je lui mets un gros 3bet avec Q8, il fold
Un gars open curieusement à 20K au cut off sur 3000/6000, je lui mets 55000 dans les dents avec J2s, il fold en montrant un As, je lui montre donc ma main.
J'open Q6 de coeur à 22K,  et Mouss, un joueur bien connu de la maison du bluff, qui avait surtout remporté le main event des FCOOPS me semble t'il, me 3bet à 48K.  Vu que j'ai souvent open sur sa blind (because je suis au cut off), je sais qu'il peut être faiblard, et je décide donc de 4bet à 102k! Il paye, c'était pas vraiment prévu au programme, mais heureusement deux coeurs au flop me permettent de lui faire coucher les valets. ( Flop A83)
Bref, je termine le day 2 avec 480.000 jetons, 10ème sur 52 restants pour 44 itm.
.
Le day 3 commence, et je me sens vraiment bien. Je suis toujours au dessus de l'average, nous rentrons dans les places payées. Je gagne un joli coup contre mon futur bourreau jimmy Vasseur. Je raise KQ en début de parole et il paye. Flop 742 que nous checkons, le 2 double et donne deux trèfles au tableau et il bet suite à mon check. Je ne le crois bien sur pas et paye. Le J de trèfle fait rentrer ma couleur supposée, ce qui me permet de donker 50.000 et de le faire passer.
Bref tout va bien, j'ai 520.000 devant moi, l'average est à 400.000, nous ne sommes plus que 37, mis à part Erwan Pécheux qui est arrivé à la table je ne crains pas vraiment grand monde.
J'open UTG+1 avec KQ sur 10K 20K à 42K, payé par Jimmy.
Le flop est très bon, K75 mais avec un flush draw à trèfle, je bet 48K, bet sur lequel Jimmy répond assez vite par une mise à 120K
Je ne vais pas vous faire un cours de po ker, mais disons que je sais qu'il a deux trèfles. Reste donc à savoir quoi faire désormais.
Shove mes 360K, probablement qu'il va passer, je lui demande quand même 240K de plus, ce n'est pas rien. Mais bon, s'il est un peu gambleur il pourrait payer et jouer son 40/60, connaissant ma réussite j'y tiens pas vraiment. J'ai donc décidé de call pour maximiser les chances de prendre un pot énorme, sachant que tout trèfle à la turn ne me coûterait plus un jeton.
Turn Valet de carreau, fidèle au plan je check, il mise 130K et se prend instantanément mes 360K dans les dents. Vu qu'il est commit il paye en grimaçant, et retourne 98 de trèfle. J'avoue que quand il a call je me suis demandé sur le coup si je ne m'étais pas trompé, j'ai donc été soulagé de le voir retourner sa main!
Nous en sommes là! :
A ma grande surprise ce n'est pas un Trèfle qui tombe, mais un anodin 6 de coeur..
Ou un 6 de coeur, vous l'aviez vu venir celui là??
J'avoue que je n'y avais pas prêté beaucoup d'attention! (un 10 lui donnait la gagne aussi, son draw était devenu violent!)
.
Ce jeu est vraiment rude, je ne sais pas ce que j'aurais fait avec 1.200.000 jetons devant moi sur une moyenne à 400.000, mais je crois que Raoul aurait aimé la suite des évènements..
.
Mais bon, le moral revient, je crois vraiment avoir fait un joli tournoi, et l'Unibet Open de Riga qui se profile (je joue le 1b vendredi) va j'espère confirmer tout cela..


samedi 30 novembre 2013

Friday i'm in love!

Quelle belle soirée que ce day 1a du Barrière Poker Tour nouvelle formule. 50.000 jetons et des niveaux de 40 minutes. Pendant que je rédige ce post je m'écoute au passage le titre des Cure, titre qui m'a toujours mis la banane.
Je prends un assez bon départ, lorsqu'au 2ème niveau je paye une relance d'Olivier Dahan ( pas le réalisateur hein..) avec paire de ouites et trouve un flop correct ; KK8.
Bref comment passer de 50 à 60K quand mon adversaire va me check raisé sur le Turn Q, pour me mettre un autre barrel ensuite.
..
Sauf que, bien évidemment je joue beaucoup trop de coups, et après avoir raté un bluff, puis me prendre un brelan de 6 dans les dents, je vais naviguer assez longtemps à 38/40K.
.
Le premier gros coup arrive face à Alexandre Gama. Vu qu'il est très bien raconté par Mathieu sur son coverage de poker25je vous mets une copie d'écran de sa page! :
Bon ok il y a deux as de carreau mais vous comprenez le coup! Ce qui est important à mon avis c'est la vitesse d'action de mon adversaire. Trop rapide pour avoir vraiment un gros jeu. Et des mises trop élevées aussi à mon avis.
En tous les cas, je double et ce coup là va tout changer.
Aléxandre Gama va buster 2 minutes plus tard, et pourra donc dire Gama, j'étais. (ce jeu de mot pourrave à la lessims n'était pas obligatoire, mais on est pas là pour être sérieux non plus)
.
Je me mets alors à toucher du jeu. Et comme l'indique mon tweet très élégant, je touche comme un sanglier en rut. Un moment je raise les 7, suis payé par un gars qui a 60.000 devant lui et à qui je venais de faire fold AK pré flop, du moins c'est ce qu'il dit.. ( j'avais KK)
Flop magique J76, et il me check raise! Il y a deux carreaux donc gros danger, je préfère reraiser pour protéger mon brelan. Pas besoin de protection puisque la séquence devient : 2K  5K  15K TAPIS!
Il a paire de 6 et je passe à 140K
Greg Ravise, nouvellement team Europoker est de plus en plus short. Je l'ai déjà 3bet deux fois ( la première fois avec 10 2 de pique, la seconde parce qu'il avait misé au cut off avec un as pourri), et à nouveau il ouvre au cut of quand je suis de blind. Cette fois j'ai une vraie main AQ, mais préfère calmer le jeu et call juste. Flop ultra sec qui n'a rien changé, 446, donc je me vois toujours devant et call sa mise. Turn rassurante, une Q!, il mise après que j'ai checké in the dark, que je paye à nouveau avant de rechecker blind. Autant le laisser tenter d'arracher s'il n'a rien, ce qu'il essaie de faire d'ailleurs à la river.*
Quentin, le nouveau team pro Unibet, vainqueur à Cannes récemment, open, il est payé 2 fois! Squeeze évident pour moi avec A8 de blind, mais je suis payé par les deux autres joueurs. Grosse salve sur un baby flop, puis tonne sur le roi au turn et ça passe.. 200K!
Bref tout va bien, je suis changé de table avec 205K devant moi quand la moyenne est à 75K!
.
A peine arrivé à ma nouvelle table je reçois AK, mais perds 25.000 en flip contre la paire de 5 de mon adversaire qui va pas souffrir, puisque la première carte du flop sera le 5. ( je touche le K derrière, c'est malin..)
Deux gros tapis à ma gauche, du moins a peu près comme le mien, dont celui de Timothée Marlin ( connu online sous le pseudo ironique de A.Layani)
.
J'ai deux heures assez compliquées, oscillant entre 160 et 180k, nous attaquons le dernier niveau, quand j'ouvre au bouton un A10of pour 4200 ( sur 1000 2000.ante300). Le gros stack de grosse blind décide de 3bet à 9.000. Je crois vraiment qu'il est en carnaval, j'ai toujours du mal à croire les raises des blindeurs contre le bouton!, et 4bet à 20.000, le faisant immédiatement passer. Ouf (bon sans mon bloqueur As j'aurais probablement pas fait ça)
.
Va arriver alors l'énorme coup, assez chattard,  je vous mets la copie du coup racontée sur live poker.. (bien sur vous cliquez sur l'image pour agrandir) Pour la bonne compréhension du coup transformez juste un des carreaux du flop en trèfle. et la turn est un carreau, donnant donc deux trèfles et deux carreaux dans le coup comme indiqué. Mais la différence est essentielle, puisque ce sera le flush draw carreau runner runner qui rentrera.  Le flush draw au flop est donc bien à trèfle.

