dimanche 29 juillet 2012

Mamie n'aime pas les relances!

Un post assez rapide, mais fallait que je vous raconte ça!
Je suis allé joué le ladies night de Clichy. Toutes les joueuses sont invitées, et donc certaines en profite pour jouer leur unique tournoi du mois. C'est une sorte de kermesse ou je retrouve toujours avec grand plaisir pas mal d'ami(e)s.
A ma table, nous ne sommes que deux garçons, et je prends un départ facile avec notamment une mamie à ma droite. Pas le profile d'Isildurr la dame..
Arrive alors Alexandra Zanetti, qui au passage m'a parrainé pour le tournoi ( oui une fille peut amener un gars qui paye les 50€ du tournoi), et vu qu'elle évidemment est expérimentée, commence à relancer toutes les mains. Là ça va plus du tout, et à sa troisième relance, la mamie à ma droite paye et je squeeze à 625 ( on attaque à 8000 jetons sur 25/50) avec une prénium. Bon... 63of la prénium, mais au moins ça me change de mes 92of habituels.
Alex paye, se doutant bien que je suis en slip, là on peut même parler de string, et la mamie paye, ne se doutant de rien, puisque je vois pas trop de quoi elle pourrait se douter. Raoul me propose un programme à base de groin, jai compris l'essentiel..
Bref, 3 barrels dont une tonne sur board final A10 10 7 9 et je fais passer à mamie AQ face up. Bon faut dire que sur ma mise turn elle a dit a voix haute qu'elle était très embêtée! Note de poker face : Zéro.
Comme elle me montre AQ je lui montre 63, échange de bons procédés! J'aime les ambiances amicales à la table..
Alex est morte de rire, mais pas du tout la mamie, qui est même indignée! Mais.. Mais... j'aime pas du tout cette façon de jouer, ah non j'aime pas du tout cette façon de jouer, ah j'aime.. ( etc fois 10)
Elle est encore en train de rouméguer quand j'ouvre 108 de trèfle et donc relance UTG à 225. Elle paye de grosse blind et donk bet sur un flop 1083! Oui j'ai un peu chatté..
Évidemment je la relance cher, vu qu'elle ne fera pas la différence entre 700 et 1000, et elle paye. Turn 10! Ah ben on est bien là papa..
Elle check call ma mise à la vitesse du son, genre "toi tu ne me la feras pas deux fois"! Valet de pique river qui fait rentrer la flush, je la mets à tapis et elle insta call sans toucher à ses jetons qui restent donc devant elle, je montre donc ma main, et c'est là que c'est drôle..
Elle retourne l'as de pique et le 8 de carreau, et met son doigt sur l'as de pique fièrement en annonçant couleur! Nice read! Le croupier la regarde un peu ennuyé, et elle tapote sur son as de pique en répétant couleur! Bon, vu que je suis magnanime, je vais pas m'arrêter au détail que son 8 de carreau n'est pas un pique ( sinon je m'appellerais S8 et pas D8), et on essaye de lui faire comprendre que mis à part le fait qu'elle n'a que deux paires 108, j'ai surtout un full.
Le croupier prend alors les jetons qui sont au milieu pour me les donner, et attend que la dame se lève pour ramasser les 2500 qui sont devant elle. Sauf que mamie a un peu de mal à partir, vu qu'elle a une flush. Finalement elle remarque en effet qu'elle n'a que 4 piques, demande si il lui reste des jetons, redit encore qu'elle n'aime pas du tout ma façon de jouer, j'essaye de pas trop rigoler, et le croupier me donne ses jetons.
La dame se lève, et parle à une de ses amies à la table d'à coté, en expliquant qu'elle n'a plus de jetons mais que bon... elle aime pas ma façon de jouer!
Au cas ou j'avais pas compris..
.
Bref, bon départ, mais bien sur les autres ne sont pas des débutantes. J'aurai la chance de voir deux rois au milieu d'un désert intersidéral, puis sur des blinds 400/800 ante 100 une paire de Valets. 1800 chez moi avec 7000 derrière, une nana asiatique push que j'insta call, m'imaginant jouer un flip. Elle est embêtée, m'annonce qu'elle a fait tapis parce qu'elle est énervée d'un coup précédent, elle ose pas trop montrer sa merguez, alors je montre ma paire.
Elle me montre alors la sienne, deux dames!
Envie de meurtre, envie de bruler le 13ème arrondissement
Envie de rejoindre Kaviar dont le dernier post est juste le plus énormissime de l'année!
..
Bref je buste, le temps de filer ensuite à l'Acf ou je busterai dés le deuxième niveau du 300€ en check raisant all in 53 de trèfle sur un flop AJ10 avec deux trèfles. J'étais pas obligé, mais j'ai fait folder A10 quand même! Par contre curieusement le gars avec KQ a pas foldé. Au passage me suis fait encore insulté quand le 10 est tombé turn..
.
Bon je me serai bien marré, c'est l'essentiel!

lundi 23 juillet 2012

Funny dimanche à plein temps..

