jeudi 22 juillet 2010

Perrette et le pot au lait..

Franchement je ne comprends pas pourquoi Jean de la Fontaine a écrit Perrette et le pot au lait, alors qu'il aurait eu beaucoup plus de succès avec D8 et le pot à l'itm. Avouez quand même que ça aurait eu de la gueule!
Programme light pour moi hier soir, avec deux tournois au programme, mais deux jolis tournois. Sur Bwin le 50 euros de 21 heures ou nous étions 231 joueurs, et le traditionnel deepstack de Winamax à 20h45 à 100 euros. Au passage je remercie Zara qui passe me souhaiter bonne chance.

PREMIERE HEURE DE JEU.

C'est très simple, je ne bouge pas trop! A un moment sur le Winamax j'ai deux rois, ça aide, et je prends quelques jetons à mon adversaire de droite. Quoi qu'il en soit à la fin de la première heure j'ai toujours mes 20.000 jetons. J'ai aussi le plaisir d'avoir Clément Thumy, le numéro 1 français online à deux places à ma droite, qui fidèle à son jeu small blind relance a peu prés un coup sur trois. J'ai durant la soirée enregistré pas mal de coups clés, mais ça ne passe pas sur Handreplay (nouveau plaisir winamax?), du coup je les décrirai dans mon récit.. Zara croit toujours en moi puisqu'elle part se coucher en m'indiquant qu'elle reviendra lire sur mon blog le compte rendu de ma victoire!

Dans le tournoi Bwin c'est tout aussi poussif. Je ne joue quasiment rien. A noté qu'à ma table figure Yohann, qui avait réussi l'exploit il y a peu de gagner le deep stack du dimanche à 20 euros, pour un gain de 2000 et des brouettes. A noté qu'il a posté son compte rendu de tournoi. Je lui avais conseillé de profiter de sa nouvelle bankrolle pour jouer un peu plus que ses habituels tournois à 5 euros, il m'a donc écouté! A la fin de la première heure j'ai un coup un peu chanceux puisque je gagne un flip, qui me permet de revenir à l'average.

DEUXIÈME HEURE DE JEU

Avec un Clément Thumy (Clem2511) qui relance sans arrêt, et un adversaire à ma droite qui le call souvent, je trouve un spot idéal pour un squeeze. 625 chez Clem, payé à droite, et je relance à 2600 avec , ce qui fait passer Clement mais pas le payeur. Le flop est , et suite à son check je poursuis mon agression en misant 5000 que mon adversaire paye assez vite! Heureusement pour moi, sur le très sympa pour moi à la turn car il me donnera le courage de tout envoyer, mon adversaire lâchera l'affaire! 27.000 jetons après ce coup là.

je vais alors retoucher un très joli coup. Mise de 1200 chez Clément, toujours payé à ma droite, et je paye aussi en position avec , alors que la grosse blind complète. Flop sympa car hauteur 6! me donnant donc une paire et un tirage. Après les checks de clem et de mon adversaire de droite je mise 4000, et ne suis payé que par le blindeur, qui abandonnera sur ma grosse mise au turn, mise il est vrai un peu aidée par le me donnant le tirage flush..

Dans le tournoi Bwin tout s'accélère. Je tombe sur de très gentils donateurs, si bien que lorsque nous finissons la deuxième heure je suis tout simplement leader du tournoi avec 25.000 jetons quand la moyenne n'est qu'à 7500! En gros pour arriver là j'ai quand même flopé un brelan de 7 contre un joueur qui ne lâchera jamais sa top paire, j'ai passé un gros bluff avec hauteur dame sur un scary board ou tous les tirages au monde étaient rentrés, et j'ai eu un gros coup de chatte en gagnant un 30/70..

TROISIEME HEURE, DE 23H à Minuit.

