mercredi 15 mars 2017

Day4 du WIPT, l'espoir de la table finale..

J'étais qualifié pour le Day4 du WIPT avec le 17ème tapis des 46 derniers joueurs, 665.000 jetons soit 32BB. Un stack intermédiaire pas si simple à jouer que ça. Trop pour prendre des spots de resteal shove, pas assez pour tenter des 3bet light fréquents en ciblant les joueurs. 
Avant d'attaquer ce Day4 j'ai une pensée pour les blogueurs que j'ai pu revoir, c'est toujours un réel plaisir. 
Le jour du day3 qui était également le jour de mon anniversaire j'ai pu fêter ça rapidos avec Zara, d'autres étant a priori trop occupés à picoler pour venir!

Je tire la table 1, je pense donc que c'est la table TV mais en fait non elle est en 3. Le tour est assez cher et il convient de ne pas trop dormir. Après une grosse demi heure à folder, je prends mon premier spot de 3bet light contre une ouverture en position tardive d'un gars sympa qui était à ma table au day1A. J'ai Q♣8♣, et sur sa mise à 45K je réponds par un petit 110K.
Le flop est bon puisque Q♥6♠6♣, et mon adversaire jette sa paire de 4 face up après une minute de réflexion.  Mine de rien en un coup je suis repassé au dessus de ma position de départ, c'est bien pour le moral. 
A ma table David Pecheur monte des jetons, en passant notamment un très joli bluff, les joueurs sautent les uns après les autres et la tension monte. Je joue peu, l'avantage c'est que j'ai une image serrée et mes rares relances sont respectées. 
Arrive un coup très curieux. Un nouveau joueur arrive à ma gauche, directement de grosse blind, et lorsqu'il regarde ses cartes je les vois vaguement. Ca a l'air d'être KQ ou KJ voir AJ
Tout le monde passe, et j'ouvre deux 10 de small blind, pour un bet à 50K, relancé par mon adversaire à 110K. J'ai trouvé que j'avais un moyen un peu original pour gagner le coup. J'ai fait tapis pour 800.000 et lui ai dit que j'avais vu sa main!  Il a finalement fold.