J'étais assez convaincu que le deuxième joueur tentait d'arracher le coup. Alors c'est sur qu'il aurait très bien pu me faire la flush carreau runner runner, avec par exemple QJ de carreau, mais j'y croyais pas. J'ai payé les 45.000 assez rapidement, et c'est à ce moment là que Thimothée est rentré dans un abime de reflexion. Vu que j'avais payé avec seulement le 10, je me doutais bien que s'il callait c'était fini pour mon gros pot! Mais il a fini par fold A10! Ouf!!!!
Quoi qu'il en soit j'ai mal joué, j'aurais du folder sur les 45K, car la proba que mon voisin de gauche paye avec une meilleure main que moi était assez forte.
.
Au final je termine ce day 1a avec 268.900 jetons, et nous reprendrons à 21h sur 1500/3000, la moyenne approchant les 100.000.

Je vous passe les détails hilarants du retour en voiture avec Vanessa, qui s'est faite donner une leçon par une joueuse de la maison du bluff sur un tournoi à Cadet, et arrivé à la maison à 4h15 un peu naze!

mercredi 27 novembre 2013

Eternel Recommancement

Cloud Atlas.. Je crois que je pourrais parler des heures de ce film. Que dis je ce film... je devrais plutôt dire LE film. L'évolution de l'Homme, de sa conscience, est due à des décisions ou a des révoltes faites à différentes périodes, passées ou même futures. Mais au final, les mêmes schémas de domination se retrouvent à travers les âges, et l'humanité semble condamnée à refaire sans cesse les mêmes erreurs. Parmi la tonne d'analyses de ce film j'aime bien celle là
Au poker, il est certain qu'on évolue également, en fonction d'une part de sa propre expérience, mais également de la transmission des anciens. Le jeu avant Stu était assez stéréotypé. Les texans jouaient serrés. Stu Ungar est arrivé, et tel le kid de Cincinnati il a fait évolué le jeu de ses pairs. Puis ce fut le boom Internet, une transmission des connaissances plus aisée, un engouement général, qui a haussé le niveau général.
Les meilleurs joueurs le disent tous, il suffisait avant de s'inscrire à un tournoi pour être quasiment sur de remporter de l'argent, mais aujourd'hui les joueurs récréatifs ont pour la plupart disparus. Le temps des fishs est révolu.
D'ailleurs, je le vois bien à ma toute petite échelle. En 2008, année de lancement de ce blog, je jouais en cash game à Haussmann ou à l'Aviation, et je finançais mes tournois par mes gains en cash, qui étaient complètement réguliers. J'allais avoir mon seul mois négatif en août lorsque j'ai eu la chance hallucinante de toucher le bad beat jackpot de l'Acf! Quel oignon dirait ATRC..
Durant cette année 2008 j'ai fait 5 gains à 9/13K€ en tournoi!


( La première ligne, j'avais dealé à 3 left pour 13.000€, ce que vous savez bien sur puisque vous suivez ce blog depuis le début et que votre mémoire est parfaite!)
Bref, vous l'aurez compris.. c'était le bon temps! Aujourd'hui je n'ose même plus jouer la moindre main en cash game.
Du coup j'ai pu ensuite supporter une année 2009 lamentable, avant de remporter début 2010 le DSO de Dublin alors que ma situation financière allait devenir compliquée. Ce fut limite..
.
L'histoire se répète inlassablement.
Une bonne année 2010 évidemment, une 2011 derrière absolument effroyable, et pas uniquement à cause des résultats nuls au poker. Disons que j'ai mal géré ce qui avait de l'importance à mes yeux.
Le cycle année impaire perdante année paire gagnante semble mal parti en 2012 pour se confirmer, mais je prendrai la 2ème place du WPT Mazagan en décembre pour finalement valider ma théorie!
Et bien sur, cette année 2013 respecte bien mes critères habituels d'absence de résultat, de perte de motivation aussi. Mais du coup je joue beaucoup moins qu'avant et les pertes restent raisonnables..
Mais bordel, ILS SONT OU LES FISHS ?? Rendez moi mon aquarium!
Vendredi je vais aller à Enghien jouer le Barrière Poker Tour nouvelle formule. Clin d'oeil du calendrier, 365 jours avant je débutait le WPT Mazagan qui allait sauver mon année 2012. J'ai l'impression que c'est un bon présage..
Puis du 5 au 8 décembre je jouerai l'Unibet Open de Riga. Il sera temps après ces deux tournois de faire un bilan. Je joue depuis 2005 (janvier 2007 pour mon premier tournoi live, je m'en souviens comme si c'était hier) et je dois avouer désormais parfois une certaine lassitude. Je vis très mal le fait d'être constamment card dead en live. Si je n'arrive pas à évacuer cette frustration, autant arrêter de jouer.
La pause de deux mois, liée au fait que j'avais en octobre novembre de grosses échéances au bridge, m'a fait tout de même du bien : J'ai envie de toucher du jeton. Je vous l'annonce, ça va envoyer du paté!
.
Je vous signale enfin que l'emission tournée pour la chaine D8 sera diffusée ce soir à 20h50. "En quête d'actualité" sera consacré au jeu. La partie me concernant ( joueur en ligne) est en deuxième partie de reportage, donc j'imagine après 21h30. J'espère ne pas apparaître comme ce que je ne suis pas : un gars asociale totalement addict, capable de se ruiner pour le jeu. Je sais bien que le montage, les sous entendus, peuvent largement contourner la vérité. J'ai accepté de faire cette émission en connaissant les règles de toutes façons..