J'ai vraiment beaucoup joué ce week end. La perspective de ne pas jouer une minute la semaine qui s'annonce, et ce jusqu'à samedi ou je jouerai le "ladys night" de Clichy probablement m'a motivé.
Vous allez voir, ce dimanche a été pour le moins funky..
Je passe tout d'abord à Cadet vers 16 heures, avec l'espoir totalement naïf de défoncer la NL50. Oui mais voila, je joue mes habituels mages ouzbeks. La notion de côte est totalement inconnue, et vu que tous leurs tirages rentrent, je me fais défoncer, et c'est délester de 500€ que je me présente à 19 heures au tournoi à 200€.
Un départ en fanfare, sur un coup un peu heureux tout d'abord. Je relance 89of en mileu de parole, trouve deux payeurs et un board prometteur. R1O7. Mon Cbet est payé les deux fois, et bingo, le valet de la turn me donne la quinte.. Inutile de dire que ce coup va être gras.. Puis un coup ou Marguerite a fait une syncope pendant que Raoul a frétillé allègrement du groin..
Un mec qui a l'air de savoir jouer mais qui se prend pour un cador relance, et je paye au bouton avec J10of.
Nous sommes 3 à voir un board  K105, et je paye donc son Cbet, ainsi qu'un mec qui sert a rien en blind.
Turn As, et bien sur c'est le genre de carte parfaite à double barrel pour un relanceur initial, et donc il m'envoie un genre de 1250. Marguerite s'attend à ce que je jette ma main, mais je lui signale que QJ chez moi fait quinte max. "Mais... t'as pas QJ!" " Oui et alors, il le sait lui?". Donc 2900 chez moi, et le mec après hésitation montre son AK assez fier de lui! (du coup Raoul montre ma main histoire de l'énerver un peu, il dira juste qu'il sait plus jouer au poker...)
Un joli coup un peu plus tard, celui là j'en suis fier. Le même joueur relance, je paye avec AJ en position, ainsi qu'un blindeur, et nous voyons un flop AKJ! Curieusement il check, je mise donc et me prend de sa part un énormissime check raise! Sauf que ça ne représente aucune main, et je vais donc lui envoyer mes 18000 dans la tête, à la demande de Raoul qui hurlait un TDLG retentissant, pendant que Marguerite glissait sous la table..
Les heures passent, je ne vois rien de jouable et finirai par tomber sur un 3 barrels bluff avec hauteur 5! Sur que ça gagnait pas sur le board final K1032J, j'ai donc mucké!
Du coup j'arrive chez moi à 23h57, j'ai donc le temps de prendre le Night On stars turbo en cours de route puisqu'il y a une heure de registration tardive. 570 joueurs ont payé les 100€, je vais faire un tournoi quasi parfait. (là je me la pète un peu)
Je passe assez rapidos de 10 à 18000, quand arrive un coup frustrant. Le champion du monde en titre Pius Heinz shove directement ses 9500 sur 700/1400. Je paye avec AK, il montre 87s et alors que je flope mon as il me fait une quinte sortie de je ne sais pas ou!!
Pas grave, je vais me venger. Je suis de retour vers 18.000 et raise 3600 UTG avec AJ. Pius Heinz shove 20.000 derrière que je paye, il  montre deux vulgaires rois que je ballaye grâce à un as au flop. Ensuite je serai toujours à peu prés short, mais sans être totalement largué. J'ai la chance d'avoir deux plus shorts que moi à ma gauche, ce qui me permet de shove mes boutons si le pot n'a pas été relancé.
81 places payées, j'assure le passage itm, puis ensuite serre les fesses, remporte un flip puis un 70/30 qui me permettent d'une part de passer les 120.000, et d'autre part de vérifier le bon adage du tournoi : Pour gagner un tournoi, faut choisir les bons spots, éviter les mauvais, et surtout, faut chatter comme un Raoul en rut"
Les éliminations s'enchaînent, et à la pause de 1h55 nous atteignons la table finale. Un mec saute immédiatement et je suis donc 8ème /8
Le temps de chatter un 30/70 lorsque mon A9s bat un AK qui a osé me payer, et je suis avec 550.000 de tapis au mileu de l'average. Quelques sortants plus tard, et le temps de re chatter un 30/70! (bon c'est des confrontations inévitables, genre j'ai AQ vs KK), j'approche les 800.000 à 5 left. Je propose un deal, vu qu'on joue quand même sur des blinds 30.000 / 60.000 ante 5.000 qui piquent énormément. Le deal n'est pas accepté et on continue donc..
Je reçois AK au bouton et relance à 145.000, sur lesquels le chip leader m'envoie ses misérables petits 1 million quatre cent milles jetons. Il croit pas que je vais passer quand même non? Il montre 66, et j'assiste impuissant à une suite de petites cartes sans aucun intérêt!
Fin de l'histoire, avec un gain de 2650€ au passage, voilà qui sauve largement ma journée! J'aurai bien chatté quand même, mais je dirais que je me suis mis dans la position de le faire avec pas mal de shove tendus et de resteals qui ont fait mouillé Marguerite...
.
Sinon, je me suis décidé à aller faire le Partouche Poker Tour de Cannes. Totalement hors bankrolle, donc partiellement stacké. Vous pouvez déjà acheter des parts sur poker et associés.
Je jouerai le day 1b, le mardi 4 septembre, et y retrouverai par la même occasion mes amis Lolof et Stefal.
Comme dirait ce dernier, que les flops soient avec nous...!