Première décision pas compliquée: Un joueur open shove 250K au cut of, et j'open K♠K♥. 
Nous sommes juste avant la pause, donc cela fait deux heures de jeu, j'ai un call facile en espérant que les blinds aient des envies de meurtre, mais ce ne sera pas le cas et je busterai mon adversaire muni d'A♦J♠. Je passe alors le million, tout va bien!
.
Le temps passe, un joueur très atypique ( Guy Noblet, assez sympa d'ailleurs) fait une véritable horreur au jeune sympa avec qui j'avais joué le day1a. Celui ci relance UTG , se fait 3bet par Pecheur, et donc entend Noblet lui mettre 1.100000 dans les dents, ce qui est la moyenne à ce moment là! C'est surtout 30BB. Le jeune va payer pour 90% de son stack avec Q♣Q♠ mais perdra le coup clé contre un A♦J♠ improbable. Ce coup montre bien ce qu'est le poker no limit. S'il y a bien un spot immonde c'est celui là, pourtant Noblet prend le lead du tournoi à ce moment là. 
.
Arrive à notre table la joueuse qui bosse pour Winamax, Sandrine Phan. Première main elle relance, donc je lui souhaite une très bonne présence avec nous en la sur relançant avec A♣5♣. Elle passe assez rapidement.
.
Redraw un 24 left, j'hérite de la table télé cette fois si avec la numéro3. Ah ben non la table TV est désormais la 1! Table intéressante, j'évite des gars comme Alex Réard, mais je récupère face à moi Esseddik Seddiki qui m'a mis ce terrible 2 outers la veille en shovant turn avec les rois quand j'ai brelan de 9. A ma droite Jeremy Saderne, qui a a ce moment là 3.5 millions de jetons soit le triple de l'average
Pour ma part j'ai 1.2 millions, exactement la moyenne, mais la pression des blinds et surtout des antes se fait vraiment forte. Je remporte quelques rares coups sur des relances respectées, mais du coup cela me permet juste de me maintenir autour du million, alors évidemment qu'au fil des éliminations la moyenne s'éloigne, et mon nombre de blinds diminue.
Cerné par les jetons!
Il y aura un redraw à 16 left, mais pour l'instant nous sommes trois tables de 6, et donc il faut absolument se montrer un peu plus agressif. La pause repas fait du bien, je vais la passer avec deux des meilleurs joueurs français ( Alex Réard et Romain Lewis qui me fait vraiment penser à Tristan Clémençon), et au retour je suis bien décidé à attaquer. Surtout que les antes sont horribles : 25K 50K pour les blinds et un irréel 10K pour les antes. 135K le tour quand j'ai 1.1 million, je vais pas tenir longtemps en attendant.
 L'utg relance, j'ouvre 6♠6♣ avec 16 blinds, mon coach Raoul que mes fidèles lecteurs connaissent bien me suggère une technique fine, élaborée, raffinée : le tout dans le groin, et c'est donc un All In respecté. Bis répétita peu après, cette fois c'est un autre qui open quand j'ouvre A♠K♠, j'ai cette fois le choix entre un shove beaucoup plus rassurant et un 3bet qui pourrait me placer en situation compliquée mais qui pourrait me rapporter plus. Je prends la première option et atteinds désormais les 1.200.000 jetons suite à son fold
Le temps passe, on en est à 40 minutes sans élimination, et je reçois K♦K♣. 
110K chez moi, et mon bourreau de la veille, Essedik Seddiki,  paye. Flop A♦8♥5♠ et j'aurais du faire un Cbet puis abandonner, ou au moins un check call qui pouvait sous entendre un trap. Au lieu de ça j'ai mis deux barrels, et perdu 200.000 très bettement, mon adveraire gagnant avec A10.
.
Je n'ai plus que 600.000, soit 12BB. Inultile que ma petite plaisanterie de miser 4 blinds au turn sur le coup précédent, ce qui n'avait aucun sens, me fait mal puisqu'à 16 BB je ne serai pas dans la zone de resteal push. Esseddik Seddiki relance UTG+1 ( mais bon en 6 handed..), j'ouvre de petite blind A♠4♠. Le spot est moyen, mais je veux profiter encore du fait que j'ai de la Fold equity, et donc shove assez rapidement. Mon adversaire va mettre un certain temps à payer, du coup je me vois devant, avec .. A♦J♦!
Un board sans intérêt, je suis out 18ème, avec bien sur pas mal de regrets. 
L'organisation était absolument parfaite (merci au CCM et à Wina) , il faut aussi féliciter les couvreurs, photographes et toutes les personnes qui gravitent autour d'un tel événement. 

Et bien sur, félicitations au vainqueur Jérémy Saderne, que j'ai trouvé assez serein et bien appliqué à la table. Enfin je remercie les nombreux amis plus ou moins virtuels qui m'ont soutenus, ça fait toujours plaisir!

5 commentaires:

  1. Chouette compte-rendu comme d'habitude.
    GG.

    RépondreSupprimer
  2. Dommage de ne pas t'avoir vu en action à la table télé, là dessus wina ils ont été nuls ^^
    VGG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. là c'est pas trop wina, c'est supposé être du tirage au sort..
      Bon après c'est vrai que Gaelle en tant que dernière team pro présente y était probablement forcément!

      Supprimer
  3. tes comptes-rendu sont passionnants à lire, je les lis d'une traite ! surtout continue !
    Pour ton dernier tournoi winamax, les fins de tournois NLHE tournent souvent à l'affrontement preflop setup contre setup ou coin-flip. Sauf si tu as un énorme tapis et là c'est du vol de blinds. Laurent

    RépondreSupprimer