vendredi 22 novembre 2013

A la recherche d'un marabout

Trouver une affiche de cinéma faisant référence à un marabout n'est pas simple! Je dois donc me contenter de ce film ivoirien, qui je suis sur est un véritable chef d'oeuvre! Les Gaous d'Abidjan présentent "Dieu est avec nous, le guide du Marabout".
J'en ai bien besoin, non pas que je me prenne des bad beats à répétition, même si je m'estime plutôt noireaud généralement, mais parce que je suis toujours victime de card deadisme aigüe. Cela dur depuis belle lurette, et franchement ça donne pas envie de jouer à ce jeu.
Je recommence à titiller un peu du jeton.
J'ai commencé par jouer mercredi il y a 10 jours le 500 de l'ACF. Table assez hardosse sur le papier car j'étais en compagnie de Victor Choupeaux, David Jaoui et Damien Lhommeau .Y avait moyen d'avoir plus simple.  2 heures de jeu avant la pause pour passer péniblement de 10 à 14k, en essayant de limiter les coups dangereux vu la nullité de mes mains, et surtout en profitant de la faiblesse de mon voisin de droite, puis un bust assez normal une heure plus tard quand il a bien fallu bouger un peu. Mais seulement 10K jetons pour ce tournoi ça me semble un peu léger..
Dimanche dernier je suis également allé faire le 200€ de l'Aviation. 15.000 jetons, une structure assez bonne, je joue beaucoup de petits coups comme d'habitude au départ, bénéficie d'une jolie livraison, et vais ensuite attendre que ça se passe. Un seul coup technique à me mettre sous la dent : Un mec assez actif ouvre sur 500/1000 à 4000. Je le place sur une petite paire, et décide de payer pour le bluffer plus tard. J'aime bien jouer contre des joueurs qui varient le montant de leur relance en fonction de leur jeu!
Flop KK8, pas franchement idéal, j'aurais préféré un beau AQ8 par exemple, et il cbet. Vu qu'un raise chez moi à ce moment là n'aurait aucun sens je call. Comme prévu il check la turn et je peux prendre le coup sans trop de problème.
7 heures de jeu, je vais quand même voir une main, QJs, mais je connecterai pas. J'ai également eu une paire de 4, mais dans un spot atroce, je ne l'ai pas joué.
9 places payées, et j'ai vraiment failli buster 10ème. La moyenne doit être à 90.000 et j'ai 30.000 devant moi. J'ai surtout envie de vomir, parce que voir J3of à toutes les mains ça donne vraiment envie de gerber. Un mec actif relance UTG+1 à 7400 et un joueur call. J'ai 64s de blind, je m'apprête à squezer all in et prier pour chatter, quand le gars à ma droite, qui est short également à 40.000 fait le move à ma place. Il est payé par deux dames et bust. Le mec qui a les dames a déjà eu 4 ou 5 préniums mais c'est un détail.
Je busterai très vite à la 9ème place, après 7 heures de jeu, bien saoulé par cette après midi.
.
En ce moment ce sont les France Poker Séries, organisés au cercle Cadet sous le chaperonage de PS. Impossible pour moi de jouer le main event, puisque la table finale est samedi et que je joue la Division Nationale au bridge, mais j'ai donc fait un side sympa : le 300€ KO semi turbo
A nouveau pas la moindre main jouable, mais là j'ai vraiment joué comme une saucisse. Il faut dire aussi, ça m'a bien fait tilté, que j'avais le croupier le plus lent du monde. Une horreur. Il avait l'air de dormir à la table, et donnait une carte toutes les secondes et demi environ. UN SUPPLICE!
Ca partait pourtant vraiment pas mal du tout, grâce à une situation pour le moins originale : J'ai repéré un chinois au siège 3, forcément le type de joueur agro contre qui ça va valser. Bref je raise 96s, le total haut de ma range je peux vous l'assurer, et il paye en position. Le pot fait 800. Je check sur un flop A86 rainbow, histoire de voir ce qu'il va faire et contrôler un peu. Il annonce 450 mais j'entends 750, et pose donc 800 sur la table.
Lecroupier lémurien se réveille pour m'obliger à relancer, vu que la situation n'est pas très nette je râle un peu pour la forme, et relance donc à 900 jetons. Et là je remercie mon chinois qui aurait pu arrêter le coup en misant par exemple 1900, mais celui ci a instantanément misé 3300! Du coup je sais qu'il est en train d'essayer de profiter de la situation, ce qui me permet de faire tapis, le faisant passer dans la foulée!
.
Je vais jouer mon Z game en faisant ma calling station de bas étage. Je flope une top paire avec 94 en main sur 982. Bon ne me demandez pas ce que je fous dans ce coup là, c'est pas le problème..Mon adversaire va me mettre 3 barrels, dont un très cher sur la river qui a fait rentré une flush back door. Tout me pousse à fold mais je paye le dernier barrel après avoir hésité 2 minutes. il montre 99 en main et je reviens à 10K.
.
La suite sera évidemment pas brillante, j'arrête de jouer durant une 30aine de minutes, mais vu la vitesse de notre croupier ça ne doit pas faire tant de mains que ça, avant d'être rattrapé rapidement par la structure. des blinds de 20 minutes et une structure propice au KO ça fait mal..
.
J'attends une pseudo main pour tout mettre mais elle ne viendra jamais, j'attendrai donc un spot correct, et shoverai  in the dark une dizaine de blinds après quelques folds en position tardive. Le mec qui venait d'avoir AK à cette fois QQ, je regarde à peine ma 78554ème daube que je pose sur la table, et je sors donc delesté de 300€, tout va bien..
.
Prochain tournoi vendredi prochain à 19 heures, je jouerai le day 1a du Barrière Poker Tour à Enghein.
Détail, je ne sais même pas comment on y va, on s'occupera de ça vendredi!
.
Si ce n'est pas glorieux en live ça va quand même un petit mieux online. J'avais fait 4ème du High Roller Winamax mardi, la veille de mon tournoi à l'Acf, pour un gain de 2200€, mais je peux avoir quelques regrets car j'ai très mal joué un coup à 4 joueurs left alors que j'étais leader du tournoi. je raise AQ de Small Blind et suis payé. Sur un flop 1093 je check, et mon adversaire mise. Vu que mon check va presque toujours induire une mise je décide de float hors de position. Bingo supposé à la turn avec un As, et mon adversaire envoie une deuxième salve. Je call puis check la river, sur laquelle mon adversaire m'envoie un barrel énorme.
Et là je ne bats absolument plus rien, mais j'ai call, battu par A10. Très grosse erreur, j'ai été peut être influencé par un fold pas évident que j'avais fait peu avant quand j'avais laché mon J9 sur un shove de mon adversaire sur AJ93, face à deux adversaires.
Sur Betclic j'ai tenté hier deux tournois à 20€. Il faut savoir que je n'en fais jamais. Je joue toujours les 15 rebuy, le 30 rebuy du dimanche, les 50 et 100€, mais jamais les 20€. Bref hier j'ai décidé de jouer les deux proposés par la room, pour des résultats sympas :


La victoire c'est sur un turbo, donc inutile de dire que l'edge en flips était souhaité. L'autre en revanche a duré plus de 5 heures, et si j'étais pas parfois un super mongolien j'aurais du le gagner 10 fois.
En tous les cas je retiens, plutôt que de jouer l'"Evening élite" à 100€ ou le niveau est bon, autant venir jouer cet "Ocean six", en short handed donc, ou le niveau est ...imaginatif.
.
Bien, dernière info qui je pense va intéresser mes amis blogueurs : Mardi pendant que l'Om prendra sa xième taule en champions league, je viendrai jouer la manche en Omaha du championnat blogueurs. J'écrirai donc un poème, en alexandrins, à la gloire de celui qui me bustera du tournoi..!

