mercredi 25 juillet 2018

Pokerstars Festival LILLE. A la conquête du chnord

Comment ça Dunkerque c'est pas Lille?
Soit, mais je retrouve dans ce film une certaine analogie avec le poker. On y voit parfois un avion qui vient canarder quelques misérables soldats qui sont tout heureux de voir les bombes exploser à coté, en remportant une sorte de coin flip fatal.
Bref, le tournoi ça ressemble un peu à ça, faut passer entre les gouttes. Ne pas avoir de set ups défavorables, sauver sa peau.

J'avais donc décidé d'aller jouer le main event du Pokerstars Festival de Lille, en me disant qu'après tout j'étais pas contre un petit tour aux Bahamas en cas de victoire finale. Juste 858 joueurs à éliminer, une paille.
DAY 1, vendredi midi.

Un joli stack de 30.000 jetons et des rounds de seulement 30 minutes, mais une structure qui sera toujours bonne. J'ajoute que je joue à la table frigo du tournoi, celle ou il fait sensiblement la température de la Sibérie en décembre, et ou les cartes voltigent à cause du courant d'air de la clim. C'est INSUPPORTABLE.
30.000 jetons c'est beaucoup, et je décide donc de jouer comme un gros fish les deux premières heures et donc de descendre à 20.000 jetons.
Des bons plays bien fishys à base de je paye en attendant de toucher ma couleur, qui ne tombe bien sur jamais. Ou alors ce call final ou je ne sais même pas pourquoi j'ai call : Un gars open UTG et je défend de blind avec A♣ 5♣.
Flop A♠10♦4♦, puis deux briques ensuite, et mon adversaire va me mettre 3 bons gros barrels bien grassouille, en se disant que si j'en avais payé 2 j'en payerais bien 3.
Calling station un jour, calling station toujours.
.
Bon on est pas là pour se prendre du maroilles dans la gueule, et l'heure de la révolte a donc sonnée. J'open 6♦3♦ à 900 sur 200/400 et trouve 2 payeurs.
Flop superbe 6♥5♠3♠, j'avais pas prévu de floper deux paires quasi max avec ça!
Bref Cbet à 1200 payé les deux fois, et un 9♣ tombe qui ne change pas grand chose.
3200 chez moi, payé les deux fois à nouveau! Surtout ne pas voir de pique, mais c'est une salaporie de doublette du 5 qui vient  avec le 5♦ river.
Ok j'ai plus grand chose, mais après tout quand on regarde les ranges adverses ça n'a pas du aider non plus. Bref 5600 chez moi, me laissant un jeton de 5K derrière, mais ils foldent tous. Si j'ai réussi à faire folder une paire de 7 ou 8, l'objectif est atteint. Sinon j'ai bluffe la meilleure main de toutes façons.
En tous les cas c'est un retour à 30K, le moral revient, et les jetons avec parce que je me retrouve à avoir une série de mains assez sympas, et il va du coup se passer un grand classique du tournoi:
Mon voisin de droite open, je 3bet avec 10♠9♣ et il passe.
Main suivante j'ouvre A♠D♠ et du coup je relance, tous passent
Main suivante j'ouvre 10♥10♦, quel rush, j'open à nouveau et un short qui a 13K estime du coup que le spot est bon et m'envoie tout avec A♦5♠ dans la tête.
Bref je suis à 50.000 quand arrive ce coup marrant que j'avais d'ailleurs posté sur Twitter.
C'est la dernière main avant la pause, il y a 3 limpeurs à 400 et j'ouvre 8♦7♦. J'ai été ultra actif depuis 30 minutes donc je préfère call plutôt que de me prendre un check raise dans la tête, et nous sommes en gros 5 à voir un flop tout à carreau J 5 2!
La grosse blind mise 1400, et là un short fait tapis pour 12.000. Avant que, le gars à ma droite call ces 12K! Je pensais que le short avait juste l'as de et que le mec à ma droite était énorme et j'ai donc passé. Petite inversion, c'est le short qui avait la flush à la Dame, l'autre était dans la pampa complet avec juste As Valet sans aucun carreau!
.
Fin du day 1 avec un stack de 63.000 soit 15 bb pour la reprise, (2000 4000 +ante4000 à payer par la grosse blind), va falloir doubler vite.