dimanche 22 juillet 2012

Longue nuit, je passe encore pour l'empécheur de dealer en rond

Je ne suis pas en train de vous parler de la longueur de l'engin de Rincy, mais bien d'une journée de jeu.
Tout d'abord il faut savoir que je me lève ce vendredi à 5h30, puisque je suis au bureau à 7h, et que j'ai une heure de transport. Les joies de la vie parisienne, encore que moi je fais l'inverse de tout le monde, puisque j'habite Paris pour bosser en banlieue.
Bref, vu que la veille j'avais joué en cash et trouvé que c'était très EV+, je retourne à Cadet vers 17h, mais cette fois ça va se passer excessivement mal. Je vous passe les détails, mais la dernière main va me faire comprendre qu'il valait mieux ne pas insister. Je suis alors à -300€, et reçois une paire de dames noires de grosse blind.
Un mec qui sert a rien fait 10€, payé par le bouton, et je squeeze à 40. L'original raiseur paye pour la hauteur de son tapis (je vous avais bien dit qu'il servait a rien), et je suis payé à ma droite. Flop 1083 tout a pique, et mon adversaire payera mes deux barrels de 50 puis 100€ avec J2 de pique en main. Je check la rivière et il ne value même pas..
Vous avez bien lu, 40€ pré flop avec Valet deux de pique..
Je laisse passer 80 minutes et attaque le tournoi à 150€, ou nous serons 101 joueurs. Je suis ultra actif, sûrement beaucoup trop d'ailleurs, mais monte tranquillement mon tapis. Croyez moi ou pas, mais la bulle éclatera à 5h du matin! (10 places payées). Alors que nous ne sommes que 11, les joueurs veulent dealer, mais je suis le seul gros tapis de ma table, et je refuse donc. Je me fais limite insulter par certains, qui me traitent de rat. Au bout de 40 minutes à entendre ' c'est à cause de l'autre qu'on deale pas, mais il sortira vite.." que je me sens obligé de clairement dire à la table "Je me fous des 150€ à rembourser au onzième, mais si on deale je pourrai plus voler un coup sur deux!". Et c'est clair qu'à ma table nous ne sommes que 5, je dois gagner 2 à 3 coups sur les 5 joués par tour, faisant passer sans showdown mon stack de 150 à 320.000 en une heure 30 de main par main!
Il y a une pause, on est tjs 11, et un mec vient m'expliquer que je suis qu'un égoïste. "Pour toi 150€ c'est peut etre rien, mais y en a pour qui ça peut être important". Je lui répète alors que je ne refuse pas le deal de peur de perdre les 150€ qui seraient prélevés de la première place, mais parce que du coup je ne pourrais plus voler à ma guise! Je crois que le gars a rien compris parce qu'il m'a ressorti le couplet sur le fait que 3750 ou 3600 à la gagne c'était a peu prés pareil..
Un autre vient me faire un cour de gestion de bankrolle. Tu sais ce que c'est la gestion de bankrolle qu'il me dit? (je rêve..).. 150€ ça te permet de rejouer un tournoi gratuitement.. A nouveau faut que je redise au mec que ça me coûterait une tonne de jetons d'accepter le deal, puisque les shortstacks de ma table appuieraient alors sur la touche resteal..
Mais bon, ça passe pas trop.
Alors évidemment, comme je relance tout, j'ai plusieurs fois l'occasion de faire péter la bulle, mais je raterai deux 40/60 et un 20/80. ( Là le coup est drôle, j'ai relance 4-2of et l'ai montré à la grosse blind, histoire de l'énerver un peu, puis sur la main suivante je relance 53s! Quand ça arrive à la grosse blind, je lui annonce que j'ai mieux que hauteur 4. Il finit par shove, j'ai 40.000 à ajouter ( ma relance était a 16000), mais je sais surtout qu'en payant avec ça les autres vont encore plus hésiter à me resteal light. Il a KK et je perds ce 20/80, mais rattrape très vite cette somme en multipliant les relances derrière.
.
Finalement il est donc 5h du mat quand on est réuni à 10 left en table finale. Les éliminations sont  vraiment lentes, et on se retrouve à 5 left à 7h30 du matin. Perso je suis vraiment pas frais, mais mes 450.000 jetons ( sur les 1.010.000 en jeu) m'aident à rester focus. Je perds un flip et revient à 240.000, sensiblement la moyenne. La direction de Cadet vient alors nous demander de dealer, ou de revenir le lendemain. On est tous archi nazes, cette fois ci j'accepte ce deal, car je n'ai qu'une envie, rentrer me coucher.
.
Du coup, en plus des 1950€, j'ai un ticket pour le 200€ de demain dimanche.
Félicitation au cercle qui propose un tournoi qui ne soit pas turbo, même si là c'était quand même sacrément exagéré!
Au lit à 8h30, reveil à 16h... finalement je suis toujours au rythme de Vegas!

jeudi 19 juillet 2012

Come back!