PS.... Sinon quelqu'un a une adresse de Marabout efficace?
.
Sinon, je vous laisse avec cette image, élégante, de circonstance....

vendredi 15 novembre 2013

Quel type de joueur êtes vous? Faites le test

Si je ne devais mettre des affiches que de films que j'ai aimés, j'aurais probablement vite fait le tour. ( c'est quand même mon 670ème post...) Celui ci aurait en tous les cas sa place. J'imagine que tous les joueurs ont aimé et ont été touché par cette histoire, ou destin et hasard sont liés. J'avais lu le roman bien avant que le film ne sorte, sur les conseils d'une collègue de bureau qui m'avait assez bien ciblé! Tu devrais aimer ce livre m'avait elle dit.. Tu parles Charles c'est le moins qu'on puisse dire.
Bref, j'ai préféré vous donner l'affiche indienne du film car la ravissante copine du héros apparaît dessus. En plus dans le roman elle joue un rôle beaucoup plus important que dans le film, et mon coté romantique fleur bleue n'avait pas du tout été insensible à cela. Si vous doutez de ce coté romantique chez moi, sachez tout de même que je suis allé voir hier "Il était temps".. Il fallait que je corrige l'immonde Transperce neige de mes deux subit partiellement (je me suis sauvé à la moitié) la veille.
Bon, je m'égare..
Petit retour sur l'interview réalisée pour le compte de la chaîne D8, qui va donc diffuser en décembre un reportage de 90 minutes sur le jeu. Parmi les sujets il y aura bien sur le jeu en ligne, et c'est bibi qui s'est collé l'équipe très sympa vendredi soir pour le reportage. Amusant comme expérience, on m'a fait refaire 3 fois la scène passionnante ou je mets des poires dans mon frigo. Si si.. Il faut présenter les personnages dans leur vie courante. Bon ben je vais me servir un café alors? Oui, et là encore on refait la scène deux fois..
Je pense que je n'ai pas donné l'image d'un mec addict et totalement irresponsable, on verra bien. J'ai d'ailleurs été raisonnable avec 380€ de paris joués, et perdus!. La soirée poker partait mal, ils sont partis avant la fin qui fut également tragique! 4 heures de tournage pour au final... 4 minutes à l'écran!
Léonie m'a rappelé hier pour me redemander quelques précisions, je vous tiendrai au jus pour la date de diffusion du reportage.
En attendant je vous mets deux photos, dont une avec mon ami Bertrand qui nous a rejoint vers 21 heures et qui du coup a pu également donné ses impressions de joueur occasionnel raisonnable.


Bon, en cette période calme, je vais vous proposer un test. D'où mon affiche.. Quel type de joueur êtes vous.
-->
Impératif, sinon ça ne vaut rien, réfléchissez à votre action avant de lire mes 3 propositions. Vous prendrez donc la plus proche de votre décision initiale.. Inutile de dire que vous ne trouverez pas ces choix dans le dossier technique du  live poker du mois..

1/ Première main du main event winamax, au bouton, Aqs (50 100, Tapis 20,000)
Le joueur utg ouvre à 150 payé par 3 joueurs. Le cut off squeeze à 825. A vous..

a- Je snap fold.. c'est trop dangereux, et puis j'ai piscine.
b- Je call, on avisera plus tard
c- 1925 dans les ratiches, ça t'apprendra gros fish. En plus t'es scandinave, quelle blague !

2/  Vous avez opté pour le call, seul le relanceur initial a payé, le pot fait 2500. Flop A72 rainbow.
Le relanceur initial Donkbet 1250, et se fait relancer à 3000 derrière. A vous..

a- Je fold, ça commence vraiment à sentir le roussi
b- Je call, on avisera plus tard
c- Un processus très complexe d'auto persuasion qu'un donk bet c'est pas fort, et qu'une main très forte au cut of aurait pas raise sur un board aussi safe vous fait comprendre que vous avez la meilleure main, mais qu'il y a assez à prendre : 6800 !


3/ Changement de tournoi, vous jouez un freeroll pour vous mesurer au grand pokerloto. Nous sommes à la bulle, et il open shove 13 blinds utg. Average à 22 blinds, c'est du reste votre tapis.
Tout le monde passe jusqu'à votre petite blind ou vous détenez paire de 2. La grosse blind est le chip leader du tournoi avec 75 blinds. A vous..

a – Je folde, au mieux c'est un flip et je suis en forme Murlokienne.
b- call , après tout c'est la bulle et le leader va peut etre call aussi et checké jusqu'à la fin pour buster un joueur
c- Shove qui peut, tout dans le groin ! Y a un genre de 43s en face de toutes façons, et on est pas là pour se faire marcher dessus !

4/ Vous vous êtes inscrit par erreur au High Roller à 300 euros sur winamax. Vous pensiez faire un freeroll à 300 miles, c'est un peu ballot. 99 % de votre bankroll est dans ce tournoi, car vous êtes un pauvre. Vous utilisez votre RSA pour jouer au poker. Vous allez devoir vendre un rein pour compenser la perte de ce buy in. Vous êtes la honte de la société, mais telle n'est pas la question. Quel est votre sentiment quand vous voyez le lobby du High Roller s'ouvrir et que 20,000 jetons vous sont donnés, avec Davidi Kitai à votre gauche et Ludo Lacay à votre droite !?

a- Fuck My life ! Au seeeccouurrssssssss je vais me faire défoncer !
b- Bon, on va s'appliquer, et on verra bien.. Surtout ne pas prendre de risques !
c- Génial ! Enfin je vais pouvoir faire un beau tournoi. Davidi qui ?? c'est un fish !

5/ Durant ce High Roller vous avez une décision tendue à prendre. Vous avez relancé sur 50/100 à 225 UTG avec J10s, et êtes payé par un pseudo de degen finlandais. Sur le flop J72rbw vous faites votre cbet à 330 dans un pot de 600, et votre adversaire vous reraise à 880. On fait quoi maintenant

a- Mon kicker est vraiment pourrave, y aura des meilleurs spots en position. Fold
b- Call, on verra bien comment il réagit, j'aviserai sur un deuxième barrel éventuel
c- Très drôle le coup de la relance. Tiens prends ces 1880 dans les dents pour t'apprendre la vie jeune finlandais prétentieux !

6/ Vous avez décidé de call. Pas envie de vous faire marcher dessus si rapidement que ça. La turn est un sympathique valet qui vous donne brelan. Vous checkez, l'adversaire mise 1400 dans un pot de 2600. Voici venu le moment de prendre une décision cruciale ! A vous...

a- Je peux difficilement fold maintenant, je call dans le but de call toute mise(polarisée) river
b- C'est le moment de rentabiliser, je raise à 3100.
c- Je call dans le but de check raise toute mise river.

7/ Nous passons les deux heures de jeu. Mais la situation n'est pas très brillante avec notre tapis de 20 blinds sur 500/1000/ ante100. Un joueur actif qui a 80 blinds relance pour la xième fois à 2200. Vous ouvrez paire de 8 et décidez de 3bet à 5400, vous laissant 15600 derrière. La grosse blind, gros tapis également, 4bet à 12200. Le premier relanceur a passé dans la nano seconde et c'est à vous. A noter que si vous passez il vous restera 15,6 blinds quand la moyenne du tournoi est à 40 blinds. On a perdu la moitié des participants. Bref, on y va ou pas !?

a) J'ai montré une très grosse force, et malgré ça je me fais 4bet par un gars qui n'est même pas engagé dans le coup.. Fold facile
b) Il a peut être AK ou AQ.. Allez je call les 7K, et si le flop est sous la hauteur Dame je shove mes 8000 restants.
c) Pff c'est quoi ce resteal débile. Insta shove chez moi, allons jouer ce flip probable !

8/ Sit and go entre amis. Le premier sortant doit aller plonger dans la piscine, ce qui un 4 février n'est pas super fun. En plus il n'y a pas d'autre lot ! Un looser takes all en quelque sorte !
Bon maintenant vous êtes là et faut assumer..
Après tout personne ne vous avait obligé à accepter ce pari débile !
Un gars est très short, plus que 4 blinds. En plus il déteste le froid ! Sinon tout le monde passe, la parole arrive à la small blind qui shove ses 30 blinds. 30 blinds c'est ce que vous avez de grosse blind, pour accompagner vos deux as rouges. A vous !

a) Situation classique de sat, je fold sans regret. Les as c'est très surfait de toutes façons.
b) Folder serait désavantager le joueur à 4 blinds, une sorte de collusion passive, et ce n'est pas acceptable ! Call ( en allant chercher un pull amphibi)
c) Vu que je ne regarde même pas mes cartes c'est fold facile.