Day 2, reste en gros 250 joueurs pour 127 ITM. Les niveaux font désormais une heure, c'est vraiment TRES cool.
Départ idéal puisque alors que je suis de grosse blind on joueur relance à 8500. Je call avec A♠10♣, et check raise mon adversaire sur un flop 1085 rainbow. Il fait tapis, je call en mode commit, mais il n'a que K♥10♥ et je double.
Ce jeu va vite, un mec open shove 10bb quand j'ai une paire de Valets, je bats son A♦5♣.
En revanche une décision typique de joueur de tournoi. J'open 9♠9♦ UTG, ce qui montre quand même pas mal de force, et la grosse blind me shove ses 12BB dans la gueule. D'abord c'est pas sympa, et en plus ça m'arrange pas vraiment. En gros c'était donc 10K chez moi, 60K chez lui. J'ai alors 180K devant moi, et j'ai jugé qu'il y aurait des spots plus simpes et donc décidé de passer.
.
Un coup marrant, parce que c'est un petit bluff, et en plus parce que c'est contre un certain Alexandre de zutter, un mec extrêmement sympa qui avait clairement fait nuit blanche. Et puis si vous êtes un peu au jus, c'est lui qui gagnera ce tournoi et les 154.000€ plus le pass Bahamassien qui va avec.
.
Bref j'open au cut of Q♠J♥, et il défend de blind. Flop A♦8♣4♥, totalement dans ma range et donc j'ai un easy Cbet sauf qu'il call. Turn K♦ et après son check j'ai estimé qu'il aurait quand même du mal à payer avec des mains comme 55 , 54, 78, et j'ai donc mis un deuxième barrel le faisant folder.
.
Le temps passe, et logiquement on s'approche de la bulle. Du coup je peux élargir un peu, surtout que certains shorts montrent qu'ils ne veulent vraiment pas jouer. Un coup ou je me mets disons légèrement en danger je bullage : J'open A♦R♠, évidemment la plus belle main de toutes mes relances pré bulle, et le chip leader de la table hollandais, à ma gauche, me 3bet. Raoul m'a suggéré de tout lui mettre dans le groin histoire d'entretenir la bonne entente francobatave, ce que j'ai donc fait. Il a passé plus vite qu'une accélération d'Mbappé.
.
Bref la bulle pète, j'ai 310K soit quand même 52 blinds, et 100.000 au dessus de l'average, tout va bien.
1h30 à venir assez reloud, pas grand chose à faire, je tente un 3bet light avec mon image assez solide à un moment et donc ça passe, mais l'absence de jeu à ce moment là fait que je descends progressivement sous les 20 blinds, quand je vais avoir mon premier gros coup de chance.
J'ai 170.000 sur 5K 10K 10K ( ah oui c'est la grosse blind qui pose les antes de tout le monde), et je décide de boiter directement au bouton avec A♦J♣. Payé par la blind qui montre deux Dames rouges, mais je touche l'as ♥ à la turn.
Je suis vaguement à 400K, toujours sur ces blinds 5 10, quand tout le monde passe.
A ma gauche un jeune qui a 170K, et vu que c'est clairement le genre de stack trop grand pour payer un shove avec une main incertaine, je lui mets tout dans le groin après avoir vaguement regardé mes cartes. (8♣7♦). Après une petite minute mon adversaire call avec A♣3♠! Franchement suis pas fan avec 17 bb, mais c'est son choix courageux.
Je touche un 7 au flop mais une saloperie d'A♠ river de m... me fait tomber à 230K.
Sinon mine de rien on est plus que 60/859.
..
Peut être un peu atteint par le coup précédent, je vais faire une connerie dont j'aurais pu me passer. Un mec open et je défend de blind avec 9♦8♦. Flop A♣10♠9♥, check général. Doublette de l'As il mise que je call. Triplette de l'As il mise tout petit, j'aurais du fold car il a toujours un 10 ici mais j'ai call comme un bon fishou.
.
Bref c'est pas glorieux et je tombe à 130.000 sur des blinds 6000 12000 (12000)
.
Je suis de grosse blind et voit avec plaisir tout le monde folder jusqu'à mon adversaire de droite, un gars sympa que j'ai eu de nombreuses fois à la table. Il open shove, et je lui annonce donc qu'il sera call par tout As, tout Roi et toute paire. Première carte ouverte est l'A♠, je call donc. Il montre A♦J♣, je n'ai que A♠10♥ et ne parviendrai pas à lui passer devant. Pas grand chose à dire sur ce coup là.
.
Bref au final 59ème (payé 2430€), j'enquille un 5ème ITM en 2018 pour peut être 8 tournois, donc je peux difficilement me plaindre.
Mon séjour lillois se terminera par un bon repas avec mon ami belge préféré Stefal, ce qui est une tradition plus que sympathique, même si le celte louche nous avait abandonné..

