jeudi 18 août 2011

Totalement à la dérive

Bon y a pas que Rincy qui met des images un peu chaudasses pour attirer le gogolle googlien. Je suis sur que vous connaissez par coeur ce film ou Madonna passe son temps en bikini à se faire défoncer par une armée d'italiens en rut. Euh je m'égare (de Lyon pour moi ce soir! YES)
D'ailleurs inutile d'aller louer cette présumée daube chez votre vidéoclub, je vais vous faire un résumé du film, vous gagnerez du temps.

Adriano est séducteur assez nettement gagnant durant ce mois d'aout. Il multiplage toutes ses journées, et arrive donc à pécher dans ses filets les quelques touristes qui passent par là. Il faut dire qu'il est assez chattard, tous ses tirages rentrent! Même les plus improbables, comme cette petite polonaise à qui il fait les 2 outers dans la soirée. Bref, tout y va béné comme Adriano le répète sans cesse. Et puis là, tout va partir en brioche avec l'arrivée de la Madonne. Dès qu'il l'aperçoit, Adriano tombe totalement amoureux, et n'a plus la motivation pour aller pécher sur les plages. Plus aucun tirage ne rentre, c'est un véritable flop! Et quoi qu'il entreprenne avec Madonna, c'est la mauvaise décision.. Il l'invite à prendre un Chicken Clitori au restau grecque du coin, alors qu'elle est totale allergique au cl, au poulet. Il lui propose d'aller danser une salsa endiablée, alors qu'elle n'aime que le rock. S'il décide de la relancer dans un rock acrobatique, elle avait les nuts et le cloue au sol d'un uppercut rageur. Bref, c'est totalement injouable pour Adriano.

Alors que le mois d'âout avait si bien commencé, il ressemble désormais à ça..




.
Mais Adriano a de la ressource. En ce 18 âoût il propose à la madonne d'aller se faire voir ailleurs, chez les grecs par exemple, et lui quitte ses plages pour aller se ressourcer quelques jours dans le sud de la France! Au passage il fera le satellite pour le PPT qui a lieu à Aix, parce que ce sera pas pire que le reste! Il faut oublier la madonne..



Vous l'aurez bien compris, ce jeu est en fait une alchimie entre plusieurs facteurs : La chance, la patience, le skill, la confiance, et Olivier Besancenot.




1- La chance... Ca semble relativement évident. Quand vous flopez un brelan toutes les 3 mains, quand vos tirages rentrent aussi facilement que 6 Fredys dans la Ciccolina, évidemment vos sessions se passent plutôt bien! Ce fut a peu prés mon rush de départ, ou quelques appels, en PCV, à Jésus m'ont permis de marcher sur l'eau. Dans le même ordre d'idée, si dans la rue on vous appelle kof, c'est un peu bon signe pour vous.. ( je vous renvoie d'ailleurs à l'Evangile selon Matthieu, 3; IV : Et le seigneur tendit à Carlos sa main et lui dit " A partir d'aujour'hui tu seras le roi, et ta chatte légendaire s'étendra de Faro à Lisbonne")



2- La patience... Quand les bons spots sont pas là, il faut attendre et encore attendre. C'est particulièrement vrai en tournoi live, ou on ne joue qu'une misérable main toutes les 3 minutes. Si vous avez la même patience qu'un joueur d'echecs adeptes des siciliennes, vous irez loin. Si a coté de vous Stefal est le joueur le plus loose du monde, vous allez également vous en sortir. Si en revanche passer 12 minutes sans intervenir dans un coup vous parait être aussi ennuyeux que regarder un Le Havre Tours, alors vos chances de perfer sont faibles




3- le skill.. Ben oui le poker n'est pas un jeu de hasard. Encore faut il avoir des lignes de jeu claires. Lorsque vous en prenez plein la tronche il est assez difficile de ne pas douter. Prenez l'exemple de Titi par exemple. Dernièrement, alors qu'il jouait ses 24 tables simultanément, dont la moitié à l'aveugle puisque son deuxième écran ne marchait pas, il s'est fait 3 bet alors qu'il avait KK en main. Comme à chaque fois que ça lui arrivait ces derniers temps il y avait les As en face, il s'est contenté de payer, pour finalement avoir une ligne passive de checks jusqu'au bout et encaisser une somme dérisoire contre deux dames. (remplacer Titi par D8 pour avoir l'histoire réelle)



4- La confiance : C'est la résultante (oui bon ce mot oit pas exister, mais Ségolène elle a bien inventé ses mots alors en tant que grand fan je fais de même!) de tout ça, et c'est juste le truc le plus important de tout. Que vous ayez le niveau d'Ivey ou d'un super fish , la confiance va tout changer.