Solutions...

Vous avez un maximum de réponses A... Vous êtes Brduke. Vous êtes capable de vous laissez descendre à 2 blinds, ce qui sera pour vous une zone de confort tout à fait acceptable. Marguerite vous a enseigné les bases du jeu devant une verveine non certifiée conforme par Zara.  Les gens vous méprisent mais vous vous en foutez parce que vous vous êtes encore dans le tournoi alors que les sharks sont au bar lorsque leur 3 barrel bluff n'est pas passé. Bon, suis pas sur que vous preniez un pied d'enfer à jouer, vous être la banque centrale du poker, le coffre fort, il ne peut rien vous arriver. Votre devise : Un bon fold vaut mieux qu'un mauvais call.

Vous avez un maximum de réponses B ...  Vous êtes la cible préférée des bons joueurs. Vous êtes une superbe calling station. Vous jouez vos cartes, et c'est tout! Si vous touchez vous jouez, sinon vous allez voir ailleurs. Evidemment vous ne faites presque jamais le moindre résultat, et le poker c'est que de la chatte. Votre devise : J'étais card dead toute la journée, j'ai jamais rien connecté, c'était injouable. 

Vous avez un maximum de réponses C.. Vous êtes un joueur finlandais agro, rien ne vous fait peur. Coaché par Raoul, seul le groin est votre cible! Freiner, changer de vitesse?? Que néni! Le groin!
Votre devise : TDLG

En fait je crois qu'on passe tous par ces différentes phases selon notre humeur du jour. Bon bien sur Brduke ne deviendra jamais un Nantais ou un JMOptimise, mais ça ne l'empêchera pas de temps en temps de tenter des trucs. Heureusement. Et inversement un joueur capable de spews d'anthologie (suivez mon regard..) va parfois être capable de jouer tight, parce qu'il en a marre de buster sur des moves débiles. Bon ça dure pas très longtemps..
.
Pour terminer deux petits trucs. J'ai déjeuné avec Bruno Vanryb, qui est avec Nicolas Levi et Pedro Canali à l'origine de la création de ranking héro. 
L'idée est vraiment géniale, je vous invite vraiment à aller faire un saut sur le site. En plus j'aime bien les gens qui gravitent autour de ce projet, qui mélange un peu Facebook à Hendon Mob. Un site communautaire sur le poker, qui ne touche pas les 1000 personnes pros, mais les 3 millions d'autres. 
Enfin, je peux remplir mon calendrier à venir :
- Week end du 30 novembre, je serai à Enghein pour jouer le tournoi organisé par Barrière. 50.000 jetons et 570€. Si je bust je jouerai le high roller à 1070€
- Du 5 au 8 décembre je serai à Riga pour l'Unibet Open..

vendredi 8 novembre 2013

Quand D8 rencontre D8!

Tout est parti d'un post sur Facebook ou Julien Jégard (le pokerbastardboy)  relayait l'information, la chaîne D8 recherchait un joueur pour faire un reportage sur les jeux en ligne.
Évidemment le Blacky ne pouvait pas s'empêcher de douter de mon passage dans le journalisme (tant que c'est pas reporter au Mali à la rigueur..), puis de critiquer gratuitement, injustement et sans aucune raison ma coupe de cheveux, mais j'ai donné mon numéro à Julien qui l'a transféré à la chaine.
Et bien sur ce qui devait arrivé arriva, et je vais donc voir débarquer une équipe pour faire une sorte d'interview reportage, ou je devrais donc nager dans mon univers naturel : Les paris sportifs, et le poker.
.
La charmante (en tous les cas à la voix) Léonie de D8 va donc débarquer chez moi avec un caméraman ce soir. Ce qui veut dire que je dois faire un ménage express (Grrr). Ensuite j'essaierai d'être clair dans ce que j'aurai à dire, et surtout d'éviter de tomber dans les pièges habituels.. (Ouais je suis super bon, je me gave je suis un génie, je paye pas d'impôt dessus niark niark... enfin toutes ces conneries que j'imagine une chaîne aimerait bien entendre. En plus il est probable que si je suis ultra positif depuis cet été, sur l'ensemble euh.....)..
Puis à 20h on lancera deux trois mtt.. Ben oui, qui dit Online dit Poker Online. Et il se trouve que D8 a un partenariat avec Winamax. Super, je joue plus sur winamax. Vous vous rappelez que j'offre un ept au premier qui me prend à jouer en cash game online, donc ce sera forcement du tournoi.
Vais quand même essayer de pas faire n'importnawak sur ce que je vais jouer, probablement un tournoi ou deux à 50€.
J'hésite à jouer en parallèle sur Betclic, parce que 99% des joueurs d'ipoker ne savent pas quel est mon pseudo. Ben oui 99% des joueurs ne lisent pas mon blog.. CQFD. Et m'appeler Chloé apporte pas mal d'avantages je trouve. par contre une bonne partie des joueurs de Betclic tomberont sûrement sur l'émission. Et voir que Chloe888 n'est pas aussi sexie que ce qu'ils imaginaient me dérange un peu!!
.
Enfin bon, on verra tout cela ce soir. Ça risque d'être drôle, je vous ferai un compte rendu quand j'en aurai le temps.
.
Au fait j'y gagne quoi? Pas grand chose si ce n'est que..
1- Je vais me marrer ce soir
2- J'espère bien pouvoir caser mon blog! Et je vous dis pas la pub..

Je ne serai pas seul ce soir. Un ami avec qui je joue en coupe de France de bridge demain doit arriver vers 20h30. Parfait, je me sentirai moins seul! En plus il jouera aussi online, ça permettra de faire diversion en cas de move de fish!

PS.. Si ce soir vous voyez Diams Eight sur un tournoi, vous pouvez me saluer, ça montrera à la chaîne qu'être blogueur donne une certaine popularité! En revanche je vous remercie de ne pas m'appeler Fred aux tables de Chloe! 

mardi 22 octobre 2013

Ca s'approche..

Promis, j'abandonne ici le style Patrice Evra qui n'a pas plu à Mama! Et ce que Mama veut..! En plus si je continue elle va m'envoyer à Béthunes. Déjà que certains perfides veulent me transformer en girafe..
Enfin bon..
Avant de vous parler de ce day 2 du tournoi phare d'ipoker, retour sur le day 1.
C'est un tournoi que j'avais déjà joué 3 ou 4 fois. 100€, 320 joueurs en moyenne (cette fois nous serons 314), 20.000 jetons et une structure ultra lente. Vraiment y a de quoi tenter tous les moves que vous voulez, même du 7bet light.
.
Je revenais de Clichy ou j'avais busté, et j'avais pas l'intention de compter les merguez sans réagir. Bref, je perds donc 25% de mon stack d'entrée de jeu sur un move bien moisi. Etre agro fou ça peut marcher mais peut être pas au tout début, les tapis sont ultras profonds, et les joueurs (moi compris) ont tendance à payer au final.
Pas très grave, je flope un brelan, reviens à 20k, commence à grinder, et passe un flip! Yes un flip!
Et a partir de ce moment là, je vais activer un mode sympathique, le mode Jésus, illustré par ces deux magnifiques pochettes de disques pas du tout kitchs..