En plus, pour couronner ce week end, je me suis offert mardi soir un tournoi online sur wina avec le Prime Time, tournoi KO à 50 euros. 639 joueurs ( on voit que les espagnols sont arrivés), et après 6 heures de jeu je termine 4ème pour 1550€.






vendredi 22 juin 2018

Wonder Eight Omaha

Les Wonder Eight c'est quoi? Une série de tournois organisés chaque année au mois de juin par le cercle Clichy Montmartre dont la particularité est qu'ils se jouent maximum en 8 handed. Un vrai plaisir.
Je suis allé joué samedi le 300 euros deesptack, et on peut pas dire que l'expérience fut sympathique puisqu'au bout de 5 minutes de jeu j'étais out, malgré un tapis conséquent de 35.000 jetons sur des blinds 150/300.
Je vous la fais courte mais R♦R♥ en main sur le flop qui vient RV7 sans flush draw, je suis plutôt pas mal..
 je bet 9500 dans 20.000 ( oui préflop ça a sacoché sévère) j'entends directement all in en face chez le très sympathique Stéphane Bénabida dans la nano seconde!
Difficile de jeter ma main vous en conviendrez, et le 10♠9♠ adverse deviendra gagnant avec le 8♣ tombant mollement à la river.

Bref un peu vert, mais c'est le jeu, et je reviens donc mardi soir pour jouer le tournoi d'Omaha, sachant que mon taux d'itm sur les tournois d'omaha est assez indécent. Donc je suis confiant, bien décidé à ne pas faire l'énorme connerie que j'avais faite en février lors des wina séries, ou j'avais joué un énorme pot hors de position à 5 joueurs left pour perdre 80% de mon tapis avec des merguez en main et une vague impression.
Après c'est du Omaha, donc si faut chatter, ben faudra chatter! (proverbe approuvé par Didier Deschamps)
Je suis sur que vous voulez du sale, je vais vous en donner. On est pas sur ce blog pour faire dans le technique!
C'est un 200€ mais il y a des rebuys à 100€. Sauf qu'il faut avoir moins de 15.000 jetons pour le prendre. Donc je perds un jeton, rebuy et joue avec 29975 jetons. No comment..