Comme dirait Leonardo, je suis le roi du monde. Dans le 100 euros de Winamax je me paye le luxe d'éliminer Clément. Il relance comme d'habitude au bouton, et je me contente de payer avec deux valets. Baby flop, je le check raise mais il me 4 bet à tapis avec absolument rien! Enfin si une dame quand même, mais heureusement il ne touchera pas! Quelques minutes plus tard, alors que j'ai 80.000 devant moi, le joueur ultra short à ma gauche UTG shove pour 9.000, mais un mec derrière shove également pour 36.000 jetons. Pas de chances pour eux, j'ai de grosse blind et les sors tous les deux. L'image est belle, j'ai mes deux tables l'une a coté de l'autre, 1er sur 44 restants sur le Bwin, 4ème sur 48 restants sur le Winamax! I M THE FUCKING MASTER OF THE WORLD BANDE DE FISHSSSSSSS!

Sauf que voila, je me crois arrivé, et quand on se croit arriver...

MINUIT A UNE HEURE

Alors que nous ne sommes plus que 40 dans le Winamax, j'ai devant moi 150.000 jetons, le double de la moyenne, tout va bien. En plus je n'arrête pas de relancer et on me laisse tranquille. Normal, suis le meilleur du monde, il peut rien m'arriver, je suis beau, je m'aime. Vive moi. Et je reçois , ce qui me permet de relancer à 3400 jetons. Un payeur, qui a quand même 70.000 devant lui, et un flop intégralement composé de carreaux. Ca tombe bien puisque j'ai l'as. Je mise donc 6500, et mon adversaire ose, le fou, l'inconscient, me relancer à 17.000 jetons! Pour lui expliquer que ça ne se fait pas je le reraise à 42.000, pensant montrer clairement un genre de main trés forte. Manifestement il s'en fout puisqu'il boite, je paye évidemment, et fait face à , une belle main slowplayée! Si je choppe moi carreau je suis archi leader, mais bien sur il ne vient pas et je retombe sensiblement un peu sous l'average.. What a fucking buse, j'ai l'impression de faire une Lacay, lorsque celui ci est un aspirateur a jetons qui d'un coup passe en mode je rends tout!

Dans le Bwin la fête est finie. C'est la bulle, je compte en profiter mais je fais de grosses fautes. En gros je relance pré flop contre des shorts qui boitent derrière. Pas grand chose à rajouter alors je rajoute, et perds systématiquement mes 30/70 ou 40/60.. Résultat, lorsque nous passons la bulle j'ai réussi l'exploit de passer de 43.000 à 24.000 jetons! C'est inexcusable mais je crois en plus que ma spewerie winamaxienne m'a fait déjouer sur celui la.

Mais le pire est à venir. C'est le main par main chez winamax. Traduisez, un cauchemar! Au moins 5 minutes pour jouer une donne, je deviens fou! Il y a 24 places payées et nous sommes 26. Pourquoi le main par main alors que nous ne sommes pas 27? Ca fait une grosse demi heure que j'ai été amputé d'un demi tapis, et bien sur depuis ce temps là je n'ai eu que des poubelles. Mon stack est alors de 78.000 jetons, quand l'average est à 130.000. Je reçois au bouton une main sympa, , et décide de relancer à 10.000 jetons ( le tour fait a peu prés ce montant là). De grosse blind, le mec qui m'a pris 70.000 avec ses as me 3 bet à 22.000 jetons. Et là je ne sais pas trop ce qui me prends, j'ai l'impression que le gars joue l'effet bulle, qu'il me relance avec fifre en pensant que je ne prendrai pas le risque de sauter maintenant. Mais à moi, king of the world, on ne l'a fait pas, et donc après avoir bien réfléchi à tout ça je décide tout simplement de lui renvoyer la pression, et shove donc. Bien sur ma lecture était lamentable, mon adversaire avait tout simplement deux rois, et il me renvoie donc sur les rails en 26ème position.. Quel âne...