Je reviens à ma session d'hier, absolument effroyable en terme de niveau de jeu. Il faut dire que j'ai eu quand même 3 fois les dames, et tout est parti préflop a chaque fois. Une fois contre un joueur fantasque qui avait AK, et qui a hit river, et deux fois contre les as. Du coup ça m'a totalement empêché de jouer par la suite. Plusieurs fois je n'ai pas osé envoyer la purée dans des situations nettement EV+. Le pire du pire, c'est quand sur la fin de ma session je me prends un 3bet de pucelle (genre 7euros sur mon raise de 3), alors que j'ai AK. je vais juste call mon adversaire qui a A10, qui bien sur chopera un 10 au turn après nos deux checks. Je paye sa mise et croit faire flush river, alors que j'ai un carreau dans mes coeurs.... Super.. déjà que je suis nul, en plus j'y vois rien..



Bon, besoin d'une petite pause, faut dire que j'ai énormément joué ces derniers temps ( témoin le nombre de mains jouées). J'ai quand même quelques motifs de satisfaction, comme hier par exemple une nouvelle TF dans le Super9. Ça finira par rentrer un jour ce p.. de S9.




Je reprends le cash game la semaine prochaine, avec la motivation d'un bûcheron canadien devant un cyprés tagué "les bûcherons sont des pédés!"



Sinon bien évidemment je remercie Xavier et sa petite famille pour leur accueil toujours très sympa dans le chnord. Même s'il aurait pu moins me massacrer aux echecs!! Mais je l'aurai un jour! Nous étions allé boire un verre (enfin, 2 bouteilles) dans un endroit qui s'imposait de lui même : Chez Fred!




.Ne me demandez pas pourquoi mon blog ne reprend que la partie droite de la photo, je sais pas! en tous les cas cette soirée avec un vieux pervers belge lubrique qui n'a fait que parler torchon serviette et clitoris à la pauvre serveuse, Laure qui avait l'air habitué, Xavier et Christelle qui avaient abandonné les mioches à une tresseuse professionelle , ce fut une soirée vraiment sympa sous la pluie lilloise..

6 commentaires:

  1. Bonjour,

    Très drôle cet article. ça me fait penser que je te proposerai bien quelque chose de marrant à annoncer sur ton blog avec le même humour, si ça te dit, contacte moi !
    ça pourrait t'intéresser

    Fanny

    RépondreSupprimer
  2. Lol, encore un post enorme. Sinon, t'as oublie de developper le O.Besancennot...

    RépondreSupprimer
  3. Ah ah, tu t'es lâché là!
    Nice post mais +1 à challenge. On aimerait savoir si le O Besancennot à qqe chose à voir avec le vélo sans selle!
    (et résultante existe obv)

    RépondreSupprimer
  4. Belle lucidité Fred (je parle des échecs hein lol).
    Toujours un plaisir de te recevoir à la maison :)
    Good luck pour ton super sat et reviens nous en forme dans une semaine !

    RépondreSupprimer
  5. Salut Fred,grace à la lecture assidue des évangiles du Proph'Eight j'ai retrouvé la foi et jésus en ce 15 aout m'a guidé vers le plus haut des cieux la seconde marche du Monday frenchkiss pour un joli gain de 4,4k ma première belle perf sur pks c'était mon assomption à moi repose toi bien à ++ ton fidèle et méfie toi sur les tables je te suis depuis 6ans maintenant ton fidèle.

    RépondreSupprimer
  6. Excellent article !
    Tiens une piste pour retrouver le chemin de la foi.
    A+. Raulvolfoni

    RépondreSupprimer