A ma table un joueur ne sait absolument pas jouer, il faut donc lui expliquer les règles, lui expliquer ce qu'il a à la fin du coup. Bien sur il joue comme au Holdem et c'est donc la cible de tout le monde.
Il va m'arriver ce qui est franchement ballot, c'est ce débutant qui va me buster sur la dernière main avant la pause! Un coup ou il croit avoir une main forte alors qu'elle ne l'est pas, j'aurais largement du anticiper ce problème. Du coup je rebuy mais impossible d'en faire deux, et je devrai donc attaquer le vrai tournoi avec 15.000 quand la moyenne est déjà à 40K!
..
Sauf que là ça va être rush time, je vais passer de 15 à 70K en 20 minutes, avec d'abord ce premier coup contre un gars très sympa qui open au bouton, que je paye de blind avec J♦J♣ 8♦7♠
Flop assez magique J♥ 6♦5♥, et je décide donc de check raiser, ce qui sera payé par mon adversaire.
Turn 3♣, ce serait quand même étonnant qu'il y ait quinte en face mais nous partons à tapis et mon adversaire a bien un 7 et 4 en main! Je suis condamné à chatter la river qui sera une doublette du 5!
.
Pour l'instant on peut pas dire que je sois noiraud, arrive le deuxième double up contre le débutant

Il open, je paye en position avec J♣ 10♦ 8♥ 7♣
Le flop arrive  prometteur  3♦ 9♣ 7♠
Mon adversaire cbet et il est donc callé assez facilement.
Turn magique avec le 10♣, me donnant donc le tirage flush en plus de la quinte max, et mon adversaire va continuer son agression, et même faire tapis quand je vais le relancer. Il a la même quinte max mais pas de ♣, et je hit à la river un ♣ qui me donne la couleur et me permet de doubler.
.
Je suis donc passé au dessus de l'average, est à partir de là c'est plus du tout la même musique. Je peux jouer sans trop de risque, mettre la pression quand je suis en position, bref un rythme de croisière.. à coup inlassablement de mises au bouton et de prise du pot quand le board est sec ou qu'il touche trop ma range supposée.

Tout va trop bien et il faut donc rendre à la déesse de la chatte ce qu'elle m'a offert..
J'ai 120.000, soit un double average, mais un mec à ma table a 80K. Et là le problème c'est qu'on a tous les deux une main assez jolie, euphémisme, A♠A♣V♣9♠ chez lui pour A♥A♦10♥8♥ chez moi ( c'est moins beau mais on fait ce qu'on peut).  Bref ce coup se joue tout seul ( je crois que ce sera le seul du tournoi pour moi), et alors que le flop m'est très favorable puisque je passe curieusement devant ( flop 10 8 5), il y aura un atroce V♠ puis V♦ pour me faire retomber considérablement!
.
Bon l'avantage du tournoi par rapport au cash game, c'est que c'est plus simple à jouer. En fait les coups sont peu relancés, donc dès qu'on est en position avec une main correcte on peut jouer le coup sans que ce soit cher, puis payer un éventuel 3 bet derrière à tarif raisonnable. Les pots sont peu relancés car tout joueur qui a deux As en main préfère limp reraise pour bénéficier d'un effet de levier s'il est dans les premiers à parler. Mais du coup les relances derrières sont rares puisqu'on peut craindre le reraise.
Exemple pratique, j'ai 100.000 soit 100 bb ( la moyenne de ce tournoi a souvent été vers 75BB au bout de 5 heures de jeu!)
2 limpeurs à 1000, je suis au Cut Of avec une main moyenne sans plus A♦2♦ 10♣9♥, et call.
En l'occurrence les deux blinds complètent, le flop m'est favorable car deux carreaux, et j'ai pu prendre le pot sans soucis.
Mais si un joueur derrière moi avait "poté", je n'aurais eu qu'à payer 4000 de plus pour disputer en position un pot à 20K. Très rentable.

En cas game il n'y a pas de limps, donc ce type de play n'est pas possible à bas prix..

Bref pendant 13 heures de jeu, pour arriver en table finale, j'ai appliqué toujours la même méthode. Folder si j'étais pas cut of ou bouton. Me contenter de payer si il y avait des limpeurs, sauf main moisie,..et Relancer s'il n'y en avait pas. Et aviser ensuite! Mais vous vous doutez bien que quand on a relancé et que le board vient avec un As, il est difficile à l'adversaire de résister à 3 tours de mises.