Une véritable éternité que je n'étais pas allé faire une vraie session de cash game dans un cercle. Avant, je jouais en live, c'était en 2008, et je n'ai pas eu le moindre mois négatif. Autre temps, autre époque. Seulement voilà, c'est chronophage ( il faut venir sachant qu'on a son temps), le niveau a monté, j'aime moins que le tournoi, et donc je n'avais pas re tenté de session. Sauf que ce jeudi après midi, après avoir busté au premier niveau de la boucherie à 50€, je décide d'aller tester la 50€ ( blinds 2-2), en posant 300€ devant moi. Ma table ouvre, donc c'est parfait (on était une dizaine en liste d'attente), et la plupart de mes adversaires cavent à 50€. Bof..
Ensuite c'est simple, un festival de limpe. Du coup je joue les terreurs de bac à sable en isolant les limpeurs par des relances à 16 ou 18€. Et en plus c'est pas difficile à jouer, les mecs sont des pros du fit or fold. Donc mes mains n'importent peu, ce qui compte c'est de savoir si eux touchent ou pas.
Bref, je prends confiance, me dis que je vais tous les envoyer au bois, quand je reçois QJs au bouton après quelques limps. J'envoie donc 20€ payé 3 fois, et découvre un flop J93 rainbow, sur lequel la grosse blind donk shove 60€, a peu prés le pot. Vu que j'ai une image de fou furax je paye immédiatement, il montre A9, et hit A turn et A river. Nice lecture du sabot, bien joué (connard)
Bon pas de problème, la table est vraiment facile, et donc je récupère vite mes billes. Un mec qui a une bonne tête de mongole (appelons le Monsieur Triso) qui parle beaucoup, surtout pour ne rien dire, limpe 2€. Il avait relancé deux fois avant, je l'avais 3 betté les deux fois, ça a du le calmer (j'avais des vrais jeux en l'occurrence, 87s et AJ). Bref cette fois il limpe, je raise à 14€ et il me fait un remarquable, et remarqué, new york back raise (si je veux respecter la loi débile sur la défense de notre langue je dirais qu'il me fait une relance de derrière le dos de la grande pomme!) pour 170€! Diable! Ah oui, alors que je réfléchis à ce qu'il peut bien avoir, faut que je vous donne un coup qui s'est passé peu avant, parce que j'en suis pas peu fier.. Il limpe (normal), je raise avec 42s, normal, et il paye, normal. Flop 1054 avec deux trèfle, moi j'ai des carreaux, et je check derrière lui. Il va m'envoyer deux pruneaux pas vraiment d'Agen sur un turn 3 et une river K, ce qui ne représente tellement rien que je le payerai dans le demi centième de seconde. Bref ce mec m'adore pas vraiment.
J'en reviens à mon back raise, j'ai A8 et vais tout de même folder. Il tape alors un 3 de trèfle sur la table, et part dans une jolie séance d'auto satisfaction que je devine plus que je ne comprends, vu que j'ai ok Computer, le chef d'oeuvre de Radiohead dans le casque, et que c'est bien plus sympa!
Un coup énervant, je raise 99, trouve deux payeurs. Flop 1083 et la blind donk bet le pot, all in. ça devient une habitude. Je reraise pour pas laisser le 3ème mec dans le coup, et nous voyons tomber un 5 et un J sur le board. J'annonce paire de 9, il me dit brelan, et montre... 55! Bien joué!
Mon tapis avoisine les 300€, on joue depuis trois heures, et je reçois AA. Ah! Vu l'image que j'ai, serait temps de rentabiliser un peu! Tu parles d'une rentabilisation... Un jeune vient d'arriver, il limpe 2€, suivi de Monsieur Triso qui paye les deux euros (je vous ai dit qu'ils limpaient beaucoup?). Et je mise donc 14€, payé les deux fois. Flop 932, et après le check de l'utg, Monsieur Triso donk 24€ payé par bibi et par l'utg qui se laisse 12 derrière! Intéressant! Un 9 au turn, l'utg shove ses 12, payé par Monsieur Triso, je sors alors du bois en mets une sacoche le faisant folder immédiatement. Je joue contre un splendide 32s, pour 3 paires, et contemple un horrible 2 river qui vient lui donner full..
.
