lundi 7 mars 2016

WIPT Day 3, le doute m'habite..

Beaucoup d'espoirs avant d'entrer en lice dans ce day3 du wipt, ou nous ne sommes plus que 236 survivants parmi les 1389 joueurs inscrits.
Des espoirs parce que j'ai 197.500 jetons pour une moyenne à 118.000, et surtout parce que j'ai un très bon tirage de table, n'ayant qu'un gros tapis et en plus à ma droite (le sympathique Gilles Gori)
Arrivé au CCM je commence par répondre à un interview de France Info qui fait un reportage sur Aurélie Quelain. On a échangé quelques bonnes minutes, je ne sais pas trop ce qui sera gardé au final.
A la table je vais être actif, trop d'ailleurs, avec notamment un coup qui me coute pas mal alors que j'étais monté à 235.000.
Je relance 84 de carreau en fin de parole et suis payé par la grosse blind, un bon joueur qui dispose d'un tapis de 160.000 jetons. 
Flop RV10 avec deux carreaux, et à ma grande surprise suite à ma mise de 12.000 jetons mon adversaire me check raise à 28.000! C'est vraiment très très très très curieux. Nous ne sommes plus très loin de la bulle et j'exclue un bluff moisi en face, et décide de payer pour aviser. Le plan est simple, Tout dans le groin si c'est un carreau, et mise si mon adversaire se dégonfle.  Turn sans intérêt, mise importante de mon adversaire, je fold.
Autre coup bien moisi et évitable, en bataille de blind face à Gilles et ses 350.000 jetons. Je check ma GB avec 102s et vais miser 3 barels en total carnaval sur QV8  Q   V.
Au final Gilles paye après deux minutes de réflexion les 23.000 demandés river avec A8.. Bien joué
..
La bulle arrive, assez longue, nous sommes 189 pour 188 payés, et Gilles open comme toujours à 12.000. Deux as chez moi et donc une relance à 26K qu'il call. Je sais pas quel est le play optimal sur le flop bien dangereux Q98 qui arrive, mais j'ai quand même préféré contrôler en checkant, ce qui fera miser mon adversaire avec sa main 109 sur le turn un inoffensif 2. A nouveau je call juste, mais sur le check final de mon adversaire excluant une main qui bat mes As je pourrai value facilement. Sauf que Gilles foldera sa main.
.
La bulle a éclaté, j'ai 200.000, nous partons en pause et revenons nous assoir alors que je suis de grosse blind. Et là .. va arriver la main cruciale pour moi. J'ai eu un débat hier soir avec Emile Petit et Michel Abecassis sur la façon de jouer, vous pouvez toujours me donner votre avis en com!:
On sait que ça va être pop corn time, l'utg+1 qui était serré pré bulle envoie sur 3000/6000/500 son tapis de 43.000 jetons. La parole arrive à Gilles au bouton qui call très vite. La small blind jette, et j'ouvre les dames! Et la ma question est simple.. Vous faites quoi, et pourquoi!?
..
J'ai fait une grosse connerie, je n'ai pas pensé une seconde que ma main pouvait être dominée! Donc j'ai relancé à 100.000 histoire de faire dégager des mains possibles chez Gilles comme AJ, A10s, 99..
Alors vous me direz ( c'est l'avis de Michel Abecassis), quel est l'intérêt de relancer puisque je domine toutes ces mains là? Le pot était déjà énorme, 96.000, et je voulais jouer mon 80/20 ou 70/30 tranquillement avec 50.000 d'argent mort.
Sauf que voilà, Gilles m'est revenu dessus à tapis! Là maintenant c'est clair que mes dames sont battues, puisque seuls les as voir les rois sont dans la range du bouton qui sait qu'il y a 0 bluff chez moi. Me voilà donc obligé de passer en ayant abandonner la moitié de mes jetons! On se sent un peu con..
L'utg avait J10s et Gilles les Rois.
.
Ma table casse et je me retrouve avec un tapis oscillant entre 10 et 15 blinds. Un coup que j'ai regretté à posteriori, j'ai open shove UTG+1 les 10 pour 70.000 soit 12 blinds. Tout le monde a fold, mais j'aurais peut être du ouvrir normalement à 2.2 blind.
Un gars shortstack open shove UTG pour 50.000 sur 4000/8000/500, et j'ouvre les dames au bouton pour un easy call.. Sauf qu'il a les As, vraiment je suis un pro du timing..
Tombé à 36000 le moral n'y est plus vraiment, mais un joueur actif open à 16.000, je pousse tout avec R10 et ait la chance de le voir payer avec une main nettement dominée, 108.
Sauf que bon, le board va lui donner une quinte, ou même une sixte 2 5 6 7 9 !
Quand ça veut pas...
Je termine 125ème pour 1100€. Mouais...vraiment déçu de quitter un tournoi si beau, si bien organisé, et à l'ambiance particulière au monde associatif. 
.
Je me dis quand même que ce jeu est évidemment très lié au hasard des rencontres. Inversons les dames et les rois sur la main cruciale, la séquence va être la même je pense, sauf que j'aurai 460.000 jetons à la fin du coup au lieu de 100.000 ! Et on ne pourra pas vraiment dire que Gilles ou moi aurons joué le coup particulièrement bien ou mal.


2 commentaires:

  1. Comme aurait dit un stephanois mal rasé 2 dames c'est vraiment une main pourrie...
    Frustrant ce jeu souvent.

    RépondreSupprimer