Bon je vous est promis un peu de sale, en voici!:

Un gars limpe à 1000, je suis au bouton avec 10♠ 6♠ 5♦ 2♥ et relance à 3500. Payé par la blind à ma gauche, et par le limpeur.
Flop pour l'instant lambda  9♦ 7♦ A♥, je Cbet et suis payé les deux fois.
Turn intéressante avec le 4♣ puisque ça m'ouvre un tirage quinte, et donc je poursuis mon agression après leurs checks. Je ne récolte qu'un payeur, mais touche le génial 8♣ à la river, pour second nuts et surtout la totale certitude que mon adversaire ne peut pas avoir J10 en main.
Grosse mise et réflexion chez mon adversaire qui n'arrête pas de dire "t'as quand même pas 6 5 ? "
Il finit par call (brelan) et perd contre ma quinte au 10.

On stoppe à 5h45 du matin le day 1 et j'ai alors 294K soit un peu moins que la moyenne.

Reprise 20 heures le 20 juin, et je continue d'appliquer les mêmes principes.
Pas trop d'opposition jusqu'à la table finale, ou un joueur dispose quand même de 1.8 millions de jetons, alors que la table se partage les 2.6 autres millions! Moi j'ai 600K

On passe de 8 à 7 puis à 6 quand arrive ce coup, alors que j'ai  6♠ 6♥ 4♠ 3♥, et 720K devant moi sur des blinds 15.000 30.000
Deux limpeurs et je décide de poter pour 165K,et seul le deuxième s'acquitte de la somme, se laissant 200K derrière.
Flop énormément prometteur 9♠ 5♥ 3♠, j'ai donc une paire, un tirage flush, et tirage quinte par les deux bouts. Je mise ce qu'il reste à mon adversaire qui va call avec .. 10♣ 9♣ 8♦5♥ ! Une misérable paire de 9, pas de bloqueur sur ma flush, pas de bloqueur sur ma quinte.
Mais malheureusement sa paire va tenir, et je tombe donc à 10 blinds.
.
C'est là que je vais avoir mon monumental coup de chatte digne de Didier..

J'ai donc 10 blinds soit 300.000, et open à 100.000 au bouton avec une main sympa, surtout vue ma position A♠ 10♣ 7♣ 7♥. 
De grosse blind le chip leader m'envoie la couscoussière, et vu ma situation, vu qu'il relance une main sur deux, je suis obligé de call. Sauf qu'il montre une main qui me crushe complètement, deux As et un 7! En plus il a deux carreaux, et le flop arrive avec deux carreaux et un 10. Un nouveau 10 au turn me fait passer devant et ma main va tenir! Un vrai miracle
.
A propos du chip leader, le seul jeune de la table, il jouait vraiment bien mais beaucoup trop de coups. Et ce qui doit arriver arrive, à force de filer 300K par ci et par là, il tombe à 800K quand j'ai 720K et que j'ouvre la maxi méga prénium suivante : A♠ A♥9 ♠ 9♥  
J'ai une relance facile, mais quel régal de l'entendre à nouveau me sur relancer! Tout dans le groin, call chez lui avec une main nettement dominée, et je passe alors le million 3. 
.
Nous ne sommes plus que 4, et je vais passer mon premier gros bluff cher du tournoi, pour un pot monumental. 
Je relance au bouton R D 10 4 sans flush draw à 100K, payé par le gars que j'ai fait doubler tout à l'heure quand sa paire de 9 a tenue. ( Michel Ben Ayoun). Il a alors 800K jetons.
Flop AJ5, et mon adversaire check call ma mise de 100K jetons.
Turn 8 qui ne change rien et là surprise il donk bet 250K!
Franchement c'est emmerdant, mais je ne peux pas passer ma main. Après tout le seul crédible sur les As c'est moi, et j'ai l'impression que c'est ce que je ferais si je les avais.
River blank absolue, et suite au check adverse j'ai envoyé une pile de 20 jetons de 25K. 