Bref, ça commence serieusement à me gonfler. C'est un beau call qui va me remettre en selle, qui va surtout me redonner le moral. Je suis de grosse blind avec 10 3, une bombe intersidérale. Nous sommes 5, et admirons un flop 10 high  mais assez connecté. Je donk le pot, soit 10€ et suis payé une fois. Un as de carreau turn, je check évidemment et le gars mise pour représenter l'as. Je vais payer, puis payer également son gros overbet river sur je ne sais plus quelle carte! Joli coup, je pense que sur un genre de board final A10975 il aurait checké une main comme A8.
.
Et la c'est le rêve, j'ai un enchaînement de jolis coups. Un mec relance, il est payé plusieurs fois, je paye de blind avec 74 et trouve un flop J74, sur lequel je pourrai check raisé tout ce beau monde.
Puis deux fois AK consécutivement, qui me permettent de placer deux nouveaux 3 bets, puis 2 cbets qui seront respectés. A ce propos je suis absolument le seul jouer qui 3 bet à la table! ça me change de la NL online en short handed
.
Arrive alors un nouveau spécimen à la table. Genre je ressemble à un tueur psychopathe slovaque, ou au videur de la boite de nuit la plus créniosse du bronx. Tatouages partout, parle fort, air franchement débile. Il pose 50€, les perd dés sa première main. "j'en fous j'ai pris 8000 cette semaine".. ok..
Puis il recave 50€, qui partent sur un flop A63, en disant à son adversaire "Eh oui, ici on joue au poker!" Je sais pas trop a quo pensait jouer son adversaire, mais celui ci insa call avec AQ et gagnera le coup.
Il va ensuite me critiquer sur un coup qui m'a semblé standard, mais ça l'a marqué! 3 limpeurs, j'isole à 20€, trouve un payeur, mais mon voisin de droite shove 80€. Pour moi il ne représente rien ( il avait limpé derrière deux limpeurs) et donc je call avec A8, finalement battu par son AQ. Oh mon dieu qu'ai je fait, payé 80€ avec A8, je suis un fish, etc.. Bon vu le look de tueur à gage en face je ne dis rien...
Après 2 autres recaves notre ami annoncera le magnifique, attention c'est beau " J'aime pas ces petites tables, je retourne jouer aux grosses!"
.
Une constante dans ma session, je touche pas mal de jolis draws qui ne rentrent absolument jamais. C'est vraiment frustrant, et du coup je suis toujours coincé à 300€, quand je vais avoir une énorme livraison, liée uniquement je suppose à l'image que je dégage.
Je raise 88 en mp et trouve deux payeurs. Je trouve surtout un flop J87 !  Je fais mon cbet, abandon du premier payeur, mais le deuxième double ma mise à 76€. Just call chez bibi ( Si il a 77 ou 109 je sais que tout va partir anyway, s'il a AJ je pense également vu mon profile, et si il a air, ce que j'imagine très bien, je dois induce shove). Un 10 tombe et il shove 130€! Insta call chez moi, un 7 rassurant en river, et il n'a qu'un sublime J5 qui nécessitait en effet de payer mon raise préflop..
.
Mon tapis ressemble donc désormais à quelque chose, environ 570€. Ca fait plusieurs heures que je rame contre des joueurs que je trouve très lisible, donc ça me rassure un peu. Un dernier gros coup va terminer ma session. Une armée de limpeurs après une option à 4€, je suis au bouton et ouvre K4s. Pour une fois je call juste, parce que je ne serai jamais cru si je raise. Flop K76 avec un pique, et après un check général je mise 20€, payé deux fois. Turn génial, 5 de pique me donnant une tonne d'équité contre toutes les mains possibles. Du coup je place un deuxième barrel, mais me fais min relancé par mon voisin de droite! WTF!??? Raoul me suggère de lui parler du pays, mais il n'a que 84€ derrière, et après tout je n'ai qu'une paire de rois kicker moisi. Je call donc, un valet de carreau river et il m'annonce que si j'ai le roi j'ai gagné! Ah ben ok, merci!
.
Au final j'ai 686€ devant moi, sachant que j'ai été à -140, ça me plait bien! Je crois que je vais revenir tenter l'expérience de temps en temps..
Une stat marrante : J'ai joué 5 heures à la table, il y a eu une douzaine de 3 bets, dont 11 pour moi!