Bref, c'est un carnage. En gros quand je float ça marche tout le temps, soit je touche ma carte soit l'adversaire abandonne, et en plus j'ai un timing parfait contre un fish : Il relance sur ma big blind et je 3bet assez cher double merguez, il fold. Sur la main d'après il relance encore, et cette fois j'ai les As! Donc évidemment je fais le même sizing, il insta overbet tilt shove! Merci...
.
L'approche de la bulle avant hier soir aura été très bénéfique également, dés qu'un mec l'ouvre il se prend un 3bet dans les dents, et je finis donc à 416.000 pour une moyenne à 130.000. Il reste 46 joueurs.
.
Un premier coup clé arrive assez vite, un gars qui a 98000 de tapis relance à 8000 (2000 4000 500). Je suis au bouton avec Roi Valet de carreau et paye donc. La petite blind paye également, et je chatte un flop magique JJ3 avec deux coeurs. Le gars cbet à 14.000 dans 27.000, et il se prend donc un min raise. Un genre de 2ème degré si vous voulez. Il doit probablement se dire que j'essaie de lui voler le coup, et m'envoie la couscoussière avec paire de 10.
J'atteins les 600.000 quand la moyenne est à 175.000, et suis transféré à une autre table. Au passage je remercie mes railleurs! Mad Thorgal et Carter, mon fidèle Samy par exemple.
A peine arrivé que je reçois les valets UTG. Raise chez moi, call à ma gauche et squeeze all in d'un joueur qui a 100.000. J'isole, mais il montre les dames! Fuck.. Dans la minute suivante je reperds 40.000 contre Chatelain, qui a les As quand j'ai deux merguez. Heureusement qu'il était short.
Bref, le temps se couvre.
Le temps se couvre un peu ! Puis arrive le bluff de Bigblast. Le gars est le seul de la table qui me couvre. J'ouvre AQ et relance donc, il call juste de blind. Flop sympa A93, que je cbet. Bigblast me check raise, mais vu que nous sommes tous les deux énormes je n'ai pas envie de jouer un pot stratosphérique et décide de just call. Après tout je suis battu par A9, mais surtout ultra dominé par brelan de 3. Turn Q assez rassurante, et mon adversaire bet très cher! J'avoue que je commençais à m'inquiéter, mais je ne suis battu désormais que par le brelan de 3. Donc j'ai call, en me disant qu'il serait très difficile pour lui, joueur dont la mise moyenne est de 4€ sur le site!, de me bluffer river. Et comme prévu c'est avec gros soulagement que je l'ai vu checker.. (il avait KJ)
Nous ne sommes plus que 18, et un gars open shove ses 110.000. On m'a prévenu sur Facebook que le mec était un gros reg chattard! M'en fous j'ouvre deux dames! J'isoraise, il ouvre paire de 2, tout va bien jusqu'à la river qui sera un ..&&&ffuc  de 2 !
Ne pas tilter, rester zen!
En fait mon seul moment un peu chaud sera le passage de 18 à 10 left. Je navigue toujours entre 400 et 500.000 jetons, la moyenne est alors à 650.000, et trois gros tapis ont dépassé le million. Dont Bigblast, qui va me relancer sur un coup ultra tendu!
Nous ne sommes plus que 10, donc 5 par table, et tous passent jusqu'à moi de small blind qui raise J10.
Il call, et nous voyons un flop sympa J83. Je fais mon cbet et mon adversaire me sur relance. Je pense que toute sa range est possible, et donc je paye. La turn est une doublette du 3, qui n'a probablement pas changé grand chose. Je check, mon adversaire mise quasiment à la hauteur de mon tapis, et maintenant j'estime que c'est le bonne heure pour sauter! Au bout du time je vais donc shove ma main. le pot fait 950.000, il lui reste 50.000 à payer, mais il va fold sa main! Devait vraiment avoir air de chez air!
.
La table finale va durer un temps fou, mais va bien se passer pour moi. Vais prendre assez vite l'ascendant sur mon voisin de droite, en lui apprenant que Chloe est pas là pour se faire piétiner! Il raise au cut of, je le 3bet avec 53of. Il passe et je montre ma main! Celui là ne m'attaquera plus jamais!
Quelques 3bets, quelques relances, et bien vite je passe chip leader de la table. Le seul problème c'est Nojob, qui joue son premier tournoi sur le site mais qui est clairement très bon. (gros reg de feu Barrière)
Heureusement j'ai la position sur lui.
Un joli métagame va s'installer, et alors que nous ne sommes que 4 nous allons jouer un très gros pot. Il raise, je 3bet comme de temps en temps, et il 4bet. Sauf que cette fois j'ai les Dames. Je pense avoir fait une grosse erreur, car le montant de son 4bet était de 550.000, sur lesquels j'ai envoyé mes 1850.000 jetons. J'aurais du min 5 bet, vu la dynamique et l'adversaire il pouvait craquer et tout envoyer.
Avec Itanis et Nojob nous allons jouer à 3 pendant plus d'une heure. Itanis est short, mais il est absolument increvable. Il passe un 30/70 et un 40/60 contre Nojob, et un 60/40 face à moi. Alors qu'à un moment j'ai 3.700.000 quand mes adversaires se partagent les 2500 000 restants, je pense que la deuxième place est presque sure. Malheureusement la suite va très mal tourner, et ce à cause d'un set up face à Nojob.
Je relance 2.2 blinds  K4 au bouton, il call de blind et nous découvrons un flop AKK. Je vous épargne les détails, mais vu qu'il a K6 en main et que deux petites cartes viendront turn et river, ça va me couter un bon million, reversé à mon adversaire dangereux.
Itanis qui est short shove l'intégralité de ses boutons. Il a 800.000 soit exactement 12 blinds (30.000/60.000), c'est casse burnes (même quand on s'appelle Chloé), parce que je n'ai jamais rien pour caller. Et finalement à force d'être attaqué(e) mon tapis passe à 1.400.000. C'est la que je décide de tenter un 3bet light face à Itanis. Problème, je rate le flop complètement et j'abandonne mon agression, me faisant tomber à 880.000!
Sur la main suivante, alors qu'il ne l'avait jamais fait (normal j'avais des jetons avant..) Nojob shove ses 3 millions sur ma blind. J'ouvre KJ, insta call pour le 60/40. Il montre 97 comme supposé. Mais deux 9 au flop puis un à la turn m'envoient sur la touche.
Bon finalement un assez bon résultat, 3ème pour 3300 euros, même si bien sur chaque palier est assez important. Nojob était clairement un gros client, j'ai plus de regrets par rapport à Itanis, qui à un moment était tombé à 120.000 jetons soit 3 blinds, à 6 joueurs left.
.
J'espère que mon post a plu à Mama!
;)

lundi 21 octobre 2013

Zen comme un Raoul enragé : le TTTT

Attention post en haute teneur en auto-satisfaction. Je tente le mode Patrice Evra!