Un geste classe commandé par Raoul, mon coach sanglier virtuel pour ceux qui connaissent pas Raoul. Il me suggérait d'ailleurs de mettre tout dans le groin, mais 500K c'était bien aussi. 
Mon adversaire va finir par passer sa main..
Toujours la chatte à DD..
 
Mon adversaire va sauter assez rapidement, puis ce sera autour de mon voisin de gauche qui n'avait plus grand chose et a bien été obligé de bouger, et qui réclamait un deal depuis environ 5 heures. Et ça faisait 5 heures que je lui disais donc que tant que je serais là il pourrait aller voir ailleurs.
Nous ne sommes plus que deux, j'ai 1.8 millions et mon adversaire Samy Kerkeny 2.6 millions, mais je crois qu'il m'a un peu pris pour un jambon.
En tous les cas c'est l'impression que m'a donné la première donne du HU ou il va me permettre de doubler.
Au bouton je complète D 10 8 2
stratégie simple, maintenir les pots petits avec la position, et ne pas jouer les pots hors de position!
Il relance et je call.
Flop D 10 8 rainbow! J'ai "3" paires.
Mon adversaire fait son cbet, j'ai un 3 bet facile, et là il ne prend pas une seconde de réflexion et annonce All in! Bon ok call, il montre un genre de ADxx assez improbable et j'évite l'As qui me sortirait du tournoi.
Le pire étant que pendant une minute il va s'insurger contre mon call préflop!
Bon de toutes façons ça va vite se terminer.
Au bouton je limpe D♦ 10♠  6♦  3♠
Et à nouveau mon adversaire qui doit kiffer jouer hors de position relance. Ce scénario s'est répété presque à chaque fois, j'ai souvent foldé au flop, mais là ça risquait pas..

Flop sympa m'offrant à la fois la double paire et flush draw  D♠ 8♦ 3♦
Nous partons à tapis, mon adversaire montre entre autre As Roi ♦ pour le tirage flush max, mais il ne le touchera pas, ce qui me permet enfin de gagner un tournoi, ce qui n'était pas arrivé depuis belle lurette!
Un très grand merci au CCM et son équipe, pour nous offrir des tournois avec une telle profondeur, en plus en 8 handed.
Du coup je jouerai le main event, en late reg vendredi, puisqu'il m'est impossible d'arriver avant le level 4.

Photo prise par le photographe officiel du CCM, qui m'a mitraillé désespérément pendant 10 minutes!

PS1 : Chaque fois que je joue un tournoi d'omaha j'ai une pensée pour mon cousin Florent qui aime tant ce jeu..
PS2.. Toute personne qui aurait vu un post facebook ou je disais être sur le point d'arrêter a été victime d'hallucination et devrait consulter un ophtalmo d'urgence..



mercredi 25 avril 2018

Une nuit au CCM

Bon je suis désolé pour ceux qui me demandent souvent pourquoi je n'écris plus grand chose, mais vu que je joue peu en live, les occasions d'écrire sont assez restreintes.
En fait depuis quelques mois je m'essaie au cash game online, en PLO 50 principalement, même si je fais de très rares passages à la PLO 100.
J'y reviendrai à la fin de ce post.

