lundi 18 juillet 2016

Tournoi 150€ du CCM en mode ZEN!

Après mon giga spew du Dreamstack, je m'étais promis juré pour ce tournoi du vendredi soir ( et table finale le dimanche) de rester sage, quoi qu'il advienne. J'avais dealé à 2 le mois dernier pour 3800€, et étais bien décidé à aller à nouveau loin.
Déjà une bonne chose, ma table est vraiment très mauvaise. Bon vous me direz qu'au début du tournoi à Clichy elles le sont souvent toutes, mais là j'ai quand même du très lourd. Les gars ne font que limper, quand ils relancent c'est le maxi over bet, bref pas trop difficile à jouer. Nous serons 151 inscrits, et 15.000 jetons au départ.  Je vous promets un récit marqué par des lignes de jeux magnifiques..

2 premiers niveaux ou il ne se passe pas grand chose, quand arrive enfin le premier gros coup pour moi. Il faut dire que niveau merguez je tenais la route, mais j'ai promis de ne pas tilter. Olivier Dahan limpe à 200, un autre également, un bon joueur au cut of relance à 800 payé par le bouton à ma droite. J'ouvre alors deux Rois! 2300 chez moi, Tapis chez Dahan a qui il ne restait plus que 6000 suite à un 4 bet light mal tombé, et je remporte le coup face à AK.
C'est un jeune, bon d'ailleurs, qui va faire les frais de la faiblesse de la table. Un gars d'une cinquantaine d'années limpe, il est suivi par une nuée de calleurs, et le bon joueur qui ouvre AsRoi place une grosse praline à 1200. Notre cinquantenaire qui a un tapis déjà tombé à 8000 (ben oui, le limp call fold sur toutes les mains ça coute cher) va payer les 1200 avec A3of, va payer le cbet à 2500 sur un board pourtant ou il aura miss complet, et va payer la mise de son adversaire à Tapis sur le turn. Il faut dire que le tableau D265 donne vraiment envie d'y aller! Un 4 river bien joué, le bon joueur, qui doit avoir 20 ans est en train de tilter grave mais c'est pas fini. Limpe à 200 du cinquantenaire puis de la grosse blind. Notre ami shove en méga over bet de blind  pour les 4500 qu'il lui reste une paire de valets, il est payé par 109s! (ben oui, quand on est engagé de 1 blind on est plus à 23 blinds près), et vu que le flop sera 876, je vous laisse imaginer la gueule du jeune qui était déjà bien saoulé!
.
Quant à moi j'ai monté progressivement quelques pions, il faut dire que c'est pas compliqué à jouer. S'ils checkent je mise. Le plan est simple et il marche, donc tout va bien. Et puis pour être honnête j'ai relancé 87s, me suis fait payer par un mec qui avait un As et qui a décidé de miser turn et river quand j'avais fait brelan de 7 sur un board A9772.
 Je vais prendre mon premier gros risque contre l'unique très bon joueur de la table, mais je l'ai ciblé lui pour deux raisons.. 1 c'est le seul qui pouvait croire l'histoire que j'allais lui raconter, et 2 il passait son temps à isoler les limpeurs.
 Deux limpeurs à 300, le gars fait 900, je fais 2300 avec A8of (j'ai quand même un bloqueur), et là à ma grande surprise le gars d'une cinquantaine d'années paye! Sachant qu'il est retombé à peu près à 11.000 malgré son coup de chatte initial. Je sens bien que le bon joueur me regarde de façon suspicieuse, mais il paie.
Regard du jeune qui me suspecte largement d'être en carnaval
Flop J72 ce qui est pas mal, et je poursuis mon agression en misant 3500. Le gars de 50/55 piges passe ( chez n'importe qui le call aurait montré une force énorme, mais lui c'est juste qu'il est nul, donc j'en ai pas tenu compte) mais le jeune paye. En revanche, sur une turn insignifiante, je miserai 10.000 qui le feront heureusement partir.
.
J'arrive à une nouvelle table, j'ai plein de jetons devant moi, ça impressionne toujours, mais mes adversaires vont être surpris de me voir jouer 0 coup en 30 minutes ( vous savez, une histoire de merguezophite aigüe). Du coup je vais pouvoir gagner un gros coup grâce à cet investissement en crédibilité. J'open UTG avec une main qui vaut ce qu'elle vaut, A3suited. Un gars à ma gauche me paye, ainsi que mon voisin de droite qui est donc de blind. Flop Q103 qui me donne donc une paire, je fais quand même mon cbet bien que ce flop ait touché leur range, et je serai payé à ma droite par la blind. Nous checkons un 5 turn, mais c'est une carte très intéressante qui arrive, un Valet. Mon adversaire mise la river, je lui mets donc une énorme secousse histoire de représenter AK, et ça marche puisqu'il fold QJ face up. Du coup je montre un 3, on est joueur.
.
Nouvelle table un peu plus tard, mon tapis a toujours monté tranquillement et quand la moyenne est à 50K j'ai 110 devant moi. Et là je m'épate, je vais résister à toutes les possibilités de spew débiles qui viennent à moi! La main typique quand un gars au bouton relance sur ma blind. Flop 457. Je check, il fait son Cbet et j'ai fold J9. Vous pouvez être sur qu'un flop pareil j'aurais quasi toujours check raisé avant. Il y a 18 places payées, et à 25 left je reçois les As, mais je vais prendre une option qui là n'était pas la bonne. Nous sommes 8 à table, le joueur UTG+2 open à 6500 sur 1500/3000/300, et j'ai just call, entraînant  la grosse blind avec nous. Flop déguelassissime, J109, mais mes adversaires folderont sur ma mise assez chère. Le relanceur m'a dit avoir AsRoi, j'aurais donc du relancer préflop.
Bien sur comme toujours je refuse le deal qui ne permettrait pas de profiter de la bulle, du coup comme d'hab je passe pour le connard de service, et en plus je n'en profite même pas car à ma droite un bon joueur qui a une tonne relance évidemment pas mal de coup. J'apprendrai le dimanche qu'il est le frère de Guillaume de la Gorce.
.
Le temps passe, la bulle passe, et la dernière heure est assez difficile puisque je vais me contenter de 2 resteals en position. Arrivé à 9 left nous sommes donc priés de revenir le dimanche à 20 heures. J'ai alors 147.000 jetons, la preuve.. :