dimanche 8 juillet 2012

Fin de séjour Vegassien, retour sous la pluie..

Voici un film Swarziesque que je ne connaissais pas. Une super bonne daubasse j'imagine. Voila qui ira très bien pour qualifier mon jeu lors du day 2 des wsop event 56 à 1500$.
J'ai donc 40800 jetons pour commencer ce day 2, soit grosso modo 9 fois la cave initiale, et exactement la moyenne. Pas de raison particulière de fliper, on est à 6 places des itms, ça devrait être une formalité, sauf gros set up défavorable. Un suédois dangereux à ma droite (gros palmarès et 111.000 jetons), sinon ras.
Durant 20 minutes je ne joue qu'une main spéculative, rate le flop, et attends donc que la bulle éclate.
Ceci est assez rapidement fait, et je vais laisser passer encore une bonne trentaine de minutes, en constatant assez impuissant que payer 600+1200 + 1800 d'ante par tour ça coûte cher! 3600 jetons, et lorsqu'une nouvelle fois la grosse blind revient (c'est chiant ces bébettes, ça revient toujours!), j'ai 34.000 devant moi.
L'UTG ouvre à 2400, il est payé 3 fois, et je découvre A2 de trèfle de grosse blind. Première idée qui me vient à l'esprit, conseillé par Raoul, c'est shove. Évidemment si je suis payé je serai pas bien, mais j'aurai quand même mes 30%. Deuxième suggestion, de Marguerite, aller voir ailleurs si j'y suis. J'opte pour un call, en espérant juste toucher mes trèfles. Le flop arrive, AA10 avec deux piques! Un faux ami j'ai bien l'impression, puisque évidemment mon kicker est pas terrible!
On peut jouer cette main de plusieurs façons, j'ai décidé de prendre une ligne assez curieuse, en pariant sur le fait que j'étais le seul a avoir un as. J'ai donk 4000, pour que justement on ne puisse pas me voir sur un as, qui aurait plutôt check ce flop. Tous passent, et la parole arrive au dernier joueur, le suédois et sa tonne de jetons, qui me raise à 10.000. Ca me semble normal, puisque j'ai fait en sorte qu'on ne me croit pas sur l'as. Quoi que bon, donker contre 4 joueurs sans l'as, ce serait un peu barge! Cette fois j'écoute Raoul, tout dans le groin. Marguerite a une crise de panique et préfère quitter la table. Le suédois insta call, et montre AQ de carreau! J'espérais quand même qu'il est un kicker inférieur au 10, ce qui me donnait quelques chances supplémentaires. Pas de doublette, pas de 2 salvateur, je suis donc out 266eme/2798.
.
La suite du séjour?
.
Un 235$ pseudo deep au Rio. J'avais déjà fait 72/1550, et j'ai cru que j'allais refaire ce genre de perf. Nous ne sommes pas encore itm lorsque la small blind shove directement ses 100.000. Je suis juste sous l'average, avec 75.000, et décide d'insta call tant je suis sur qu'il est en carnaval. J'ai KQ, call discutable donc, et fais face à KJ! Il fait quinte, ciao Berthe..
.
Le 400$ re entry du Venician. Je précise re entry puisque je vais le faire une fois. Je monte des tonnes dans le tournoi (bien aidé il est vrai par AA vs KK au quatrième niveau!), et me retrouve à 60.000 quand la moyenne est à 20.000. C'est à partir de ce moment que je vais perdre absolument tous les coups, dont deux flips, avant l'ultime bien immonde. Et très Raoulien..
Je suis tombé à 18000, loin de l'average et ses 30.000. Un gars raise, payé à ma droite puis par moi avec Q10s. Le flop est sympa, avec deux gut shot, 689.
Le premier relanceur mise, payé à ma droite, et je shove donc 16.000 dans un pot un peu inférieur. Je vais être payé par J10 (m'attendais pas à être devant!), mais un 7 turn va me renvoyer au bois!
.
Depuis je suis revenu sur Paris. Passer de 45 degrés et un soleil écrasant aux averses parisiennes c'est pas terrible. Évidemment ma semaine avec Zedko et Lolof, qui au passage a la palme d'or du déchattage, m'a parue bien courte. Et je ne reviendrai bien évidemment pas sur le passage au Rhino, faut pas déconner! (eux ont été sages, moi moins)
.
Je me suis quand même fait le tournoi deep de Cadet le soir en arrivant! D'ou cette tronche de tueur psychopathe fatigué que vous avez pu voir sur Pokernews!
Je jure que ce n'est pas moi! C'est Rincy déguisé!
..
Et hier, je suis allé jouer le 300€ de l'Acf. Curieux les tournois, j'ai été absolument card dead les 4 premières heures, mais j'ai doublé toutes les mains que j'ai eu, avec deux flips au passage.
Si bien que lorsqu'on arrive à 18 left, je ne suis pas au mieux mais vivant. Et je vais alors avoir un énorme coup de chatte. Un joueur actif mise 4000 sur des blinds pourtant a 600-1200, et il est payé à ma droite. 8000 au milieu plus blinds et antes, Raoul me demande de shove any two vu que j'ai 23.000 devant moi, ce que je fais donc. Manque de bol, la grosse blind se réveille avec QQ et shove! Je montre mes cartes, J9, pas mal, et hit un 9 au flop puis deux valets Turn et river! (gâchis de chatte sur le dernier)
.
Arrivé en TF je vais à nouveau passer un 20/80 sur un set up inévitable. Un gars open 7000, j'ouvre les valets et shove 30.000 qu'il paye avec les As (on se demande bien pourquoi). Un J river et oups, 65.000 chez bibi, un peu au dessus de l'average. Quelle chatte..
.
Nous ne sommes plus que 6, j'ouvre les Q! J'open 7000, un gars qui vit en Suisse et connaissait mon blog me 3 bet à 20K (il a un peu plus de 50000), je décide logiquement de shove, qu'il insta call me voyant sur AK, avec 99. Yes! Enfin un coup ou je suis archi favori! Après avoir passé deux 50/50, un 70/30 et deux 20/80 je vois pas comment je peux perdre celui là! Ben boom, 9 au flop, et je suis dernier détaché avec16.000 jetons, qui partiront derrière, 44 battu par JJ. Payé 1005€, bien loin de la gagne et ses 5K..
.
J'ai un programme sympa cette semaine, hors poker, donc mon prochain post risque de pas être pour demain..  Sauf si bien sur je décidais de vous compter les aventures de Pierre Lolo Richard à Vegas!
.
Au fait, pour la première fois depuis des lustres (j'ai ouvert le blog en février 2008) je suis sorti du top 5 des blogs les plus visités, en passant d'ailleurs directement 13ème. Je propose donc une minute de recueillement dans les églises et les temples ce soir de 20h à 20h01!