Bref, ce vendredi je suis allé jouer le tournoi "double chance" du CCM. Pourquoi il s'appelle comme ça je sais pas (peut être que c'est parce qu'il y a deux day 1, ou parce qu'il faut être doublement chattard pour battre un field de 700 joueurs? )
Une structure ultra deep et des niveaux d'une heure, voilà qui promet d'être long.
Le tournoi est à 18 heures, j'arrive a peu près à 18h51, et ma table est pas vraiment à l'image de ce que j'ai l'habitude de voir au CCM. Il y a deux jeunes, franchement sympas mais qui se la pètent à mort (siège 1 et à ma gauche au 7), et pas vraiment les habituels profils poissonesques du ccm ( le vieux qui limpe toutes les mains et joue fit or fold ensuite, ou le jeune du 9/3 ultra agro qui fait n'importe quoi une fois sur deux).
15.000 jetons, et mon départ est assez idéal puisque d'entrée je prends un gros coup avec A♦A♠, ça aide:
Je relance à 150 (c'est le dernier niveau de 25/50, je suis donc bien arrivé avant 19 heures) , mon voisin de gauche paye et la demoiselle de la table, Eléonor me semble t'il, relance à 450. C'est payé environ par toute la population de New Dehli et ça me revient, du coup je peux faire le ménage à 1900. Bon ménage relatif puisque je suis payé par Elénor, le jeune dangereux au siège 1 et le gars à ma droite. Un mec sympa avec un accent d'Europe de l'Est. Flop que je qualifierais d'assez vomitif : 8♥7♥3♥ ! On check tous, et sur une doublette très rassurante du 3 je peux miser 4800 en protection.
All pass, dont soit disant les Valets chez monsieur accent de l'Est.
.
Je sais plus trop comment j'ai fait mais après 3 heures de jeu et alors que la moyenne est à 20K j'ai 45K devant moi. Ah oui je me rappelle d'un coup parce que mon voisin de gauche, le jeune sympa, m'a reproché de ne pas avoir isolé l'agresseur :
Donc un joueur "fantasque" open en milieu de parole et je suis de small blind avec A♥J♥, je call juste, et c'est squeezé à ma gauche. Nous callons tous.
Flop avec un As et mon adversaire de gauche mettra 2 barrels avec A♠9♦. Bref il trouvait étonnant que j'ai une main si forte, mais hors de position je vois pas pourquoi je serais allé relancer.
.
Bon quand un tournoi se passe bien il faut bien sur le coup spécial aquarium/gambleur :
siège 1 open à 1000 ( sur 200/400), et c'est payé 3 fois derrière. J'open A♣9♣ et décide de porter les enchères à 5.000. Le siège 1, le jeune bon joueur, est assez suspicieux mais il fold. Le deuxième aussi, mais pas le gambleur suivant qui décide de me new york back raise all in pour 15.000!
Bon il ne représente strictement rien vu qu'il a jamais une main forte ici, et en plus sa fold équity vs moi est nulle. Je call, il montre un sublime 109♠  totalement dominé, mais il va toucher le 10 river..
Oh c'était juste un pot à  82 blinds.
cool de retomber à 30.000 au lieu de passer à 63.000 sur un coup pareil, mais ça reste quand même 75 blinds.
.
Vais avoir ensuite une jolie livraison. "Joueur fantasque" annonce 1200 dans le noir UTG, et donc fais 1200 sans connaitre son jeu. Ca tombe bien j'ouvre 9♦9♥ derrière et porte les enchères à 3000, qu'il call après avoir vérifié sa main.
Flop Q♠5♦6♥, flop plutôt favorable pour moi.
Il check, je bet 2800 qu'il call.
Turn 4♠ que nous checkons
River 2♦, et là mon adversaire avance 8000 au milieu de la table!
Genre le bluff le plus moisi de l'histoire, je peux caller dans le miliième de seconde et remporter le coup. Face à quelles merguez, je ne sais pas.
 Bon les heures passent, mon tapis stagne entre 50 et 60.000, et franchement je trouve qu'une structure aussi deep pour un 150 euros c'est quand même long.
Nous allons finir le niveau 8, puisque la pause est annoncée, il est 3h20 du matin, et un gars ultra loose open à 2800 UTG. Il est payé 4 fois! J'ouvre alors 6♦6♥ avec un tapis de 45.000 soit 37 blinds.

