mercredi 11 décembre 2013

Unibet Open de Riga, un séjour bien sympa

Je suis donc allé passer quelques jours à Riga avec mon ami Bertrand, qui allait disputer à l'occasion son premier tournoi live. Le circuit Unibet est vraiment particulier, on ne peut le dissocier des fiestas qui l'accompagne. Et qui dit fiesta à Riga dit.. s'en mettre plein les yeux!
.
Nous arrivons donc jeudi 5 décembre, regardons un peu la salle de tournoi ou se joue le day 1a, faisons connaissance de la délégation française et décidons de faire l'impasse sur le satellite du soir pour aller manger entre frenchies avant la première soirée (opening drink, j'aime bien le nom..)
.
Un restau assez avant gardiste, puis donc une première soirée ou en en prendra plein les yeux. Oh my God que les filles sont belles.
.
Quant à la ville de Riga, nous prendrons quand même heureusement le temps de nous balader un peu, c'est tout à fait mignon. Dommage que la température soit pour le moins fraiche..



 Bon, le tourisme c'est bien beau, mais on est pas là pour ça!
Nous attaquons le tournoi à 20.000 jetons pour des blinds 25/50 et une structure assez sympa, en tous les cas au jour 1. J'ai Steven  Moreau 2 places à ma droite, et je vais surtout toucher comme un véritable porc durant les deux premières heures. 3 fois les dames, 1 fois les valets, 2 fois As Roi.
Le problème, et il est de taille, c'est que je ne gagne strictement pas le moindre coup! Du coup mes 20K sont transformés en 10K au bout de 1h40 de jeu. C'est assez rageant, mais finalement je relativise car sur un coup ou j'ai les dames, un danois fantasque s'est contenté de flat mon 3bet avec AKs, je pense que j'aurais pu y laisser mon tapis vu que le roi au flop m'a bien sur permis de m'en tirer vivant.
Il faut savoir que s'il y a bien une particularité d'un Unibet Open, c'est que c'est agressif. Vous savez quand vous ouvrez un pot que vous allez être relancés.
Mon premier gros bol d'oxygène arrive peu avant la première pause. Je suis de grosse blind avec AK.
L'utg, mon voisin de gauche donc, open 800, payé à ma droite par la small blind. Je squeeze à 2200 payés les deux fois. Le pot fait 6600, et il me reste 7800 jetons. Flop J82 avec deux carreaux. La small blind  prépare 3500 mais finalement ne les joue pas. J'envoie donc une grosse salve et tous passent.
.
Mon coup charnière interviendra peu après le retour de pause, j'ai alors 18k devant moi et ouvre à 375 sur 75/150 avec 98s. L'italien à ma gauche 3bet à 800 comme il le fait toujours, et un gars qui a 20K call au bouton. Je call aussi et découvre un flop sublime! 9 8 2 ! Miam.
Comment rentabiliser désormais? J'aurais le choix du check raise, mais ça montre vraiment beaucoup de force, et décide donc de donker 1700! Parfois les donkbets on les reraise juste pour le principe, et si l'italien folde assez vite, le joueur au bouton me revient dessus à 4000. Je call juste, admire un splendide 3 au turn et check pour le laisser miser. La suite est rapide, 6000 chez lui, tapis à 13.000 chez moi, il call dégouté car il sait qu'il est derrière et montre QQ. Brique river, et je passe à 38.000 pour une moyenne à 25.000!
C'est le moment que Steven choisit pour ouvrir un pot, quand j'ouvre KK!
Je 3bet parce que le danois fou a déjà passé sa main et qu'il ne pourra pas squeezer.
Un tour plus tard Steven ouvre à nouveau, et je découvre encore KK! Cette fois mon danois est de blind donc je call juste, mais il n'y aura pas de squeeze et je reprendrai un petit pot..
Le pauvre Steven va encore lacher quelques plumes contre moi, quand il raise ma grosse blind depuis le bouton. Je défends avec 97 de carreau, et toucherai ma couleur à la river.
.
Bref, tout va bien à ce moment là, on joue depuis 4 heures de jeu, j'ai touché comme un porc, j'ai 50K pour une moyenne à 30K.
Mais, il y a un mais.. je ne toucherai plus la moindre micro main durant les 5 niveaux d'une heure qui vont suivre, et comme je suis un gros débile qui ne sait pas attendre, je vais y laisser des plumes, en tentant des choses plus ou moins border line. Du coup je ne joue plus un seul coup sur les deux dernières heures, et termine très frustré avec 22500 jetons pour une moyenne à 48.000.
A noter que mon ami Bertrand est également qualifié mais short.
.
Nous reprenons sur des blinds 600/1200, et je passe d'entrée de 22500 à 15.000! Super départ. J'ai callé un raise avec QJs, surement pas une bonne idée, et raise fold mon bouton sur le shove de la blind qui était pourtant très short ( mais ce très short faisait 60% de mon tapis!)
.
C'est un joli coup de chattage qui va me relancer. Le cut off à ma droite open à 2500, je shove 15.000 avec A9 et suis payé par la grosse blind (pas bon signe du tout!) qui montre deux 10! Mon adversaire est obnubilé par le fait de ne pas voir d'As sur le board et hurlera un YES! sur le tableau 9 J Q 9 2. Je lui fais remarquer qu''il y a 2 neuf au board, il se calme d'un coup!
.
Ensuite je suis transféré de table et remonte petit à petit, en recommençant à tenter des choses. Par exemple :Un mec actif relance, il est payé à sa gauche, je squeeze avec A6s, et ils foldent. Mais le temps passe, je vois vraiment pas grand chose, est obligé de fold, et me retrouve à 34.000 pour une moyenne à 75K, c'est pas glorieux.
.
Quand arrive le coup clé qui va tout changer, le genre de coup qu'il faut absolument passer dans un tournoi quand vous êtes short! Tous passent et sur 1600/3200/ je sais plus l'ante, je shove mes 34.000 au bouton avec KJ. Je suis payé par deux 10, et la première carte du board est un troisième 10 ne me laissant guère de chances! Mais au final, 10 Q 5 2, j'attends un de mes 8 outs à la river qui arrivera bien gentiment! As de pique, merci beaucoup!
.
Je réalise bien sur que j'ai du passer pour arriver là un 80/20 (98 vs QQ sur 9832), un 30/70 (A9vs 1010) puis un 50/50.. Il en faut de la réussite en tournoi! D'un autre coté si je n'avais pas perdu mes 4 paires de dames peut-être que je n'aurais pas eu à prendre ces risques..
.
On me change de table, je me retrouve à celle d'xxxTheArtiste Amaury, de la team Unibet. Pas vraiment le temps de faire grand chose, et on me retransfère en table télé. Pour y retrouver la très jolie croupière que voici..