La table finale commence bien puisque le CCM nous offre à boire! Sympa! Certains prennent un whisky, j'opte pour une boisson d'homme : un jus d'abricot.
Au siège 1 un gars un peu plus vieux que moi, ça arrive, ensuite un gars de mon age, puis Andrew, un régulier bien connu de l'ACF, puis le siège 5 qui a 450.000 jetons mais qui ne vient pas!, tant mieux le gars faisait assez n'importe quoi en demi finale mais n'avait vraiment pas peur d'envoyer ou de payer light, puis un joueur turc dénomé Erke ( et qui parle très bien français même s'il transforme les stack en steak, ce qui finalement est assez la même chose!) et qui bosse dans cette boite là : ici, boite vous permettra d'augmenter votre notoriété si j'ai bien compris! Puis un gars sympa, Romain me semble t'il, puis le frère de Guillaume de la Gorce, Ambroise, que le turc a appelé Ambroise de la grosse, ça m'a bien plu! Vu que j'en suis aux sites internet la carte de visite d'Ambroise donne le site recohero , site qui permet de mettre en relations starts up et consommateurs. Je fais bien le vrp non?

Le départ est idéal pour moi. Ambroise relance à 30K, j'ouvre A10 et lui envoie donc mes 140.000 dans les dents. Puis surtout une quinzaine de minutes plus tard sur ma grosse blind, c'est Erke le turc qui open à 30K. Payé à ma droite par Ambroise et j'ai la chance de découvrir deux valets. Au moins c'est facile, il y a 75K au milieu et je peux donc faire tapis tranquillement. Mon adversaire me paye, il montre AsRoi, et je vais avoir la chance à laquelle je ne suis plus trop habitué de passer ce flip! Yes papa!
Pas de chance pour mon adversaire, puisque je vais lui reprendre encore un coup énorme. Il relance à 40K sur 10K/20K/3K, et à nouveau Ambroise paye à ma droite. 120K chez moi qui ait trouvé un sympathique AsDame! Call chez mon adversaire mais il abandonnera sur un flop As high.
Du coup là alors qu'on joue depuis 45 minutes mon tapis est beaucoup plus imposant! Il faut dire qu'avoir du jeu et passer un flip c'est quand même bien plus reposant..