Probablement que si je ne suis pas carbo je trouve une action intelligente, mais là je me suis juste dit qu'il y avait 13500 jetons à ramasser facilement, et j'ai fait Tapis. Tous foldent jusqu'à mon gambleur qui m'avait fait n'importe quoi avec son 10♥9♠ et qui l'a va immédiatement payer pour a peu près l'équivalent de son stack avec .. Q♠10♥ ! Du très grand n'importe quoi.
Évidemment quand on voit un play aussi nul on se dit qu'on va se faire thermossouder dans les grandes largeurs, et en plus l'enfilage va se faire dans ce magnifique ordre au flop : V♠ 4♦ 3♦ 9♠ 8♥

Eh oui, la quinte papa sortie de nulle part.  Bien joué, c'était propre!
.
Bref inutile de dire que je n'ai pas rejoué le lendemain le 1b, trop long pour pas grand chose!
..
Comme je vous le disais en intro, je m'essaie depuis le 1er janvier au cash game en PLO100 et 50. En fait j'ai fait surtout du PLO100 en janvier février puis je suis passé à la 50.
Franchement une seule conclusion s'impose : faut avoir le coeur bien accroché parce que la part aléatoire est importante.
Janvier février furent désastreux, et ça continuait ainsi jusqu'à la mi mars. Quelques conseils demandés à certains et j'ai fait quelques ré ajustements. En premier lieu être moins agro face aux ouvreurs UTG. Genre avant j'aurais toujours 3bet une main comme Q♠J♠ 9♦8♣
Maintenant je ne 3betterai que, dans une main ressemblante, A♠Q♠J♦10♦, histoire de rester au dessus de la range de l'UTG.
Bref je fais quelques ré ajustements, passe un mois à tout remonter, je me paye même le luxe de faire deux semaines de rang une 10ème place au challenge cash game de winamax.
Mes sessions sont propres, rarement négatives, et surtout je ne perds plus de coups chers comme avant.
Et puis depuis une semaine c'est la totale catastrophe, inexplicable, je ne peux plus gagner un coup. Quoi que je flope, l'adversaire finit toujours par améliorer derrière. Et là ça ramène vraiment à la réalité du Omaha, faut vraiment arriver à pas être result oriented, faut pas tilter.
Alors que je ne fais aucune session à moins de 150 euros sur les 30 premières sessions du mois d'avril, j'en fais 8 sur les 10 suivantes! Irréel.


Du coup ma courbe sur 2018 que j'avais pratiquement ramené à l'équilibre repart complètement à la rue..


Ce qui m'énerve le plus c'est que j'avais vraiment l'impression d'avoir compris comment m'en sortir, mais peut être qu'en fait je runnais juste good?

Exemple typique de coup, qui se reproduit tout le temps! :


J'ai une main moyenne mais doublement suited et de grosse blind, donc je paye la relance et flope brelan. Je pourrais check raiser, mais je suis pas sur qu'il y ait un cbet, donc je préfère donk bet, surtout que ça fera souvent penser à un draw ( genre 6543 chez moi). L'adversaire call juste, et le roi qui tombe vient forcément dans sa range d' UTG. Je bet cher pour faire payer plein pot une main avec Roi Dame par exemple. La river ne fait pas rentrer la couleur mais une main me passe désormais devant, c'est xxJ10 qui fait quinte. Mais bon quelle main possèderait J10 et aurait payé mon donk bet au flop? peut être AAJ10 ?
Je fais en tous les cas une connerie à la river, ou il vaut mieux check call. ça m'aurait couté 40 bb au lieu de 70, mais surtout ça laisse une possibilité à mon adversaire de miser le tirage couleur raté.
.
Évidemment mon adversaire est passé devant, j'aurais d'ailleurs pu m'économiser les 28 dernières blinds, puisque c'est clairement un fuck call en mode j'en peux plus de me faire fistfucker.
.
Bon, le seul bon point dans tous ça, c'est qu'en tournant à 30.000 miles par mois, je me rapproche du statut de Diamond3, que je pourrais atteindre en septembre. Sauf si je me broke avant!