J'ai renoué avec la Raoul Touch. Vous allez voir, c'est pas triste!
 Un break du jeu en live depuis plus de deux mois, deux mois durant lesquels j'ai d'ailleurs très peu joué online également.
Reprise rapide vendredi soir pour le tournoi à 150€ de Clichy. Je monte une tonne (niveau en face proche du zéro absolu), puis spew une tonne (un mec n'a pas cbet JJ sur 1065, il a bien fait, j'ai essayé de lui arraché derrière avec duo de merguez sur lit de daubes), afin de finalement buster contre un mec qui me reraise fortement sur un board avec deux piques. Je shove en mode Raoulien pour lui casser ses cotes avec ma paire intermédiaire, mais il call quand même et hit. Normal..
Interrogation pokerienne : Pourquoi les fishs donkbettent et reraisent toujours leurs flush draws quand un call serait bien plus inquiétant? Mystère..
.
Samedi je jouais le 300€ deepstack mensuel de Clichy. Tournoi d'une faiblesse absolument monumentale. A ma table un jeune joueur qui faisait de la pub pour Europoker joue pas mal. Deux femmes totalement nulles et ultra lisibles. deux mecs à ma droite (siège 2-3) à l'égo démesuré contre qui il faudra overbet les nuts et surtout ne pas chercher à bluffer. Olivier Dahan (qui avait ship le 400 de cadet quand j'avais fait 3ème il y a 2 ans) également à la table. Un joueur dangereux au siège 1.
Bon autant quand je joue à une table de wpt ou ept je vois clairement qu'il y a des joueurs plus forts que moi, autant là, excepté le siège 1, Olivier et le jeune, c'est d'une faiblesse ahurissante.
Durant 1h30 je ne bouge pas. Aucune main jouable, et je suis plus occupé à suivre les matchs de foot sur lesquels j'ai des paris en cours..
Puis Raoul me demande de passer la seconde. Donc c'est parti.
Limp comme toujours des deux nuls à l'égo démesuré, je raise pour isoler 94 de pique, les deux payent.
Flop 987, y a pire, je cbet, payé par les deux. Turn 9! Miam. Et là le premier joueur donkbet. Vu le profile il m'aurait checkraisé avec quinte ou brelan flopé, donc je suis archi devant. Je sais qu'il va m'envoyer une praline river donc je call juste, et lui reprendrai une tonne river.
Une des joueuses nulles relance, et je paye avec 106s. L'idée c'est de l'outplay si le board est dangereux.
Je vous passe les détails du coup mais je finis par gagner en hitant un 6 et en payant une mise turn du jeune qui était dans le coup, et pendant que j'empile les jetons je remarque qu'elle dit au jeune qui est son voisin un genre de " Pffffff 10 6 t'as vu avec quoi il a payé"..
Oui ma bonne dame, mais vous eussiez été Phil Ivey j'aurais pas payé!

Le petit jeune relance, et je trouve AQ au bouton. Je ne le sais pas encore, mais ce sera ma deuxième meilleure main de la journée. Je décide de just call, et le laisserai miser tranquillement sur un board hauteur Q. Sur ses checks turn et river évidemment je value, notamment une tonne river en overbet qu'il insta call.
Sa voisine qui ne comprend rien à ce jeu lui explique qu'il ne devait pas caller river..

Bon vous allez penser que je lui en veux à celle là, c'est en fait qu'en plus d'être nulle elle est conne, comme en témoigne sa sortie. Elle a 14.000 et raise utg pour 1400. De blind j'ouvre les As! Ouaouuu! Vu que depuis 1 heure je passe mon temps à relancer des merguez, le timing est bon. J'ai d'ailleurs 70.000 devant moi pour une moyenne à 25.000 . D'ailleurs c'est incroyable le nombre de coups de 4-5 blinds que les gars m'ont laissé. Un simple cbet au flop a toujours suffit, même sur un board J109 quand j'avais 42 en main, alors que je me disais quand même que là le cbet était pas obligé!
Bref je raise évidemment à 3000 , et elle paye se laissant un genre de 10.000 derrière. Vous admirerez sa ligne au passage. Flop 833 très bon, il n'y a aucun 3 dans sa range, je cbet à 3500 dans 6000 et elle insta shove. J'imagine qu'elle a un genre de 10 10, mais pas du tout elle a 88 pour full flopé! Et là bing l'As turn, et elle se met à littéralement insulter le croupier, lui parler comme s'il l'avait fait exprès.
.
Je reprends donc de plus belle mes relances, et juste avant la pause repas je suis probable ship leader avec 110.000 pour une moyenne à 40.000. Sauf que je relance paire de 6 à 1.600 jetons (alors qu'il est vrai que je faisais 1400 jusque là, j'avoue avoir pris les jetons un peu au pif devant moi.. le problème de relancer trop de mains!), et que le jeune me 3bet violemment à 5200! Il lui reste 20k derrière, mais je sais qu'il m'a 3bet light parce qu'il en a plus que marre de me voir relancer. Du coup Raoul me dit de tout lui mettre dans le groin, je suis assez d'accord sur le fond, et place une belle pile de jetons de 5000 sur la table! Take that in the tronche! (TTTT)
Il est pas content, et finit par call en disant que j'ai une petite paire (bien vu). A10 chez lui, je perds évidemment le flip et retombe à 85.000. Pas rancunier je vais manger avec lui, Greg Ravise, un joueur dont je ne connais pas le nom et Julie Monsacré. Il me dira que vu que je faisais toujours 1400, il avait pensé que 1600 montrait une paire que je voulais protéger, mais que de toutes façons il en pouvait plus de mes relances!
.
Il y aura deux coups assez marrants par la suite avec lui.
Sur le premier je relance 86 de carreau et il me 3bet, je décide de fold parce que je veux pas jouer cette bouse hors de position. Il me montre un 2! Ok... wait...
Un gars relance à 2500 en position intermédiaire, payé à ma droite. J'ouvre une bombe 94 de coeur, et décide de 3 bet à 9200. Ce qui est important c'est qu'un gars à gauche commence à prendre un temps phénoménal avant de passer à regret. Les deux joueurs dans le coup passent vite, et alors que j'ai encore mes deux cartes le mec me dit qu'il a jeter AQ, est ce qu'il a bien fait!.? Du coup je lui montre mon 94 et tout le monde se marre bien..
J'ai 120.000, et vu les bouses que je me tape je sais pas trop comment c'est possible, quand le chip leader de la table relance. Le jeune paye, et ça arrive à moi avec un splendide 65 de coeur. Bref, gros 3bet chez moi, et là le même gars qui a jeté AQ s'arrête, me demande si j'ai encore 94. Je sens qu'il va payer, faut faire quelque chose!
"Attends, y a le chip leader qui raise UTG, payé par l'utg+1, comment veux tu que j'ai 94 sur ce coup là???"
Bref un peu d'intox, il finit par jeter. L'utg également, je vois bien que le jeune est TRES suspicieux mais il finit par jeter. Vu qu'il m'avait montré son 2 je lui montre un 5, faut pas déconner. (je lui dirai à la pause avoir 5-5, manque de bol c'est la main qu'il me dit avoir!)
.
Je suis changé de table, et la suite ininterrompue de merguez va se poursuivre. A un moment le gars qui mangeait au restau avec nous raise, et Elsa, une joueuse que l'on voit des fois sur le circuit, paye. Je squeeze derrière avec 93 de pique, et curieusement elle décide de payer. Flop A105 tout rouge, on est bien. Je place un premier barrel, et elle finit par passer après longue hésitation..
La suite de la soirée je suis obligé de me calmer, trop d'actions et des jeux trop pourris pour faire des moves. 93s c'est pas beau mais au moins c'est suited..
.
Dimanche nous reprenons à 37 joueurs sur les 215. Je suis partagé. Content d'être là, mais je me dis qu'avec un peu de jeu j'aurais eu une tonne, c'est assez gavant..
Les niveaux font une heure, j'ai 95.000 pour une moyenne à 116.000, donc pas vraiment d'inquiétude.
Je vais tenter un raise en fin de parole avec deux merguez suited, mais je me fais 3bet et préfère attendre un meilleur spot. Me dis qu'une main finira bien par arriver, après tout on joue depuis 12h30 effectives.
Sur 2000/4000/ante 500 un joueur qui a 60.000 open shove en milieu de parole. Il a 12 blinds, sa range est assez large, et lorsque de grosse blind j'ouvre une paire de 10 j'ai du mal à y croire! UNE PAIRE!!! Je danse le youcoulala, je paye debout sur la table. Il montre paire de 5, je suis pas mal surtout que mon adversaire de gauche a jeté un 5! Flop sans histoire, As turn, et 5 river. Merci d'être venu.. (mes 6 blinds partiront sur le premier 40/60 venu)
.
Un peu d'autosatisfaction a la Patrice Evra : Sur les tournois pros j'ai probablement pas le niveau des meilleurs, mais sur ces tournois là, si j'étais pas noir charbon....
.
Je rentre chez moi après être allé au ciné et joue les 3 tournois important du dimanche en late reg. Le main event de winamax, qui est d'une nullité sans nom, le sunday de PS ou ça joue bien, et le big prime d'ipoker, niveau assez faible également. Sur PS au bout de 3heures de jeu je touche les rois, un mec paye mon 4bet avec QJ, il a raison puisque le flop sera QQ8 et que je lacherai pas.
Sur Wina je perds sur un 60/40, mais j'étais pas obligé de le prendre.
Sur le ipoker : Réussite insolente et relances permanentes, une boucherie. J'ai du jouer 50/40/20. Je crois que mon doigt était collé à la touche raise.
Nous reprendrons à 20h20 sur 2000/4000, j'ai donc plus de 100 blinds, et plus de 3 fois la moyenne..
ALLLLLEEZZZ!!