.
Je vais laisser 220K à Romain, qui va bien jouer son coup. Il relance sur ma grosse blind à 40K, payé à ma droite par le pauvre Ambroise qui s'est toujours fait squeezer derrière, quand j'ouvre une paire de 8 de grosse blind. Je préfère me retrouver avec 1 seul (voir 0!) adversaire et donc j'envoie 110K, que Romain paye. Flop D53 avec deux carreaux, mais ma mise à 110K va être relancée à Tapis après une bonne minute de réflexion. 330K en tout, je préfère passer et attendre un coup plus simple, car le fait qu'il y ait alors un short plus le joueur absent me fait penser que mon adversaire est forcément fort. Il montrera As Valet! Grrr
.
Avec 1h30 de retard le siège 5 arrive, ses 450000 sont devenus 130.000 et le pauvre va se heurter à deux as turcs! Nous sommes alors 4, et pas vraiment envie de jouer.. Il faut dire que sur des blinds 15000/30000 nous avons tous entre 15 ( Ambroise et moi) et 22 blinds donc ça risque d'être assez hazardeux.
Le deal est donc accepté, 3500 chez Romain, 3300 chez Erke, 2980 chez moi et 2930 chez Ambroise.
Moi, Romain, Erke et Ambroise

Prochain tournoi peut être ce week end à Lille pour les FPS ( EDIT.. C'est impossible car il faudrait que je sois à Lille avant 16h, difficile quand on quitte le taf à 18h à Paris!).
 Puis le week end d'après le TPS de Divonne, organisé par Apo, donc 50.000 jetons et une structure magnifique. Je suis vraiment un boulet je croyais que Divonne était le week end du 25 et j'avais déjà pris mes billets de train pour rejoindre Lyon.
Bon la conclusion de tout cela en tous les cas est bonne, je n'ai pas spew, donc je suis content!


lundi 11 juillet 2016

Le maître du spew

Durant les derniers jours, le CCM organisait un festival estival sympathique. J'avais pu déjà jouer le 300 euros en deux fois. Première fois je monte une tonne grâce à de bonnes rencontres avant de tout lacher par petits bouts, pour venir perdre dans le jeu du "quiqualaplusgrosse" contre mon adversaire. Il avait la plus grosse.

Un truc marrant quand même, à notre table arrive une joueuse blonde qui dit qu'elle a des couilles (c'est classe), ce à quoi un gars lui répond, (je pense qu'il voulait la draguer mais bon.. ) "franchement vous êtes plus belle qu'un travelo"!
ça fait toujours plaisir..