mardi 3 juillet 2012

Mon premier WSOP..

On m'avait dit "Attention c'est une boucherie ces wsop aux petits buy in"..
On m'avait dit "faut chatter comme un Raoul"..
En fait, nous serons 2798 au départ de ce petit donkament à 1500$. 4500 jetons, une table que je trouve pas très impressionnante, mais malgré ça suite à la perte d'un flip contre un plus short que moi je me retrouve avec seulement 1200 jetons au bout de 3 heures! Argh.
Le temps de prendre et gagner un flip, puis de grinder un peu, je vais finalement remonter progressivement. Et puis lorsqu'il faudra être aidé par dame chance, je vais être servi..
J'ai 14.000, un peu en dessous de l'average, quand je reçois les as. Miam (je les aurai eu 2 fois en tout, pour deux doublage à chaque fois). Je raise donc, suis payé par un suédois et par la grosse blind, un mec ultra agro qui a déjà 60.000 devant lui.
Flop J106, l'agro check, je bet, le suédois call et l'agro me 3 bet.. Vu le profile du gars je shove, le suédois dégage et le gars snape avec J10! Aie! Un 6 au turn vient me sauver de ce très mauvais pas..
Ensuite stratégie assez payante, jouer ultra tight. D'ailleurs un mec m'a demandé si j'étais allemand!?? What the fuck?? Allemand?? Raoul en est tombé à la renverse.
J'ai une tronche d'allemand moi.??
Je joue très peu, vu que je ne reçois rien, et du coup ça me permet d'être respecté sur mon seul 3 bet de la journée ( A8s) et sur mon seul squeeze également : L'agro bet (pléonasme), un payeur pour 2200, et je fais 6000 avec 86s. Respecté merci!
Le gros coup qui me permet de passer les 40.000 et finir le day 1 à l'average : Toujours mon agro qui raise, au bouton cette fois. Le Danois à ma droite de sb call, et je fais de même avec 44 en main. Flop 345, et après deux checks l'agro mise 3000, payé à ma droite. 8000 chez moi, payé par le danois qui abandonnera sur mon shove au turn. ( il avait 65 m'a t'il dit)
.
Conclusion? Faut vraiment pas craquer, car c'est TRES long. On a joué 11 niveaux d'une heure, il arrive parfois qu'on soit totalement card dead, et donc faut pas tout envoyer en l'air. J'ai un coup qui montre vraiment cela.. Je reçois AK au début du 11ème level, avec une image ultra nit puisque j'ai joué très peu, même si mon squeeze avec la 86s vient d'avoir lieu. J'ai 31.000 devant moi.
L'agro raise à 2200, et je décide de juste flat, car je sais qu'il peut 4 bet light, et s'il se commit ça m'ennuie de jouer un 60/40 incertain.. Bref je call, surtout qu'il y a en small blind un gars à la tête de gitan qui n'arrête pas de se fritter avec l'agro, et je pense que lui peut squeeze.
Bingo, c'est ce qu'il se passe, il envoie 7000 sur la table. Je suis en train de me dire que là c'est sur je mets tout dans le groin, d'ailleurs Raoul frétille de la queue.. mais la small blind réfléchit une minute et annonce all in pour 24000 jetons! Tout le monde foldera, et il me dira ensuite avoir eu les as..
Inutile de dire que si je cède à la frustration sur cette main je le call, de même que si je suis sur un tournoi lambda à 300€ tout est parti depuis longtemps...
.
Je trouve la structure très correcte. ok 4500 jetons c'est pas beaucoup, mais les blinds commencent à 25/25! Et comme ça monte très lentement, ça reste jouable, à condition de ne pas déchatter, comme mon ami Lolof qui a encore pris une horreur!
Il reste 303 joueurs, et 297 seront payés. Ca devrait être au moins ça de fait

dimanche 1 juillet 2012

Very good trip!