La table télé de l'Unibet Open
Je sais que quelques uns parmi vous qui me lisent on regardé cette table. ( Ricardoc, Blacky par exemple, liste non exhaustive..)
Je vais y  gagner 3 coups. Voici le lien de la table télé, j'arrive à 2h05, pour jouer 1h05 à la table.
Le premier je raise deux valets, payé par le gars que vous voyez sur la photo, mais qui va abandonner sur mon cbet.
Le second je suis de big blind avec Q10of, quand le bouton qui raise 100% de ses boutons relance. Je vais le check raiser sur un flop parfait Q108, mais il va fold dans la nano seconde.
Le troisième coup est assez similaire au premier, je raise une paire de 7 payé par le même gars, qui insta foldera sur mon cbet sur un flop comportant un roi. J'étais arrivé en table télé avec 73.000, je la quitte une heure plus tard avec 130.000, presque l'average.
Il y a 24 itm (nous étions 208 joueurs), et nous approchons de la bulle. Je vivote autour des 100.000 jetons pour une moyenne à 160K lorsque celle ci va sauter.
Je vais alors avoir un joli rush. Laurent Vigne ( joueur pro très connu de cash game, que vous avez pu croiser sous les avatars de La plume ou Albator par exemple, son compte rendu du tournoi ici est excellent, avec beaucoup de photos, je vous le recommande) shove ses 70.000 en small blind. (soit 7BB). J'ai KJs derrière pour un insta call assez facile. Il montre deux daubes, genre 64of, et je m'approche de 200.000 jetons.
Il ne reste plus que 20 joueurs, il va se passer un événement qui va m'influencer fortement. Un danois très bon raise 18.000, tous passent jusqu'à mon voisin de gauche qui shove ses 62.000. Le Danois va hésiter longtemps et finalement folder, ne rajoutant pas les 44.000 demandés!
La main suivant il ouvre UTG+1 à 18.000, se fait payer à sa gauche et j'ouvre deux valets, avec un tapis de 160k. ( blind 4000 8000 ante 500)
Deux solutions, squeezer à 55.000, ce qui montre une force énorme, et SHOVE pour souvent représenter AK, et être payé par 99 ou 10 10, alors que je ferai folder AQ qui a une grosse équité contre mes jacks.
.
Raoul me supplie de tout mettre dans le groin, je suis assez d'accord et envoie donc tout au milieu. A ma grande surpri consternation, je suis payé très vite par mon adversaire qui retourne deux dames. Pas de miracle derrière, et je suis donc out à minuit et des brouettes en 20ème place de ce très joli tournoi. Mon bourreau finira à la 3ème place le lendemain derrière le duo d'hollandais.
.
Qui dit minuit dit soirée Unibet, dans la boite du casino. Une boite assez hallucinante, sorte de labyrinthe aux multiples salles et aux multiples ambiances. Avec donc des filles d'une beauté sidérante. Et l'alcool à volonté pour les joueurs! Je vous passerai les détails de la soirée..
.
Le prochain Unibet Open a lieu à Copenhague, du 13 au 16 mars. Le buy in sera ramené de 1650€ à 1100€ à cette occasion. Il se trouve que je n'ai pas d'épreuve de bridge à ce moment là, je crois que je vais difficilement résister! :)( Edit : je n'ai pas résisté, j'ai pris mes billets d'avion!)