Bref moi je buste comme une grosse merde, je me réinscris le lendemain et suis victime d'un move d'un déb génie : Un vieux open shove UTG un peu plus que 20 blinds!, je call avec les As, mais il a mieux puisqu'il a les 2.  Très belle ligne de jeu, rien à dire!
.
Ce week end c'était le 500 dreamstack, vraiment un tournoi splendide, énormes félicitations au CCM qui franchement compense de façon magistrale l'absence d'endroits pour jouer à Paris.
25000 (beaux) jetons, la preuve ici :
Un tournoi qui démarre bien mal puisqu'à la première pause je n'ai plus que 16.000, la faute à un de mes leaks habituels : payer les 3 bets avec des mains comme 108s et du coup me retrouver dans des spots compliqués. Un coup ou par contre je vais call en position avec A10s et call flop puis turn mais finalement coucher sur une grosse praline river sur un board finale AJ663.
.
Bref c'est pas le Pérou mais je vais enfin toucher une vraie main, les Rois, et évidemment vu mon image déplorable je vais reprendre tout ce que j'avais perdu, mon adversaire payant 3 barrels sur QV765.
.
Mon tournoi va enfin se lancer grâce à un joueur au style Mammouthiesque. j'open paire de 8 à 1100 ( 250/500), un gars paye et un autre qui vient d'arriver squeeze de blind à 3000. Je paye ainsi que le relanceur initial. Flop 872 on est pas mal mais il y a deux carreaux.
En plus je check, check derrière moi et là carrément 10.000 au milieu chez mon adversaire qui a donc mis déjà la moitié de son tapis au milieu. Je lui mets tout dans le groin histoire de lui apprendre à rester mesurer dans ses relances, il paye avec 1010 et je passe la barre des 45.000.
.
Je vais même grinder un peu, avant d'avoir un premier coup désastreux que j'aurais largement pu atténuer.
Mon voisin open, je le 3bet avec As Roi, et vais mettre deux barrels assez chers sur un petit board. Une Dame tombe à la river, il check, et étant sur qu'il a un genre de 99 1010 ou JJ, je vais tenter l'arrachage en faisant Tapis en net overbet. J'imagine que c'est ce que je ferais en value avec les Roi ou les As.
Il va tanker 1 minute, puis annoncer qu'il est surement derrière mais qu'il a envie de rentrer chez lui! et qu'il paye. ( avec JJ )
Retour à la case 30.000 jetons.. Nice spew.
.
Le temps passe, après 7 niveaux de 45 minutes nous passons aux niveaux d'une heure.
Fin du 8ème, pause repas, j'ai 45.000 , mais la structure est tellement belle que cela représente tout de même 30 blinds alors que les gens à la moyenne en ont 40.
Deux niveaux ou je me maintiens, ça fait deux heures de passées, et je vais avoir un rush absolument invraisemblable en 5 minutes.
J'ai alors 70K quand la moyenne est à 62K, tout va donc bien, et il va me passer une idée débile dans la tête, comme ça m'arrive beaucoup trop souvent! Un gars qui a 140K environ open à 2700 sur ma blind depuis le cut of, et je le 3bet donc à 8000, qu'il paye. J'ai 108 de coeur, je sais toujours pas pourquoi j'ai 3bet. En tous les cas le flop est 752, mon adversaire paye assez vite les 9.000 que je lui demande. Doublette du 5 à la turn, et j'envoie donc 25.000 au milieu. Je suis en train de me demander ce que je vais faire s'il call, est ce que je vais spew totalement en shovant la river, mais il passe sa main.
J'ai alors 90K, je prends un coup de 10K grâce à un gars qui n'a pas vu que j'ai relancé, et qui a annoncé relance du bouton pour voler les blinds! Du coup on l'oblige à faire un min raise, j'en profite pour lui envoyer une tonne de jetons bleus dans les miches et il passe.
Puis, main suivante, l'utg open, et je paye avec J9s en position.
Flop Q104. La blind check, le relanceur initial aussi, je décide de juste checker aussi. Pas envie de me faire check raise, ce qui me couterait probablement une carte si je ne touche pas au turn.