mercredi 9 octobre 2013

Empereur, un job qui me plairait bien!

Ah.. l'empire contre-attaque.. Quel kiff ce film..
Il devrait être obligatoire à l'école, dès 8 ans! C'est vrai quoi, il y a une liste de films que les gamins devraient tous avoir vus
L'empire contre-attaque
Le corniaud
I comme Icare
..
On peut dire que cette liste est pour le moins diverse et avariée.
Bref, revenons à nos moutons. Je ne joue plus à ce jeu depuis un mois, vu que ça ne sert pas à grand chose. Mais à force de voir les posts sur Fessebook de manub ou Romain Destouche qui collectionnent les succès sur les tournois "La révolution" sur Winamax, ça m'a donné envie de tenter ma chance.
Pour rappel, vous pouvez rentrer à 5 stades de qualifs différents, ou alors directement en finale (215€). Le vainqueur du tournoi a le droit de défier l'empereur le lendemain, empereur qui encaisse 1000€ chaque jour de son règne!
Sympathique donc
Bref, hier j'ai décidé de jouer ce tournoi (bon j'ai zapé les 5 phases de qualif, vraiment pas le temps, pas l'envie..), pour voir ce que ça donnerait. Évidemment c'est full reg, et nous n'étions que 20 joueurs pour 4 itm, mais seule la première place importait vraiment. Parallèlement je m'inscris sur Betclic au 50€ de 20h et au 15 rebuy que je crois avoir déjà gagné presque deux fois! Le 50 sera vite expédié en 1 main, un mec open 3bet préflop ses 250 blinds sur une ouverture de l'utg à 2blinds!, j'ai paire de 9, appuie sur call avant de voir qu'il s'agit bien d'une mise à tapis! Papoter sur FB fait parfois faire des calls étranges.. 
Le 15 rebuy se passera bien, je vais monter une tonne, avant de subir ce qui me fait ultra tilter sur Betclic : une impossibilité de me reconecter à la room suite à une déco!

Bref de 100.000 à 10 places de la bulle, je parviendrai à revenir 35 minutes plus tard délesté de 35.000 jetons, et surtout n'ayant pas pu profiter du tout de la bulle. Au final je prendrai la 10ème place sur 140 pour un gain me remboursant la soirée, mais avec une envie de meurtre! Sur le coup j'avais envie de résilier mon compte, j'y réfléchis.. J'aime bien jouer sur le réseau i poker parce que les fields y sont raisonnables et plus faibles qu'ailleurs, mais si ça plante à chaque fois, c'est impossible.
Bref, je joue donc mon tournoi Révolution, et emporté par Raoul je vais chatter deux fois durant les 2h30
nécessaires pour atteindre la table finale.
Bref la première fois nous sommes dans un pot 4bet ou j'ai AK face au chipleader. Sur un baby flop je vais overbet shove. En fait j'allais faire un cbet classique, mais Raoul (relaché par Busty durant les vacances) a hurlé "Mais mets lui tout dans la tête, ça lui apprendra à avoir des jetons!" C'est vrai que vu sous cet angle là c'était assez tentant.
Le résultat est assez sympathique, mon adversaire au bout du time finit par payer avec une paire de dames (lol! je pensais faire fold les 8 moi!), et je vais faire quinte sur un board final 23457 avec mon As! (voir à la fin)
..
Un peu plus tard, face à un short, je vais jouer à fond un tirage trèfle plus top paire qui hitera sa flush à la river.  Un bon jeu de chatte ( voir à la fin)..
.
Je vais monter à 100.000 jetons pour une moyenne à 37k, et suis alors leader du tournoi à 12 left. Mais ça va vraiment se corser. Le niveau est vraiment bon, je ne touche rien durant une grosse heure, et à chaque fois que je tente quelque chose je me prends une valise dans la tête.
C'est donc en mode profile bas que j'attaquerai la table finale.
Arrivé à 4 left, va se jouer ce coup inévitable, qui malheureusement ne passera pas..
A noter que je suis très fan du play de mon adversaire, qui me prouve ce que je savais déjà avant ce coup, le mec joue très bien.

. Sur ce genre de coups, pas mal de joueurs faibles auraient foldé sur mon shove. Le 3 (ou ici4) bet fold dans les phases tardives de tournois est de loin le play le plus désastreux pour un joueur. Ici je raise au cut of, ce qui sera souvent le cas en 4handed. Le bouton raise, je dirais que c'est assez standard vu que je peux avoir des mains moyennes. Le spot est donc très bon vu de la petite blind pour reraise.
- Soit on fold et il est finalement bien content d'avoir récupéré l'argent mort
- Soit on 5 bet et a ce moment là, mais il faudra faire le call pour la raison suivante : Les moves des joueurs 1 2 et même 3 étant assez normaux dans une partie agro, le relanceur initial pourra shove des mains très marginales comme par exemple 76s dans ce cas là.
Je prends un genre de 320€+ un ticket à 215€ pour renouveler l'expérience, mais je pense que je vais tout de même dans le futur passer par le stade 4 à 80€ des qualifications.
.
J'ai trouvé le niveau de cette finale Révolution vraiment élevé (bon faut dire qu'étant card dead ça rendait pas les choses simples), ce fut un plaisir à jouer. J'ai finalement eu deux fois AK dans les 4 dernières mains, la dernière m'étant fatale.
.
Pour ceux qui en ont envie, je vous mets ensuite la douzaine de  mains qui ont déplacé plus de 5 blinds durant ce tournoi. Certains moves sont pas forcément bons, c'est du à l'état du moment.. Ils sont même parfois lamentables. Pour ceux qui se demandent pourquoi je paye parfois des 3bet avec des suited connectors, je vous dirai que souvent j'ai fold des mains injouables que j'avais relancé avant (genre A6 par exemple), mais que j'allais quand même pas toujours folder. Et 4bet pour fold sur un 5 bet, j'aime pas!