Sur le Bwin ma situation ne s'améliore pas, mais la structure fait qu'on peut largement jouer. Les gens bustent les uns aprés les autres, je passe un 60/40 pour me maintenir à 20.000 jetons quand la moyenne est à 33.000, et alors que nous ne sommes plus que 13 ( 7 à ma table), le joueur UTG relance à 5.000 jetons. Muni exactement 18700 jetons je ne me pose pas de problème métaphysiques avec en main et lui envoie directement la couscoussière dans la tronche. Il paye assez vite avec pour un banal flip. Yes! le flop est brillantissime, , et je suis donc largement de retour dans la course. 5 secondes plus tard, les turn et rivers puis vont en décider autrement! Rude... (et énorme cri avenue d'Altkirch à Mulhouse!)

Voila, j'avoue qu'à 23h30 je me voyais déjà faire les deux tables finales.. A une heure du mat je me disais surtout que j'avais été assez débile!

Je pars en week end ce soir pour le sssuuudddddd, 3 jours sans poker donc auprés de mes amis qui me manquent tant, et de ma petite famille.. qui me manque aussi! A lundi...

13 commentaires:

  1. Rien ne sert de courir, il faut arriver à point !
    Mais bon, je crois que c'est dans une autres fable ;-)
    Bon week-end.

    RépondreSupprimer
  2. en tout cas, tu es le fucking Master des bloggeurs :)) j'ai encore bien ri... je t'imagine en train de dire "je m'aime" et de te faire le baise main LOL

    Profite bien de ton we ;-)

    RépondreSupprimer
  3. excellent post qui m'a rappelé tellement de souvenirs, tous tes bluffs passent quand un mec a deux rois tu as deux as.
    Et puis flop, tu t'effondres soit sur un bad beat qui te fait tilter soit sur un coup où tu as lamentablement mal joué en te disant que tu as montré tellement de jeu et de réussite que le mec va forcément coucher son top set floppé sur dry board :)

    RépondreSupprimer
  4. Le poker est parfois irréel..
    In life, "avoir les jetons", c'est être scary
    Au poker, avoir les jetons, au contraire procure l'ivresse et pousse à la témérité...
    Mais à quoi d'autres sert d'avoir tant de jetons si ce n'est pour l'attaque?...
    Le problème est souvent là, adopter la tempérance une fois bien armé ou continuer à marteler en sachant qu'on se découvre...
    Enfn...Profites de ces quelques jours avant l'incursion chez nos Voisins Houblonnés...

    RépondreSupprimer
  5. Attendant mon avion a l'aéroport je suis revenu jouer un peu en cash game omaha, sur winamax. Je ne me suis jamais autant fait défoncer. Quelque soit la main avec laquelle jouait mon adversaire il finissait max, et moi deuxieme jeu. Une horreur. Il faut plus que je joue en cash game c'est pas fait pour moi du tout.. :(

    RépondreSupprimer
  6. sympa compte rendu D8, encore une fois content d'avoir partagé ta table, au plaisir:-)

    RépondreSupprimer
  7. mais comme je suis contente de ne pas avoir assister à ça!!! quant je t'ai dis : "je te laisse faire un massacre" je ne pensais pas que... enfin ça fait quand même c****!!
    Bonnes vacances! "une pause s'impose" ;oD

    RépondreSupprimer
  8. +1 à celtic, je me suis encore une fois bien marré !

    RépondreSupprimer
  9. Effectivement t'es peut-être le plus prolifique des bloggeurs du moment, et le plus agréable à lire (enfin perso hein), du coup, je me suis encore bien marré!

    RépondreSupprimer
  10. pas mal le récit par tranche horaire, façon "24H chrono"
    [sauf que Jack il gagne à la fin ;-)]

    RépondreSupprimer
  11. @Rv : non, Jack réussi toujours sa mission à la fin, mais lui il morfle grave à chaque fin de saison ;-)

    RépondreSupprimer