Turn 8 on est bien!
La small blind check, l'UTG bet 5K dans 15K, je sur relance à 16K qu'il call.
Turn 3  qui ne change rien, je suis toujours max, et après son check je peux value tranquillement à 20K. Si mon adversaire paye je vais passer à 120K, mais il va se passer quelque chose d'inattendu, mon adversaire va me relancer à 54.000! Bon ben tapis chez moi, 87K en tout, payé par QQ slowplayé au flop ( ce qui n'aurait pas changé grand chose), et je me retrouve alors avec en gros 220.000 jetons, quand la moyenne est donc à 62.000!
Bon, mon cher Fred, que diriez vous de serrer un peu le jeu et de ne jouer que des grosses mains?
Oh ben non, c'est pas drôle, j'ai plein belles piles de jetons de 5.000 à dilapider quand même moi..
.
D'abord un coup ou je peux pas grand chose. Une relance préflop à 4500 payé une fois, un squeeze à droite à 13000 et j'ouvre AKs! Le mec à ma droite n'a que 70K, à la rigueur je peux go broke avec lui; mais le relanceur initial a plus de 100K, donc j'ai décidé de call, ce qui au passage montre une force assez énorme. Flop sans trèfle D105 mais mon adversaire mise seulement 10K. Dur de passer donc je paye, si ça se trouve il a un genre de 88 ou 99 et il devrait abandonner. Mais sur une river insignifiante il mise 25.000 et j'abandonne.
 Le gars que j'avais 3bet avec 108s limpe seulement. ( j'imagine qu'il a pas envie de s'envoyer en l'air contre moi vu qu'il a le double de l'average et moi le triple), quand je suis donc de blind. Ironie de l'histoire j'ai à nouveau 108! ( les blinds sont à 1000 2000 ante 200)
Nous sommes 3 et le flop vient tout à carreau 1052. La small blind check, je mise 5000 en protection, callé par le cut of. Turn As de pique qui ne change rien, je mise 7000 et il me relance à 15000. Je commence à me faire un film : Il a jamais d'As puisqu'il n'a pas relancé au bouton, donc je paye. doublette de l'As river, je check et mon adversaire envoie un pruneau de 40.000 jetons au milieu.
Même si ma lecture me dit de call, je dois absolument fold ce coup là, pour la simple bonne raison que perdre le coup me ferait retomber à 130K, ce qui serait toujours gros mais décevant, alors que gagner le coup me fera passer chip leader du tournoi, mais n'aura aucune incidence sur la façon de jouer les coups suivants. Bref je fais la connerie de payer, mon adversaire montre K2 de carreau et je perds le coup!
.
L'heure qui va arriver va être une longue litanie de pertes. A aucun moment je ne vais chercher à la stoper, et c'est là que je m'en veux. 3/4 fois je relance des merguez, ne connecte absolument pas, et ne parviens pas à arracher le coup. Ma seule main est un AQ, mais mon adversaire a payé ma relance avec 65s et touche un 5 au flop qu'il ne lachera pas. Bref je vais avoir une heure terrible et passer progressivement de 130 à 80K.
Arrive la dernière main de la journée. Nous sommes 65 survivants sur 389, la moyenne est à 130K, mais sur des blinds 1200/2400 il n'y a aucune urgence. Sauf quand on est un âne et qu'on veut absolument gagner le dernier coup. Pourquoi? je ne sais pas.
Ce qui est sur c'est que je suis au bouton, j'open A6. Un payeur, et un flop déguelasse K109 que je peux éventuellement checker, mais je préfère open. Je suis payé, un 5 tombe et mon adversaire check. Là je dois clairement give up mais j'en remets une couche et me fais payer à nouveau. Doublette du 10, plus aucune lucidité chez moi, et j'envoie en total carnaval une salve finale de 40.000 jetons que mon adversaire va caller très vite avec K4. (!??)
Du très grand n'importe quoi!
Je suis revenu en coup de vent le dimanche pour jeter mes dernières blinds à la première occasion. Offrande accéptée par Stéphane Benadiba, qui au passage est toujours en course à 10 left.