10 commentaires:

  1. 20ème... t'aurais pu faire un effort merde! Je te soupçonne d'avoir voulu rejoindre la croupière à sa pause :p

    RépondreSupprimer
  2. super CR, il a 54off quand il shove. il explique très bien sur Cp la raison de son move. Short, il préfère perdre un palier de gain et tenter d'aller plus loin si ca passe (il dit qu'il y a presque 4 BB sur le tapis pour 7 dans son stack). De plus, il a encore un peu de FE et même si call adverse une equity pas trop degueulasse.

    Merci, ca brag un max chez les blogueurs depuis quelques mois, moi je whine comme d'hab

    RépondreSupprimer
  3. Super CR, merkiiiiiiiii Fred je regarderai celui de La plume plus tard

    RépondreSupprimer
  4. Bien sûr qu'on était là pour mater et pas que la croupière... :-p
    Dommage pour Copenhague je serai au ski, tu m'as donné envie avec ce CR ! ;-)
    C'est quand le prochain event à Riga ? :-D

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce CR, tres sympa.
    Aller au pole nord pour pas Win, t'es vraiment un gors blaireau !

    RépondreSupprimer
  6. Y'a de l'ambiance. Tu as eu l'occasion de croiser mon équipier David Janssen ?

    RépondreSupprimer
  7. ca a l air super beau Riga, je connaissais que par émission sur le tourisme euh au sujet des filles (éréputée pour être effectivement des bombes atomiques) mais ca avait l'air super beau, on t'a suivi avec joie et mince 20e pff (rires) ...en tout cas vgg

    RépondreSupprimer
  8. et vous êtes tous d'accord avec la ligne de D8 sur sa sortie ?!?

    gc ! :)

    RépondreSupprimer
  9. c'est pas ma ligne c'est celle de Raoul!
    J'ai pas pensé à fold! :)

    RépondreSupprimer
  10. A Nantais : Je sais, c'est pour ça que je vais aller à Copenhague, pour effacer ce bléreauisme.
    A Stefal : Oui je l'ai vu furtivement, mais je n'ai pas discuté avec lui. Je voulais le voir à une pause mais ça m'est sorti de la tronche..
    A Eiffel : comme écrit plus haut j'ai pas pensé à fold, mais tu voulais faire quoi?

    RépondreSupprimer