Quelle journée de ouf!
Je vous passe le début de journée, qui consiste en gros à se lever à midi avant d'aller se prélasser à la piscine, en mattant des tonnes de bombes passer devant nous, puis nous avons rendez vous Laurent et moi avec ma cousine Alice pour une virée en hélico dans le grand canyon. Y a pire.. Pour toutes les photos je vous suggère de cliquer dessus pour les agrandir..
Direction donc l'aéroport, dans une putain de fucking limousine de ouf
Là vous apercevez 5% de la limousine..
.
Bref nous embarquons dans un charmant petit hélico, et c'est parti. Le temps de quitter Végas et nous passons sur le petit lac ou vivaient Agassi et Graf, rejoints occasionellement par Céline et son mari René. Mais notre charmante pilote nous explique que c'était trop le boxon, que les habitants se sont plaint, et que du coup ils sont partis.. Here is the place, y a pire!:
Nous continuons notre route vers le Grand Canyon..
Ici c'est le barrage sur le lac Mead, avec son aqueduc. Le lac mead alimente en gros toute la région en flotte, et vu ce que ça veut dire quand on pense à Végas, on imagine bien l'importance de la chose. On peut aussi y faire pas mal d'activités aquatiques : pèche, ski nautique, plongée, chasse au Rincevent.
.
Nous continuons donc, et à 18h46 devant moi un paysage que j'ai déjà vu dans les westerns:
Au passage vous notez que notre pilote est une blonde, mais nous n'avons pas eu peur. J'ai cru vaguement que c'était Vie de fish, là j'aurais flipé, mais non! En plus avec ma cousine à coté de moi je pouvais pas dire de conneries sur les blondes alors..
Un peu plus tard nous nous posons ici..
Je sais c'est laid..
Mais on n'y peut rien..
Moi je voulais Sarcelles ou Ivry
Mais y avait pas..
Là c'était sur la gauche, mais on peut regarder à droite aussi
.
Vous avez déjà vu le film "Deux fishs en Hélico"?
..
Petite séance photo dans notre bivouac de fortune..
Ce qu'on nous a servi en indiquant champagne ressemblait plus à une sorte de champomy à la framboise, mais c'est un détail!
Bon nous repartons, et imaginons très bien les cowboys guidant les troupeaux de vaches ici..
A partir de là les photos ce sera plus chaud, parce que le soleil couchant est face à nous vers le retour sur Vegas, et j'ai des reflets quand je prends une photo, comme ici...
Je crois que c'est le Colorado qui se deverse donc dans le Canyon.
Vous notez au passage que le bas de la pierre est blanc, c'est du aux différents niveaux que prend le niveau de l'eau en fonction des fontes des neiges dans les Rocheuses, un peu plus à l'ouest..
..
Nous mettons 30 minutes pour revenir sur Vegas. C'est un peu plus rapide qu'en 1860 lors de la ruée vers l'or..
Un peu dommage d'arriver en fin de journée et pas de nuit d'ailleurs.. on perd le flip de quelques minutes..
.
Du coup je me rattrape avec la vue depuis la chambre d'Alice au Cosmo. Un balcon bien sympa...
On a tous les 3 adoré ce petit survol local, j'imagine que vous me croirez sur parole.
Une scene sur réaliste lorsque nous arrivons a l'aéroport, nous repassons par les locaux de la sociéte Papillon qui organise ces excursions, et là le portier, un américain qui a un bon look un peu de méxicain, vient voir Alice et lui dit qu'il est désolé de l'importuner, mais qu'il sait qu'il la déjà vu mais il sait plus ou! Elle lui dit donc qu'elle est actrice et il réalise alors l'avoir en effet vu à la télé! J'avoue que là avec Lolo on a été scotché! Genre le mec il devait même pas connaitre Brad Pit, et il a reconnu Alice!
.
Nous filons avec Lolo au Rio pour soutenir Lara qui est encore en course. Lara est la femme de Karim Debuquet et on aime bien soutenir les gens sympas! Elle termine finalement à une très jolie 19ème place, VGG
Juste avant minuit on au  restau français (mon ami Gabi) au pied de la tour Eiffel. On y mange vraiment bien, on y boit aussi un tout petit peu, puis nous rentrons au Palazzo. Je me mets à une table de black jack avec 160$ devant moi, je tombe à 75, c'est pas très glorieux, sauf qu'il va m'arriver un truc qui est juste inimaginable. Les joueurs de Black Jack vont dire que c'est impossible, que je vous mène en bateau, mais j'ai  gagné ensuite 20 coups consécutivement. 20! C'est juste irréel. Comme j'attaquais à 15$ mais que je rajoutais toujours quelques jetons, je termine ma série avec 1600 devant moi! Et ce n'est pas fini, puisque je vais encore prendre des tonnes, avec notamment un coup d'anthologie ou je crois miser 5 jetons de 5$, mais je prends la mauvaise pile, et je mise donc 5 jetons de 25$! Pas grave, je fais 11, la banque à 7, je double, ça passe, et + 250$ ! Je termine ma session a un irréel 2300$, en a peu près une heure de jeu! Comme dirait ATRC, quel oignon! Il est presque 4 heures, time to sleep.
Lolo rentre lui vers 8h d'une session de cash rentable.
.
La suite c'est quoi?
Cet aprés  midi Zedko et moi jouons le 330$ du Bellagio. Et ce soir ce sera.. enfin.. ce qui se passe reste à Végas!