Bref vous l'aurez compris, je ne suis pas du tout satisfait de mon jeu, surtout d'une sorte de non lucidité qui ne devrait plus arriver. Alors c'est sur que jouer de 14h30 à 2 heures n'est pas simple, mais si les autres y arrivent...





lundi 20 juin 2016

Un deepstack en deux temps au CCM

Ceci est le 725ème post sur ce blog! Alors vous m'excusez si peut être j'ai déjà utilisé cette affiche là!
.
Vendredi je suis allé jouer le 150€ deepstack du CCM. J'y étais déjà allé il y a 15 jours et avais terminé vers 1 heure du matin à une dizaine de places de l'argent après avoir été totalement card dead.
Avant tout je souhaite féliciter le CCM qui a changé sa jetonnerie. Finis les immondissimes jetons qui étaient tellement déguelasses qu'on ne pouvait parfois plus lire les chiffres inscrits dessus. Les nouveaux sont magnifiques, rien à dire!
15.000 jetons au départ, des rounds de 30 minutes et 130 joueurs inscrits pour 15 payés.
Durant la première heure j'essaie de jouer des petits coups avec des mains que l'on appellera gentiment spéculatives, ( traduisez de la bouse intersidérale), mais c'est lorsque je vais toucher mon premier monstre que le tournoi va bien se décanter. J'ouvre les Rois UTG et mon bet est callé deux fois.
Flop D107, mon cbet est payé par le joueur hors de position de blind. Un 8 pas très rassurant au turn, il check, mais je décide de prendre de la value contre une main comme QJ et du coup je mets un barrel assez cher. Call plutôt rapide chez mon adversaire, et là une river vomitive arrive, un valet!
Bref nous avons sur la table DV1087, tout va très bien.
Mon adversaire prend une énorme pile de jetons et open 3400 dans 2500!
On rembobine le film.. Il n'a pas AK, on est bien d'accord. Il sait que je n'ai probablement pas AK non plus puisque j'aurais souvent check la turn. Il y a très peu de 9 dans ma range, pour ne pas dire aucun, et donc il peut miser en bluff assez souvent. Le problème, c'est que selon moi il n'y a aucun 9 dans sa range également, à part une main comme J9 ou Q9. Mais alors pourquoi value si cher?
Bref je décide de payer, mon adversaire muck instantanément!
Ensuite vous connaissez le désert de Gobi?
Désert de Gobi, Mongolie
Eh ben c'est simple, il pousse autant d'arbres dans le désert de Gobi que de cartes intéressantes données par les croupiers successifs. Je vais donc folder sans discontinuer jusqu'à minuit, poster un message sur Facebook pour demander un démaraboutage parce que c'est mathématiquement impossible, quand enfin le coup de pouce va arriver.
Un mec open au bouton, payé à ma droite, et j'ouvre une main extraordinaire, KQs.
Boom tout dans le groin, payé par paire de 10 et je passe le flip.
Bon le problème il est vrai c'est que je n'avais que 8 blinds..
Un peu plus tard j'ouvre deux rois! OOOUUUAAAOOUUUUUUU!!!!!
En plus je suis payé à ma gauche, et un gars qui a un peu plus que moi ( ce qui doit être le cas de 90% des joueurs du tournoi) fait directement ALL IN avec paire de Dames en main! YES PAPA j'ai alors dans les 23/24 blinds, i'm the kinnggg offff the worlddddd...
.
A partir de ce moment il devient donc possible de rejouer au poker. Donc raise des spots évidents sans avoir peur de se faire relancer, et c'est quand même plus simple.
Le temps passe, les éliminations se succèdent, et vers 2 heures30 du matin la bulle éclate, alors que je suis à peine à la moyenne.
A 4 heures nous attaquons la table finale, et ma situation comptable n'est pas terrible, puisque j'ai exactement 10 blinds avec 100.000 jetons, et que je vais avoir un beau coup de chatte : Le bouton qui a relancé 100% de ses boutons ( ce qui tombe sur ma grosse blind) relance à nouveau, je shove avec J8s, il call avec AJ et je vais chopper mon 8( de carreau bien sur!) à la river. Bon mon adversaire est beau joueur et accepte le fait que j'avais pas grand chose d'autre à faire, d'autant plus qu'avant il avait open shove 70.000 avec Q9 et avait battu mon A4s en faisant quinte river!
 Le temps passe, un moment j'ouvre As Roi de pique! Sur 5000 10000 j'open 22.000 avec un tapis de 130.000, et le joueur placé derrière moi ( Jonathan) va hésiter longtemps avant de jeter As Valet de pique. Tous passent, mais ce coup aurait pu être assez rémunérateur.
Finalement je maintiens un petit stack de 200.000 jetons et nous arrétons le jeu à 6 heures du matin. Il faudra reprendre le dimanche à 20 heures.
Pour le prize pool c'est ici...

J'ai 200.000 sur 10K 20K, au moins c'est facile à compter.
Et le scénario va être incroyable, puisque dés la première main je vais ouvrir deux As!
45K UTG chez moi callé par la petite blind.
Flop A62 avec deux trèfles, on est bien!
Check chez la blind et check chez moi
2 de trèfle, on est très bien!
60K chez la blind, on est encore mieux. Call chez moi
River Dame de carreau, le genre de blank totale.
Mon adversaire envoie alors 90.000 sur la table.
OOUUUIII PAPPAAAA!!!

Bref il avait QJ de trèfle, je vois pas trop comment il pouvait s'en sortir, et je suis d'entrée up à 440.000 jetons..
En plus je vais toucher quelques mains, qui permettent de miser assez sereinement. Un moment j'open KQ au cut off, mais la petite blind qui a 200.000 soit 10bb shove de blind. Que faut il faire?
J'ai estimé que perdre le coup me remettait trop en situation inconfortable et j'ai donc foldé. ( il avait paire de 3, mais j'aurais call avec AQ en cas d'As x en face)
.
En tous les cas les joueurs ont la bonne idée de buster, c'est Jonathan qui passe un peu tout le monde au karcher, et nous nous retrouvons en heads up avec 360.000 chez moi contre 1.400.000 chez moi! Avec des blinds 20.000 40.000 ce sera vite vu!
Il shove au bouton, je call avec J9, mais je vais chatter mon 40/60 face à K4. De toutes faons c'est clairement du loto, donc nous décidons de dealer à l'ICM.
Je prends donc le ticket à 500€ pour le dreamstack du 8 juillet, plus 3350€.
Bon investissement!
et ça tombe bien vu les pertes en paris sportifs depuis le début de l'année!

Prochains tournois? Le 300€ à Clichy le 1er week end de juillet puis le dreamstack à 500 la semaine suivante. Et bien sur fin septembre le WPO à Dublin avec les fishs des small balloches que je suis extrêmement content de retrouver!